Colère contre Anne Hidalgo après un parallèle entre musulmans de France et juifs des années 30

Ce 12 décembre, en meeting à Perpignan, Anne Hidalgo a tenu des propos qui ont fait scandale sur la situation des musulmans en France.

Si elle a récemment annoncé qu’elle voulait organiser une primaire à gauche, prenant la responsabilité de son impopularité dans les sondages, à 4 mois de la présidentielle, c’est une Anne Hidalgo surmotivée qui a parlé à ses partisans depuis le Palais des congrès de Perpignan, ce dimanche. Dans la ville de Louis Alliot, maire RN, la candidate du PS a déroulé le programme qui doit lui faire remporter la course à l’Elysée sous les couleurs du Parti Socialiste.

« Les musulmans sont les juifs des années 30 »

« C’est la m*rde » : Très remonté contre Anne Hidalgo, un chroniqueur de TPMP se lâche sur Instagram !
« C’est une tarée ! », « Con comme un balai » : Cyril Hanouna atomise Anne Hidalgo !
Une semaine après le meeting de Eric Zemmour à Villepinte, elle s’est dite déterminée à faire barrage contre l’extrême droite et a déclaré en version originale « No pasarán! », (« Ils ne passeront pas ! », le slogan des antifasciste contre Franco, ndlr) sur scène. Anne Hidalgo a également estimé à propos du polémiste, sans le nommer qu’il tenait un « langage des années 1930, qui honnissait l’étranger ».

La maire de Paris a ajouté qu’à l’époque, c’est ce « qui exaltait la haine des Juifs », et qu’aujourd’hui, la même stigmatisation était appliqué aux musulmans. Des propos qui ont beaucoup choqué sur la Toile, et qui ont notamment fait monter au créneau Marine Le Pen et Eric Ciotti à droite.

Réactions indignées à droite

Cette dernière a estimé ce lundi dans les Grandes gueules sur RMC : « Objectivement, ce propos est ignoble. Comparer la situation aujourd’hui des musulmans en France qui ont absolument tous les droits, une liberté totale protégée par la constitution, avec ce que les juifs ont pu vivre, c’est indigne de la part de madame Hidalgo ».

De son côté, Eric Ciotti a expliqué sur Twitter : « Anne Hidalgo ose comparer le sort des juifs dans les années 30 a celui des musulmans en France en 2021. Irresponsable faux et dangereux ! Une banalisation indigne de la haine à des fins électoralistes qui fracture la Nation ».

13 DÉCEMBRE 2021 À 16H45 www.public.fr

 

L’avocat Goldnadel atomise Hidalgo : « Je lui rappelle que c’est au cri d’Allah akbar qu’on a abattu des enfants juifs à Toulouse »

 

L’avocat Gilles-William Goldnadel, auteur du Manuel de résistance au fascisme d’extrême-gauche (Nouvelles Editions De Passy), a fustigé lundi la comparaison de la Maire de Paris Anne Hidalgo, candidate du parti socialiste à l’élection présidentielle, sur une prétendue similarité du sort des juifs des années 1930 à celui des musulmans aujourd’hui.

« C’est une ignominie et une stupidité. C’est à resituer dans le contexte politique d’Hidalgo, qui fait du pied à l’extrême gauche de Mélenchon. Ça ne choque personne », a-t-il dénoncé sur CNews.

« C’est le même islamo-gauchisme qui a fait aller Mélenchon à la manifestation contre la prétendue islamophobie où il y avait des gens qui portaient une étoile jaune », a-t-il poursuivi.

« C’est une insulte au passé car comparer ce qu’elle a comparé avec la Shoah c’est ignoble, mais c’est également, en passant, une insulte au présent, je me permets de rappeler à Hidalgo que c’est au cri d’Allah akbar qu’on a abattu des enfants juifs à Toulouse », a-t-il rappelé.

« Venir nous expliquer maintenant que les musulmans d’aujourd’hui c’est les juifs d’hier c’est doublement ignominieux », a-t-il conclu.

La Rédaction Le Monde Juif .info | Photo : DR
Publié le 14 Déc 2021
À Perpignan dimanche, Anne Hidalgo, candidate socialiste à la présidentielle, a dénoncé la reprise du «langage des années 1930» par l’extrême droite. AFP/Lionel Bonaventure

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.