57.3% des Français ont cru bon de ne pas se déranger pour voter, ou voter blanc ou nul. Résultat, la France est dans une impasse politique qui la paralyse en pleine crise économique, financière et sociale. Ils sont donc majoritairement responsables de cette situation. En 2018 les gilets jaunes avaient saccagé la France pour quelques centimes de taxe carbone, maintenant ils paient 10 fois plus et ils se taisent parce qu’il n’y a rien à dire.

S’ajoute à cela, l’élection de députés ignorants des grands enjeux avec des niveaux d’instruction d’une faiblesse rarement égalée. On ne leur demande pas d’être Victor Hugo, Alphonse de Lamartine, le Général de Gaulle, François Mitterrand ou Georges Pompidou, mais il y a un minimum. Une fois de plus, ces députés ne sont pas responsables de leur élection, mais les Français qui ont fait le choix de personnes à leur image, sans culture, tout en écartant des ministres et des politiques illustres. Ces députés dont la mission est d’élaborer des lois, de juger de leur pertinence, de leur opportunité, de contrôler le budget de la nation, ou de l’action du gouvernement vont se laisser vivre aux frais de la princesse. Ils seront les marionnettes de ceux qui les ont fait élire.

Dés lors, les français n’auront qu’à s’en prendre à eux-mêmes, ils sont les seuls responsables de cette situation.

Rachel Keke a le niveau scolaire d’une CM2.

Ce n’est pas parce qu’elle est femme de chambre, ou issue de la diversité, que nous avons le droit d’être sceptique quant à l’entrée de Rachel Keke (LFI) au Palais Bourbon… Le regard libre d’Elisabeth Lévy.

Un chœur énamouré a salué l’élection de l’Insoumise Rachel Keke dans le Val-de-Marne, qu’elle-même qualifie d’historique. Elle a le mérite d’avoir battu l’ancienne ministre des Sports Roxana Maracineanu qui, des hidjabeuses au burqini, a soutenu toutes les mauvaises causes. De plus, il y a deux ans, Rachel Keke était élogieuse sur Marine Le Pen, ce qui témoigne d’une certaine indépendance d’esprit car cela n’est pas forcément bien vu dans le combat syndical…
Je n’ai aucun problème avec sa profession. Qu’il y ait de la diversité sociale à l’Assemblée nationale est parfait. Rachel Keke, par expérience militante et professionnelle, est sensible au sort des plus humbles. Lisette Pollet, élue à Montélimar, est également femme de ménage. Mais, elle est sous étiquette RN. Donc, elle n’existe pas dans les médias…

Ce qui peut être reproché à Rachel Keke…

Faut-il le préciser, je me fiche éperdument de la couleur de peau de Rachel Keke. À condition qu’elle ne se considère pas comme une porte-parole des Noirs ou de la diversité, et qu’elle se rende à l’Assemblée en costume de ville, si c’est possible.
J’ai néanmoins deux réserves : son premier combat (qui n’entre nullement dans ses attributions) est d’augmenter les femmes de ménage de l’Assemblée. Seulement, Gilles Legendre l’a déjà fait. Donc, cette annonce est un coup de com’. Mais surtout, Rachel Keke ne représente pas sa corporation mais le peuple français. L’idée qu’un représentant doit vous ressembler est étrangère à la République et au principe de la démocratie représentative. Un ouvrier ne pourrait pas comprendre les problèmes des cadres ? Un médecin ne pourrait pas comprendre les problèmes des taxis. Ou alors, il faudra composer l’Assemblée nationale selon la méthode des quotas pratiquée par les sondeurs. Personnellement, je me considère par exemple mieux représentée par un homme pas déconstruit que par Sandrine Rousseau !
Le plus grave, c’est lorsque Rachel Keke a déclaré haut et fort “J’ai le niveau scolaire de CM2”. Certains se sont empressés de la défendre, en désignant tel ou tel ministre ou député qui ne serait pas au niveau. Sauf que ces derniers ne le revendiquent pas ! On s’est indigné il y a quelques jours, et à raison, que des candidats au bac ignoraient le sens du mot ludique. Et une femme du niveau CM2 pourrait être députée ?

Mépris du peuple

Rachel Keke est intelligente. La France peut tout à fait lui permettre de passer son bac et de faire des études. Mais, désolé, l’Assemblée nationale n’est pas une bonne œuvre ni une école. C’est l’endroit où se fabrique la loi : cela demande des compétences. Dire qu’on va faire la loi avec un niveau de CM2, c’est mépriser le peuple dont on est l’intercesseur.
La démocratie représentative n’est pas le règne de John Doe (vous-et-moi) mais la sélection des meilleurs. Aussi sympathique soit Rachel Keke, eh bien non, on ne peut pas être député et ignorant.

 

JForum – Causeur

8 Commentaires

  1. Quand on voit les résultats de nos brillants élèves de l’ENA aujourd’hui hauts fonctionnaires ou chefs d’entreprises publiques ou autres, la seule chose qu’elle peut faire est soit aussi mal qu’eux, soit, un peu mieux ce qui ne sera pas difficile!!!

  2. N’en déplaise à Mme Levy que j’apprécie généralement, la représentation populaire est une richesse, un espoir de changement par des gens pragmatiques en connexion directe avec la réalité de la base.
    Sa couleur de peau, sa couleur politique ne sont pas un problème si son intelligence lui permet d’agir pragmatiquement dans l’intérêt de tous les français.
    Nous avons beaucoup trop de « politicards » trop instruits, trop intelligents déconnectés de nos réalités, qui finissent par agir en véritables crétins despotes..!

  3. On peut être performant dans ses études et, une fois arrivé au sommet de la pyramide sociale, ne prendre que des décisions ineptes ! Exemple : Emanuel Macron.

  4. Il faut s’attendre à ce que l’on modifie la notation musicale que certains pourraient qualifier de  » colonialiste  » .

    En effet peut on encore oser dire qu’une « blanche vaut deux noires  » ?

  5. A partir de Mitterand, nos dettes augmentait tous les quinquennats présidentiels, les députés ont bien leur diplôme, et alors ? Ont-ils surveillé le budget de la dépense publiques et politiques ? Plus ils sont diplômés, plus ils sont malins, et facile à corrompus ensemble. Ça ce qu’on dit l’expérience de la politique.

  6. Le niveau CM2 est très appréciable. Cela signifie que l’ancien élève connaît toutes les conjugaisons à tous les temps et modes, qu’il jongle avec la syntaxe et la concordance des temps, l’orthographe, qu’il connaît l’histoire de France des Etrusques à la Révolution française, qu’il connaît par coeur la table des multiplications, sait résoudre les quatre opérations, les problèmes de robinets qui fuient et de baignoires qui se remplissent, de trains qui se croisent à différentes vitesses, toutes les essences de feuillus et de conifères etc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.