Jean-Marie Le Pen face à la justice pour des propos jugés antisémites visant Patrick Bruel

L’ancien leader d’extrême droite Jean-Marie Le Pen, était jugé ce mercredi devant le tribunal correctionnel de Paris pour incitation à la haine raciale. Au terme de quatre heures d’audience qui se sont déroulées en l’absence du prévenu représenté par son avocat, les juges ont fait savoir qu’ils rendraient leur décision le 29 octobre.

Les propos incriminés proviennent d’une vidéo publiée en 2014 sur le site Internet du parti dans laquelle Jean-Marie Le Pen a fustigé des artistes qui dénonçaient ses positions extrémistes, dont Madonna et l’ancien tennisman et chanteur, Yannick Noah.

Interrogé ensuite sur la position similaire du chanteur et acteur d’origine juive Patrick Bruel, l’ancien dirigeant d’extrême droite a répondu en faisant un jeu de mots évoquant la Shoah : « Je ne suis pas surpris. Écoutez, la prochaine fois, nous ferons une autre fournée ! »

La raillerie avait déclenché un torrent d’indignation, y compris au sein de son propre parti, tandis que Marine Le Pen avait dénoncé une « erreur politique ».

Video poster

Jean-Marie Le Pen s’est toujours défendu de tout commentaire antisémite, affirmant que ces accusations venaient de ses « ennemis politiques ou des imbéciles qui cherchaient à l’abattre ». 

« Cette affaire ne repose que sur une partie d’une phrase sortie de son contexte », a déclaré son avocat Frédéric Joachim, qui a demandé un non-lieu.

Plusieurs associations, dont le BNVCA (Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme) se sont portées partie civile. Cette comparution marquait l’aboutissement d’une procédure judiciaire commencée en 2014, puis mise en suspens alors que l’homme politique était protégé par son immunité de député européen.

L’avocat du BNVCA, Me Marc Bensimon, a indiqué à i24NEWS que le prévenu risquait jusqu’à un an d’emprisonnement et 45.000 euros d’amende. « Jean-Marie Le Pen n’a toujours écopé que d’amendes dans ce genre d’affaires. Nous espérons cette fois-ci qu’il sera condamné à une peine d’emprisonnement. Même si celle-ci serait évidemment assortie du sursis, une telle condamnation serait très forte symboliquement », a déclaré Me Bensimon.

Le fondateur du Front national, âgé de 93 ans, est coutumier de ce genre de procès. Condamné à 12 reprises par le passé pour des propos antisémites ou des faits de révisionnisme, il a été écarté de la direction du parti par sa fille Marine Le Pen en 2015, qui lui a succédé. Depuis, cette dernière s’évertue à redorer l’image du parti rebaptisé Rassemblement national, et à le blanchir de sa réputation antisémite.

Le fondateur du Front national, Jean-Marie Le Pen le 1er mai 2019
JACQUES DEMARTHON / AFPLe fondateur du Front national, Jean-Marie Le Pen le 1er mai 2019

i24NEWS 01 septembre 2021, 22:32

2 Commentaires

  1. normal dans ce pays

    du pire des antijuifs, un roi de france, dit Louis 9, la francaouiya a fait un saint

    on vous présente le brave Saint-Louis, mort de la dysenterie devant Tunis en Aout 1279

    a t on idée d aller faire du tourisme pour un francaoui en plein mois d aout a la Goulette !!

    il n a jamais eté emporté par la peste, mais en réalité en faisant caca sous lui, il s ‘ est vidé de sa vie de merde, au point dele coucher sur un lit de cendres…

    la punition divine pour les 30 charettes remplies de livres sacrés juifs qu il a fait bruler a Paris en place de grève

    ses descendants spirituels depuis, les « antisémites » hahaha! pour atténuer les ANTIJUIFS , eux en 1942, enverront des dizaines de milliers de juifs de France en camps d extermination

    la punition est en train de ruiner cette France honteuse par le « grand remplacement », l’ Islam, sera la religion majoritaire en France dans 20 ans 😆

    quelle punition !!

    rien n ‘ est oublié

    car pour LUI , mille ans sont comme un jour

    ce pays a fait trop de mal a Notre Peuple

    il paye la note

  2. Il a vécu la Seconde Guerre Mondiale et il sait très bien ce qu’il s’est passé en francaouie, comme dans l’Algérie soumise à l’impérialisme colonial. Son attaque antijuive est bien basse, et reflète la pensée de millions de francaouis minables et lâches. A traiter par tout le mépris que cela mérite, et que les Juifs comprennent qu’ils n’ont rien à faire dans ce pays de ratés antiJuifs haineux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.