Poutine et Netanyahou ; convergence d’intérêts

0
206

 

TEL AVIV – Dans une tentative pour apaiser les inquiétudes israéliennes au sujet de l’accumulation militaire de Moscou en Syrie, le président russe Vladimir Poutine a déclaré lundi au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu que l’armée syrienne n’est pas en mesure de menacer l’Etat juif.

«Nous savons que l’armée syrienne est dans une situation où il est impossible d’ouvrir un nouveau front. Notre but principal est de défendre l’Etat syrien “, a déclaré M. Poutine à Netanyahu avant de partir dans des entretiens approfondis sur les implications de l’implication de la Russie dans le conflit syrien au nord d’Israël.

Selon une déclaration publiée par le bureau de Netanyahu, M. Poutine a déclaré qu’il comprenait les préoccupations du dirigeant israélien et qu’il était «très heureux vous soyez venu pour discuter de toutes les questions en détail.”

Dans ses remarques liminaires, M. Netanyahu – accompagnés par les Forces de défense israéliennes (FDI) et le chef de cabinet et le chef du renseignement militaire israélien – a exprimé la crainte que l’Iran et la Syrie arment le Hezbollah au Liban dans le but d’ouvrir un nouveau front contre Israël à partir de la côté syrien du plateau du Golan.

Il a réitéré la politique d’Israël qui est de répondre aux attaques émanant du sol syrien et d’empêcher les transferts d’armes de pointe aux forces chiites libanaises du Hezbollah qui combattent aux côtés de l’Iran aux côtés du régime Assad soutenu par Moscou.

“Comme vous le savez, au cours des dernières années, et surtout dans les derniers mois, l’Iran et la Syrie sont en train d’armer une organisation islamique terroriste, le Hezbollah, avec des armes de pointe,” a déclaré M. Netanyahu.

Le Hezbollah,  “a déjà tiré sur nous au fil des années, des milliers de missiles et de roquettes contre nos villes.” a précisé Netanyahou

Quant à l’Iran, un allié de plus en plus proche de Moscou qui finance et équipe le Hezbollah en vue d’ouvrir un nouveau front contre Israël, Netanyahou a déclaré que la République islamique, “sous la protection de l’armée syrienne, tente de construire un deuxième front de la terreur contre nous lsur e Golan. “

“Notre politique est de contrecarrer les transferts de ces armes et d’empêcher les actions terroristes contre nous à partir du territoire du Golan,” a-t-il dit.

Poutine, selon l’interprétation israélienne de ses remarques liminaires, a condamné les bombardements  et attaques au mortier sur Israël depuis le sol syrien, qui dit-il ont été menées avec des “armes maisons.” Ce terme, lorsqu’il est traduit du Russe, distingue armement artisanal  des armes de qualité industrielle.

Le dirigeant russe a dit à son hôte, “Chaque action de la Russie dans la région a toujours été très responsable.”

Il a souligné que les nombreux émigrés de l’ex-Union soviétique vivant aujourd’hui en Israël confèrent”une signification particulière” à leur relation bilatérale.

Defense News – adaptation Jforum

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.