Pourquoi les États-Unis ont aidé Israël et pas l’Ukraine

 Zelensky dénonce un « deux poids, deux mesures » dans le soutien occidental

Le président du Conseil de sécurité nationale, John Kirby, a expliqué lors d’un point de presse pourquoi les États-Unis avaient aidé Israël à abattre des missiles iraniens mais n’avaient pas aidé l’Ukraine à abattre des missiles russes.

Cette question a été posée au chef du ministère britannique des Affaires étrangères, Cameron. Il a honnêtement répondu que cela signifierait que les pays de l’OTAN entreraient en guerre, et j’aimerais éviter cela.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky ne décolère pas. Dans une nouvelle salve devant les médias, il a vivement critiqué ce qu’il considère comme un « deux poids, deux mesures » de la part des pays occidentaux dans leur aide militaire respective à l’Ukraine et à Israël.

Au cœur des récriminations du dirigeant ukrainien : l’assistance apportée par les États-Unis et leurs alliés à Israël pour contrer les frappes de drones iraniens, alors que Kiev peine à obtenir le même niveau de soutien face aux missiles russes s’abattant sur son territoire.

« Les alliés, dont des pays de l’OTAN, ont défendu Israël, ont montré aux forces iraniennes qu’Israël n’est pas seul. Et cela doit nous servir de leçon », a tonné Zelensky, amer.

Un constat d’autant plus amer que, selon lui, les raisons avancées par Washington pour justifier cette différence de traitement ne tiennent pas la route. John Kirby, porte-parole du Conseil de sécurité nationale américain, avait évoqué des « conflits », « espaces aériens » et « paysages de menaces » distincts.

Des arguments balayés d’un revers de main par le président ukrainien : « Il s’agit là d’une pure politique. Et franchement, c’est une honte pour le monde et pour la démocratie. »

Zelensky va plus loin, pointant du doigt le Congrès américain qui examine séparément les aides à l’Ukraine et à Israël. « Cela signifie que personne ne se soucie du nombre de personnes qui meurent chaque jour en Ukraine. Ils se soucient de leurs notes », a-t-il lâché, cinglant.

Des propos qui illustrent la frustration grandissante du chef d’État face aux tergiversations de ses alliés occidentaux, alors que le conflit s’enlise dans une guerre d’usure. Pour lui, cette attitude à géométrie variable est insupportable et remet en cause les valeurs démocratiques que ces nations prétendent défendre.

Jforum.fr

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Damran

Zelensky devrait comprendre que l’alliance qui existe avec Israël, entre les Etats-Unis et d’autres pays occidentaux ne date pas de la semaine dernière.
L’Ukraine n’a jamais été un allié ou un protégé de l’OTAN et d’autres pays.
Il devrait savoir que si l’OTAN et d’autres pays occidentaux avaient opéré directement dans son pays, il y aurait eu un conflit ouvert avec la Russie qui aurait pu mener à une guerre mondiale.
Ce n’est pas du tout le cas d’Israël, il faut le lui dire et le répéter….