Souveraineté d’Israël en Judée-Samarie, Abus Dis capitale arabe

4
897

Le plan de paix de Trump reconnaît le droit d’Israël à la souveraineté sur les implantations de Cisjordanie et un État palestinien avec sa capitale à l’Est de Jérusalem : Abu Dis

Israël pourrait, dès la semaine prochaine, annexer la vallée du Jourdain et les 150 communautés juives de Judée et de Samarie, soit 30% de l’actuelle “Cisjordanie”, tandis que les Palestiniens auraient quatre ans pour obtenir et consolider un État indépendant et une capitale à Jérusalem-Est.  Abu Dis, au sud de Jérusalem, est désignée comme la capitale du futur État palestinien à établir après des négociations avec Israël.

C’est la substance de la vision du président Donald Trump pour une paix israélo-palestinienne, telle qu’il l’a présentée à la Maison Blanche le mardi 28 janvier, aux côtés du Premier ministre Benyamin Netanyahu, lors d’un événement historique saisissant – même pour les critiques de son contenu.

Le Premier ministre a déclaré : «Je suis d’accord pour négocier avec les Palestiniens sur la base de votre plan», car, a-t-il dit, contrairement à toutes les initiatives de paix précédentes, celle-ci établit un «équilibre réaliste» entre les besoins de sécurité d’Israël, avec la reconnaissance des sites bibliques comme fondement de notre héritage juif, tout en comprenant et en répondant aux aspirations palestiniennes. Tous les plans précédents exigeaient le retrait d’Israël de la vallée du Jourdain, sa frontière orientale vitale.

Trump et Netanyahu ont accueilli les ambassadeurs des Émirats arabes unis, d’Oman et de Bahreïn, qui ont accepté les informations de Trump pour assister à l’événement, ce qui a rendu difficile, pour l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas de mener à bien sa campagne de tous les instants pour la faire dérailler avec l’aide de tout le soutien arabe. Il cherchera également à obtenir le soutien de la Ligue arabe pour son rejet. Les envoyés saoudiens et jordaniens étaient absents.

Le plan Trump stipule également :

  • Les États-Unis et Israël mettront en place un comité mixte pour développer le plan en détail.
  • Le problème des réfugiés palestiniens sera résolu en dehors d’Israël
  • Un fonds de 50 milliards de dollars est approuvé pour le développement de l’État palestinien sur 10 ans, promettant un million de nouveaux emplois et la fin de la dépendance à la charité internationale.
  • Israël conservera le contrôle militaire des terres à l’ouest du Jourdain.
  • Aucun Palestinien ni Israélien ne sera évacué de son domicile actuel.
  • Le statu quo demeure sur le mont du Temple sous souveraineté israélienne avec la liberté de culte pour toutes les confessions.
  • Pour que l’État palestinien soit atteint en quatre ans sur 70% du territoire, le Hamas et le Jihad islamique doivent être désarmés, les négociations de paix doivent commencer avec Israël, qui est reconnu comme un État juif, et la terreur et la violence doivent être abandonnées. Le nouvel État sera démilitarisé.
  • Les États-Unis ouvriront une ambassade dans la capitale de l’État palestinien contigu.

Trump dans son discours de présentation a souligné qu’il n’y aurait aucun compromis sur la sécurité d’Israël et son plan pour deux États n’impose aucun risque à Israël. S’adressant aux Palestiniens, il a déclaré que c’était leur dernière chance pour un État indépendant et un avenir radieux pour leur jeunesse. S’agissant du monde arabe, le président a déclaré que c’était sa chance de corriger l’erreur qu’ils avaient commise en 1948 et d’ouvrir un nouveau chapitre avec l’État d’Israël.

Le Premier ministre Binyamin Netanyahu présentera la proposition d’annexer les colonies israéliennes en Judée, en Samarie et dans la vallée du Jourdain au cabinet dimanche prochain, conformément au plan de paix que le président Trump a présenté mardi.

Trump peace plan recognizes Israel’s right to sovereignty over West Bank settlements, and a Palestinian state with E. Jerusalem capital

4 COMMENTS

  1. Les arabes ne perdent jamais une occasion de rater une occasion , Et malheureusement ça se vérifiera encore .Ils veulent le beurre ,l’argent du beurre vous connaissez la suite !!!

  2. Et les arabes qui ont eu 75% de la Palestine juive Antique , qu’est-ce qu’ils donnent aux juifs en contre-partie de leur exil du pays ??? c’est toujours les mêmes , les juifs, qui donnent jusqu’à ce qu’il ne leur reste rien !!
    alors supposons que ce partage se fasse, il reste un point crucial : les arabes israéliens et les juifs palestiniens ; ceux -ci devront avoir un droit électoral législatif dans leur pays !!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.