Une victime transportée vers les hôpitaux après une attaque de Daesh contre la communauté chiite afghane à Kaboul en octobre 2016/© Rohullah Amin Source: AFP
L’Etat islamique a revendiqué un attentat-suicide à Kaboul près du ministère afghan de la Défense. L’Afghanistan connaît une recrudescence des attaques terroristes de Daesh et des talibans.

«Un kamikaze à pied a attaqué un véhicule des forces de sécurité au centre de Kaboul», a déclaré à l’AFP Sediq Sediqqi, porte-parole du ministère afghan de l’Intérieur.

L’attaque perpétrée le 16 novembre a causé la mort de cinq civils et d’un responsable de l’armée. Dix autres personnes ont encore été blessées, a expliqué Sediq Sediqqi.

Selon une autre source gouvernementale, le véhicule utilisé par le kamikaze appartenait au service de protection des personnalités.

L’attentat a été revendiqué par l’organisation Province de Khorasan, considérée comme la branche de l’Etat islamique pour l’Afghanistan et le Pakistan, a rapporté le centre de surveillance des mouvements djihadistes. L’attaque terroriste aurait visé des responsables afghans du renseignement.

En octobre 2016, un attentat revendiqué par Daesh contre une manifestation de la minorité chiite hazara à Kaboul avait causé la mort d’au moins 80 personnes.

Depuis le retrait de la majorité des forces occidentales fin 2014, l’opération de l’OTAN en Afghanistan «Resolute Support» compte encore environ 12 000 soldats, dont près de 10 000 Américains. Ces troupes sous leadership américain sont chargées selon l’Alliance d’aider l’armée afghane dans la lutte contre les Talibans et l’Etat islamique.

RT FRANCE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.