NIKKI HALEY CLOUE AU PILORI  LA POLITIQUE ÉTRANGÈRE DU PRÉSIDENT BIDEN.

Le président Biden pense que le président Trump a fait une erreur en se retirant de l’accord Obama-Iran. Eh bien, Nikki Haley souligne qu’au cours des 10 prochaines années, l’Amérique devra faire face à toutes les retombées négatives des politiques erronées que Joe Biden et Antony Blinken mettent en œuvre.

Biden vient de dire que « l’affaire est conclue » en ce qui concerne l’Iran. Cela signifie que Biden, dans sa naïveté, a décidé de continuer à nourrir la dictature islamique radicale en Iran. Le Premier ministre israélien de gauche, Yair Lapid, a clairement indiqué que si l’Amérique se retire, Israël sera obligé d’utiliser la force pour arrêter l’Iran.

Nikki Haley a raison de dire que la présidence de Biden est Obama 2.0. Chaque jour qui passe, il devient clair que Biden met simplement en œuvre la même politique irresponsable de l’administration Obama. Leur idée d’arrêter les tyrans passe par la diplomatie, ce qui signifie essentiellement par l’apaisement. Cela s’est avéré contre-efficace maintes et maintes fois. Mais c’est exactement ce que fait chaque jour Joe Biden.

Le grand glissement de terrain attendu au Congrès lors des élections de mi-mandat entraînera-t-il également un changement de politique étrangère ? Probablement pas. Mais cela menottera quelque peu Biden afin de ralentir la folie de se rapprocher des tyrans et de s’aliéner des alliés comme Israël.

Haley a laissé entendre que vous courriez à la Maison Blanche ? « Le prochain président détruira tout accord avec l’Iran »

L’ancienne ambassadrice américaine à l’ONU a pris la parole lors d’une conférence d’une organisation chrétienne pro-israélienne, clarifiant : « Si l’Iran se rapproche de la bombe – les États-Unis doivent agir » • Haley envisage de se présenter en 2024, et a précédemment déclaré qu’elle consulterait Trump avec la possibilité de lui faire face aux prochaines primaires républicaines de 2024.

La gouverneure de Caroline du Sud et ancienne ambassadrice des États-Unis aux Nations Unies, Nicki Haley, a laissé entendre lors d’une réunion avec une organisation chrétienne pro-israélienne qu’elle se présenterait à la présidence en 2024 – et a clairement indiqué qu’elle avait l’intention de poursuivre une politique agressive envers l’Iran. « Si le président actuel signe un accord, je vous assure que le prochain président la mettra en pièces dès son premier jour de mandat », a-t-elle déclaré.

Hailey a pris la parole lors d’une conférence de l’organisation évangélique « Chrétiens unis pour Israël », et ses remarques ont été accueillies avec de vifs applaudissements par le public de plus d’un millier de participants à l’événement. L’ancienne ambassadrice est considérée comme l’une des plus grandes amies d’Israël dans la politique américaine, et elle envisage depuis un certain temps de se lancer dans la course présidentielle.

Hailey et l’ancien président Trump, qui l’a nommée ambassadrice des États-Unis aux Nations Unies, ont entretenu une relation étroite et elle a précédemment déclaré qu’elle le consulterait sur sa décision de se présenter à la présidence. Trump lui-même envisage également sérieusement de se présenter et, selon les sondages, il est actuellement considéré comme le principal candidat à remporter l’investiture républicaine avant la course à la Maison Blanche. Haley n’a pas précisé à ce jour si elle se présenterait contre Trump, mais elle ne l’a pas non plus exclu.

Dans ses remarques, Haley a également évoqué la visite de Biden au Moyen-Orient, affirmant qu’à son avis « il n’a pas réussi ». Hailey a accusé le président de ne pas être suffisamment déterminé à utiliser la force contre l’Iran pour empêcher le régime des ayatollahs d’acquérir des armes nucléaires. Ceci malgré le fait que dans la déclaration de Jérusalem signée par le président, les États-Unis se sont engagés à « utiliser toutes les ressources nationales à leur disposition » afin d’empêcher cela de l’Iran. En outre, le président a également déclaré dans une interview à News 12 qu’il n’hésiterait pas à utiliser la force militaire contre l’Iran

« S’il semble que l’Iran est sur le point d’acquérir des armes nucléaires, nous devrons agir rapidement et de manière décisive. À tout le moins, nous devons donner à Israël tout ce dont il a besoin pour se défendre et détruire le programme nucléaire iranien », a-t-elle déclaré.

JForum.fr

 

 

3 Commentaires

  1. Vieille dame, sans doute, mais une vieille dame sensée car il est vrai que tout est entre ses mains. Par conséquent, aucune raison de vous traiter de folle chère Parpar.

    Mais je tiens à dire que d’après un contact américain, il est peu probable de revoir Trump en tant que président. Il peu revenir sur le devant de la scène mais à un autre poste. Aux USA, celui qui est pressenti pour succéder à Donald Trump s’appelle Ron De Santis, gouverneur de Floride. Mais encore une fois, comme vous l’avez si bien dit, tout est possible avec Dieu.

    Bon séjour en Israël chère Parpar et que Dieu vous bénisse,

  2. Je risque de vous surprendre mais peut-être bien que l’on reverra Monsieur Trump un jour..
    Malgré tout ce qui lui est reproché.. Un Seul juge, planifie et décide si OUI ou NON.. Plus rien n’est étonnant de nos jours, et les hommes ne peuvent alors pas intervenir si c’est dans Ses plans. Ne me traitez pas de folle, car je suis une vieille dame, qui s’envole pour Israël dans 5 jours.. Un Immense Plaisir de revenir sur VOTRE TERRE, ET PARMI VOUS..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.