Netanyahu et Ben-Gvir : Une Alliance Fragile et des Enjeux Sécuritaires

La récente proposition du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu au ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben-Gvir a suscité des débats intenses. Netanyahu a offert à Ben-Gvir de participer de manière permanente aux consultations de sécurité concernant la guerre en cours entre Israël et le Hamas, à condition que Ben-Gvir soutienne un projet de loi controversé. Cette proposition, selon le porte-parole de Ben-Gvir, a été refusée.

Ben-Gvir a insisté pour être un membre à part entière d’un nouveau cabinet de guerre, désirant participer activement aux décisions plutôt que de se contenter de mises à jour. Il a également exprimé des réserves sur la confidentialité, accusant Netanyahu d’être responsable des fuites lors des précédentes réunions du cabinet de guerre, dissous après le retrait du parti Unité nationale de Benny Gantz de la coalition gouvernementale le 9 juin.

Le Likoud a contesté les déclarations de Ben-Gvir, affirmant que toute personne souhaitant rejoindre l’équipe de consultation sur la sécurité doit prouver sa capacité à ne pas divulguer des informations confidentielles. Cette déclaration reflète les préoccupations quant à la sécurité des informations sensibles.

La proposition de Netanyahu à Ben-Gvir visait également à surmonter les oppositions internes à un projet de loi connu sous le nom de « Projet de loi du rabbin ». Ce projet de loi, soutenu par le parti ultra-orthodoxe Shas, visait à renforcer le contrôle des partis orthodoxes sur l’establishment religieux en Israël en permettant au ministère des Services religieux de nommer des rabbins municipaux et de quartier. Cette tâche est actuellement gérée par les municipalités.

Les critiques, tant de l’opposition que de la coalition, ont souligné deux principaux problèmes avec ce projet de loi. D’une part, ils ont dénoncé son objectif politique de créer des emplois lucratifs pour des alliés. D’autre part, ils ont critiqué le retrait du pouvoir de nomination des rabbins des mains des maires locaux, au profit du gouvernement national. Arye Deri, président du Shas, aurait été furieux lorsque Netanyahu a annoncé l’abandon du projet de loi, créant une crise politique au sein de la coalition.

Le Shas a défendu le projet de loi en affirmant qu’il visait à nommer des rabbins dans les villes et quartiers qui en manquaient, soulignant que de nombreuses municipalités en Israël n’ont actuellement pas de rabbins, ce qui entrave la fourniture de services religieux essentiels tels que la casheroute et les mariages.

Plusieurs maires ont reconnu l’absence de rabbins dans certaines villes, mais ont suggéré que ce problème pourrait être résolu par des directives exécutives simples ou des demandes informelles, sans avoir besoin de changer la loi. Ils ont aussi exprimé des préoccupations sur d’autres aspects du projet de loi, comme l’absence de limitation de mandat pour les rabbins et la réduction de la représentation des femmes dans le corps électoral.

La décision de retirer le projet de loi a été prise après des consultations nocturnes entre Netanyahu et des membres clés de sa coalition. Des désaccords internes et l’absence d’une majorité garantie au sein de la commission constitutionnelle de la Knesset ont conduit à cette décision. Le président du Shas, Arye Deri, a exprimé sa colère envers Netanyahu, l’accusant de ne pas maintenir la discipline au sein de son parti, mettant ainsi en péril la stabilité de la coalition.

Cette situation souligne les tensions et les défis internes auxquels la coalition gouvernementale israélienne est confrontée, avec des enjeux politiques et sécuritaires étroitement liés. L’équilibre entre le maintien de la confidentialité des informations sensibles et la gestion des alliances politiques reste délicat, avec des répercussions potentielles sur la stabilité du gouvernement et la sécurité nationale.

Jforum.fr

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires