Moscou soutient le Hezbollah et convoite le gaz libanais

3
4027

Avant la visite de Netanyahu, Moscou soutient le Hezbollah et convoite le gaz libanais

 

Les Russes se sont rapprochés du Liban et saluent le Hezbollah comme une “force amenant la stabilité et la sécurité” avant la visite du Premier ministre Binyamin Netanyahu à Moscou le 21 février pour des entretiens avec le président Vladimir Poutine. La diplomatie et les médias russes louent pour la première fois le Hezbollah, faisant comprendre à Netanyahu que Poutine n’a aucun intérêt à entendre parler des méfaits du mouvement terroriste chiite ou des opérations menées par Israël contre ses tunnels.

Le samedi 9 février, l’ambassadeur de Russie à Beyrouth, Alexander Zasypkin, a déclaré dans un entretien avec Spoutnik qu’un nouveau conflit pourrait éclater entre Israël et le Liban “à la suite des actions des États-Unis visant à semer la discorde dans la région, ainsi qu’à cause de la campagne de Washington contre Téhéran et le mouvement du Hezbollah libanais. “

Lorsque les événements ont commencé à se dérouler en Syrie, le Hezbollah “s’est rangé du côté des autorités légales dans la lutte contre les terroristes”, a-t-il déclaré. “Le Hezbollah est devenu directement impliqué dans une opération militaire à la demande de la Syrie, aux côtés de la Russie et de l’Iran, et a adopté une approche responsable.”

S’adressant à Washington, l’ambassadeur de Russie a déclaré : “Au lieu de tenter de gérer les tensions dans la région avec la Russie et d’autres pays, les États-Unis ont lancé une campagne contre l’Iran et le Hezbollah, rendant ainsi la situation dans la région encore plus volatile“.

Zasypkin a poursuivi en déclarant : “En ce qui concerne un conflit entre Israël et le Liban, rien ne peut être prédit avec certitude car la région est à la croisée des chemins.”

Les compliments de Moscou envers le Hezbollah en tant que force «positive et responsable» en Syrie et dans la région pourraient surprendre de nombreux Israéliens, compte tenu de certains reportages parus dans les médias locaux le mois dernier. Les sources militaires de DEBKAfile offrent trois exemples frappants :

  1. On a rapporté à tort que les missiles de défense aérienne S-300 que la Russie a livrés à la Syrie en octobre dernier étaient devenus opérationnels. Nos sources ont souligné que les missiles ne sont pas opérationnels.
  2. On a prétendu que l’Iran aurait achevé la construction d’une usine et commencé la production de missiles balistiques précis dans le nord de la Syrie. Cette histoire a été alimentée de représentations de grandes chambres remplies de machines et elle a été présentée pour soutenir une prétendue menace israélienne de frapper l’usine à moins qu’elle ne soit démantelée. DEBKAfile : En réalité, l’usine a été construite, mais ses halls sont vides et aucun missile balistique précis n’a encore été fabriqué.
  3. On a prétendu que Téhéran aurait accédé à la demande russe d’évacuer de l’aéroport international de Damas la «Maison de verre» – qui est connue pour le siège ou QG de l’Iran – afin de parer aux attaques israéliennes. DEBKAfile : Il n’y a aucune trace d’Iraniens évacuant ce bâtiment.

la Maison de Verre (Maqar-e Shishe’i en Farsi)

Le Kremlin semble croire que ces histoires infondées ont été semées par les Américains et les Israéliens pour créer un fossé entre Moscou et Téhéran / Beyrouth et ont décidé d’étouffer cette campagne dans l’œuf avant l’arrivée de Netanyahu à Moscou.

DEBKAfile explique le changement d’attitude de Moscou à l’égard du Hezbollah pour deux raisons :

  • Jeudi 14 février, les présidents Vladimir Poutine, Hassan Rouhani et Tayyip Erdogan se retrouveront à Sochi, station balnéaire de la Mer Noire, pour un traitement complet de la question syrienne. Cette fois, contrairement aux sommets précédents, Poutine se rend compte que ses invités iraniens et turcs s’attendront à l’entendre définir une politique claire et concrète pour le prochain chapitre de l’engagement de la Russie en Syrie. La décision de reconnaître le statut régional du Hezbollah et de tisser des liens avec le groupe libanais pro-iranien est l’un de ses principaux ingrédients.
  • Rosneft, le géant russe de l’énergie, a planté un pied dans l’industrie gazière et pétrolière au Liban, après avoir récemment signé un accord sur 20 ans pour la gestion des installations pétrolières et gazières de la ville de Tripoli, dans le nord du pays. Moscou pourrait bien appuyer la position du Hezbollah dans l’affirmation selon laquelle le champ gazier israélien de Leviathan se serait emparé d’une partie du gaz extracôtier de la Méditerranée qui, selon le Hezb, appartiendrait au Liban. Un différend sur le contrôle de cette ressource énergétique, soutenu par Beyrouth et Moscou, pourrait devenir le prétexte pour le déclenchement des hostilités, bien plus sûrement que les causes exposées par l’ambassadeur de Russie.

  ,  , 

Adaptation : Marc Brzustowski

Moscow backs Hizballah ahead of Netanyahu visit, eyes Lebanon’s gas

 

3 COMMENTS

  1. “On” nous cache tout, on ne nous dit rien, sauf ici, grâce à J.Forum, avec quelques informations qui mises bout à bout, me permettent de me sentir moins imbécile, moins désinformé.. Voir penser un peu comprendre !
    Comprendre que le nouvel ordre mondial n’a rien de nouveau, que ses dirigeants de tous bords ne sont dirigés que par l’hégémonie, la cupidité, et une perversion narcissique déniant toute altérité, tout respect aux peuples.. qui dans les meilleurs des cas les ont élus avec des élections “pièges à cons” . Sans oublier les dictateurs assumés auto proclamés !
    A qui profitent ces crimes, quels sont les mobiles ?
    Cherchons un peu.. quelques pistes ?
    Il y a du pétrole chez les Kurdes, en Irak, en Iran, en Lybie, du gaz au Liban, des pipes line à faire passer en Afghanistan, etc…
    Pas de pétrole en Syrie, mais un emplacement géostratégique “défendu” par les bombes de macron, trump et poutine sur les adversaires de bachar..
    poutine maintenant copain de nasrallah, comme macron qui lui donne des blindés et des missiles .. !
    Et Bibi au milieu de tout cela, chargé de défendre le pays de nos ancêtres..!

  2. Les russes veulent faire croire qu’ils sont les maîtres du jeu en Syrie mais ils me donnent plutôt l’impression d’être depasses par la situation et de ne rien contrôler du tout. Ils veulent jouer à la puissance mondiale mais la guerre en Syrie deviendra certainement pour eux un nouvel “Afghanistan.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.