Le nouveau secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo, à peine intronisé jeudi dernier, est arrivé dimanche en Israël pour une visite de travail, après une visite-éclair en Arabie saoudite.

Il a été reçu par Binyamin Netanyahou dans le quartier de la Kirya à Tel-Aviv. Le Premier ministre lui a souhaité la bienvenue et a exprimé sa joie de l’accueillir pour la première fois comme secrétaire d’Etat américain: “Quel plaisir de vous accueillir ici. Vous avez choisi Israël pour votre première visite en tant que nouveau secrétaire d’Etat ce qui est un signe supplémentaire de la profonde amitié qui lie les Etats-Unis et Israël et qui ne fait que se renforcer. Nous nous connaissons depuis longtemps et je peux dire que vous êtes un ami sincère de l’Etat d’Israël et du peuple juif. Nous allons travailler main dans la main!”

Les entretiens entre les deux hommes ont principalement porté sur la présence iranienne en Syrie et sur l’accord nucléaire qui doit être ou non reconduit par le président Donald Trump d’ici deux semaines. En Israël on attend avec une certaine fièvre de savoir quelle sera la décision du président Donald Trump, surtout après le ballet diplomatique français et allemand à Washington pour tenter de convaincre le président américain de maintenir cet accord.

Après leur entretien en tête à tête, les deux hommes ont donné une conférence de presse.

D’emblée, le Premier ministre a indiqué au chef de la diplomatie américaine qu’Israël et les Etats-Unis doivent stopper ensemble l’agressivité iranienne: “Une arme atomique aux mains de l’Iran constituerait le plus grand danger. J’apprécie énormément la position du président américain ainsi que la vôtre pour empêcher à tout prix l’Iran de fabriquer cette arme. Certains pensaient que la signature de l’accord allait entraîner une modération de l’Iran. C’est l’inverse qui s’est produit. Il faut stopper l’Iran”. Binyamin Netanyahou a également souligné que son entretien avec Mike Pompeo a été “très productif”.

De son côté, Mike Pompeo, après avoir exprimé sa joie d’être en Israël, a déclaré: “Nous nous inquiétons beaucoup de l’escalade des menaces iraniennes et de ses associés qui veulent prendre le contrôle du Moyen-Orient. Les Etats-Unis et Israël sont côte à côte et nous soutenons entièrement le droit d’Israël à assurer sa légitime défense”. Sur la question de l’accord avec l’Iran, Mike Pompeo a dit: “Le président Donald Trump a été clair: si les Etats-Unis n’arrivent pas à corriger et améliorer l’accord avec l’Iran, ils se retireront de l’accord”.

Le nouveau secrétaire d’Etat a répété que “les Etats-Unis n’ont pas de meilleur associé au monde que l’Etat d’Israël”, et il s’est même allé à une remarque personnelle, rajoutant “qu’Israël a toujours une place dans son coeur”. Mike Pompeo est considéré comme l’un des partisans les plus fidèles d’Israël dans l’Administration actuelle.

Le secrétaire d’Etat a également exprimé sa fierté à propos du prochain transfert de l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem le 14 mai prochain: “En reconnaissant Jérusalem comme capitale d’Israël nous n’avons fait que reconnaître la réalité! Les frontières de la ville seront à négocier entre Israéliens et Palestiniens. Nous restons engagés en faveur de la paix”.

Le nouveau secrétaire d’Etat se rendra ensuite en Jordanie avant de retourner aux Etats-Unis.

Shraga Blum

Photo Haïm Zach / GPO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.