Décès du père Michel Remaud, figure du dialogue judéo-chrétien

Spécialiste du judaïsme et ancien directeur de l’institut Albert-Decourtray d’études juives à Jérusalem, il a vécu dans la capitale israélienne une trentaine d’années

Michel Remaud, prêtre catholique français, est décédé le 23 mai dernier à l’âge de 80 ans, a rapporté le journal La Croix.

L’homme était membre de la Congrégation des fils de Marie immaculée, basée à Chavagnes-en-Paillers (Vendée), décimée par la pandémie de coronavirus – 7 prêtres qui y vivaient en sont morts entre fin avril et fin mai.

Spécialiste du judaïsme et ancien directeur de l’institut Albert-Decourtray d’études juives à Jérusalem, il était une figure du dialogue judéo-chrétien. Il a vécu à Jérusalem une trentaine d’années.

Prêtre depuis 1966, il a publié de nombreux ouvrages et articles sur l’histoire des relations entre Juifs et chrétiens – parmi lesquels Chrétiens devant Israël, Serviteur de Dieu ; À cause des pères : Le “mérite des pères” dans la tradition juive ; Chrétiens et juifs entre le passé et l’avenir ; L’Église au pied du mur : Juifs et chrétiens, du mépris à la reconnaissance ; ou encore Paroles d’Évangile, paroles d’Israël.

Il s’était pris de passion pour l’histoire d’Israël après la guerre des Six jours en 1967. Il a été nommé délégué des relations avec le judaïsme pour le diocèse de Paris en 1982.

Michel Remaud a été lauréat du prix de l’Amitié judéo-chrétienne de France en 2010. L’organisation lui a rendu hommage sur Twitter.

Le père Michel Remaud. (Capture d’écran YouTube / Juifs pour Jésus)

Par TIMES OF ISRAEL STAFF 9 juin 2021, 13:01

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.