Trois hommes présumés liés au Hezbollah et suspectés de blanchiment d’argent provenant du trafic de cocaïne au profit d’un cartel colombien ont été identifiés par des agents qui les accusent d’avoir acheminé 500.000 dollars via des banques à Miami, grâce à une série de transactions financières complexes passant par l’Australie et l’Europe ». C’est ce que révèle le Miami Herald, dans son édition de mardi.

« Cela n’est pas inhabituel à Miami. Mais ce qui l’est, c’est le fait que les trois hommes sont suspectés d’être associés au groupe terroriste moyen-oriental, le Hezbollah », écrit le quotidien.

Photos à l’appui obtenues par la police, le Miami Herald rapporte que les trois suspects sont : Mohammad Ammar, 31 ans, figure principale du réseau, Hassan Mansour et Ghassan Diab.

« Mohammad Ammar vivait à Medellin, en Colombie. Il a été discrètement emprisonné la semaine dernière à Miami, et fait l’objet de poursuites pour blanchiment d’argent (…) », explique le journal. L’un des deux autres suspects, Hassan Mansour, est en état d’arrestation à Paris, alors que le troisième, Ghassan Diab, est en cavale, soit au Liban, soit au Nigeria, croit savoir le Miami Herald.

Le quotidien explique ensuite que Ghassan Diab, est basé au Nigeria, et « serait lié à un haut responsable du Hezbollah qui aurait accès à de nombreux comptes bancaires de par le monde ». Quant au Libano-Canadien Hassan Mansour, il fait l’objet d’un procès pour blanchiment d’argent dans une autre affaire, similaire à celle-ci.

Le Miami Herald rappelle qu’en 2012, un rapport du Congrès américain affirmait que l’Amérique latine était devenue une zone majeure pour le blanchiment d’argent et la levée de fonds au profit du Hezbollah », classé groupe terroriste par les Etats-Unis.

« De nombreux associés (du Hezbollah) tels que Mohammad Ammar, se soucient davantage du bénéfice que de la doctrine religieuse ou politique », affirme le quotidien.

OLJ

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.