L’ancien Premier ministre français Manuel Valls s’est exprimé mardi sur le statut de Jérusalem.

Interrogé sur la décision historique du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël, l’ancien Premier ministre a estimé que ce n’était pas la solution.

“Sans les Etats-Unis, c’est difficile d’avancer même si l’Union européenne a son rôle et notamment sur le plan financier puisque l’Union européenne soutient l’Autorité palestinienne. Je suis partisan d’un Etat palestinien et deux Etats, l’Etat d’Israël et l’Etat palestinien, vivant côte à côte. Le reconnaître de manière unilatérale n’aboutirait à rien”, a-t-il déclaré sur RMC-BFMTV.

“Il ne faut pas confondre l’idée défendue par la communauté internationale, dans le cadre d’un accord de Paix, de Jérusalem capitale des deux Etats, avec la réalité d’aujourd’hui. De fait, Jérusalem est la capitale d’Israël avec l’ensemble des institutions de ce pays. L’Autorité palestinienne est à Ramallah”, a-t-il par la suite expliqué au Lab Europe 1.

Le 11 décembre dernier, interrogé par nos confrères d’I24News, M. Valls avait condamné la décision du président américain sans faire la moindre référence à une souveraineté israélienne sur Jérusalem.

Éric Hazan

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.