Slogans anti-Hezbollah et anti-Iran dans la foule

Les habitants de la région de Gemayzi appellent à la chute du régime. https://t.co/D3hlmxriZU

« Aidez-nous ! Révolution ! » : à Beyrouth, Macron interpellé par des Libanais à bout de nerfs

"Aidez-nous ! Révolution !" : à Beyrouth, Macron interpellé par des Libanais à bout de nerfs

FOULE EN COLÈRE – Des Libanais massés pendant la tournée du président français dans un quartier sinistré de Beyrouth ont conspué 6 août le chef de l’Etat Michel Aoun, demandant l’aide de la France pour évincer les dirigeants au pouvoir.

« Le peuple veut la chute du régime ». Lors d’une tournée dans le quartier chrétien de Gemmayzé, dévasté par les explosions survenues mardi au port de Beyrouth, faisant  plus de 137 morts, Emmanuel Macron a fait face ce jeudi à une foule ulcérée vis-à-vis de sa classe politique, quasiment inchangée depuis la fin de la guerre civile (1975-90) et accusée de corruption et de la négligence qui a mené à la catastrophe du 4 août.

« Aidez-nous! Révolution!« , a crié la foule en colère, s’en prenant au président Aoun, traité de « terroriste », et demandant l’aide de la France pour évincer les dirigeants au pouvoir, selon une journaliste de l’AFP sur place.

Explosions à Beyrouth : Emmanuel Macron sur place

TOUTE L’INFO SUR

LE LIBAN MEURTRI PAR LES EXPLOSIONS À BEYROUTH

Les dernières informationsLes images terribles de la double explosion

Prenant le temps d’échanger avec ces Libanais à bout de nerfs à plusieurs reprises, dans la cohue, Emmanuel Macron a assuré qu’il allait rencontrer « toutes les forces politiques » et proposer « un nouveau pacte politique » et demander à ses interlocuteurs officiels de « changer le système, d’arrêter la division (…), de lutter contre la corruption« . A une habitante qui le conjurait de ne « pas donner d’argent au gouvernement », il a répondu : « Ne vous inquiétez pas ».

La France, ancienne puissance mandataire du pays, et le Liban ont conservé de profonds liens, et Emmanuel Macron est le premier chef d’Etat à s’y rendre depuis le drame. Il s’est d’abord rendu au port, totalement ravagé par les explosions. Là, un secouriste français a estimé qu’il restait de « bons espoirs » de trouver des survivants – des dizaines de personnes sont toujours recherchées.

Emmanuel Macron a indiqué que son pays souhaitait « organiser la coopération européenne et plus largement (…) internationale« , alors que des initiatives se multiplient dans le monde, notamment de la diaspora. Un engagement qui n’a pas forcément plu, du moins en France. Ainsi, l’insoumis Jean-Luc Mélenchon a mis en garde contre une « ingérence » de la France dans les affaires libanaises.

Le président français Macron débarque au Liban, des citoyens américains et français sont morts

Le président français Emmanuel Macron a atterri jeudi à Beyrouth en tant que premier dirigeant étranger à visiter la ville en ruines depuis l’explosion, et rencontrera des dirigeants politiques libanais.

Le président libanais Michel Aoun accueille le président français Emmanuel Macron à son arrivée à l'aéroport de Beyrouth, au Liban, le 6 août 2020 (crédit photo: DALATI NOHRA / DOCUMENT VIA REUTERS)
Le président libanais Michel Aoun accueille le président français Emmanuel Macron à son arrivée à l’aéroport de Beyrouth, au Liban, le 6 août 2020 (crédit photo: DALATI NOHRA / DOCUMENT VIA REUTERS)

Le président français Emmanuel Macron a atterri jeudi à Beyrouth en tant que premier dirigeant étranger à visiter depuis une énorme explosion mardi qui a tué au moins 145 personnes et en a blessé environ 5000.

Macron a déclaré aux foules libanaises en colère au centre-ville de Beyrouth que l’aide française n’irait pas aux «mains corrompues» et qu’il chercherait un nouvel accord avec les autorités politiques libanaises.

« Je vous garantis ceci – l’aide n’ira pas entre des mains corrompues », a déclaré Macron aux manifestants du centre de Beyrouth deux jours après que la ville a été dévastée par une explosion.

« Je parlerai à toutes les forces politiques pour leur demander un nouveau pacte. Je suis ici aujourd’hui pour leur proposer un nouveau pacte politique », a-t-il dit, après avoir été accueilli par des foules appelant à la fin du « régime ».

Un citoyen français, l’architecte Jean-Marc Bonfils, est décédé dans l’explosion, a déclaré la ministre française de la Culture Roselyne Bachelot sur Twitter.

Au moins un citoyen américain a été tué dans l’explosion, et plusieurs autres ont été blessés, a annoncé l’ambassade américaine mercredi soir selon l’Associated Press.

«Nous offrons nos plus sincères condoléances à leurs proches et nous travaillons pour fournir aux citoyens américains touchés et à leurs familles toute l’assistance consulaire possible. Nous travaillons en étroite collaboration avec les autorités locales pour déterminer si d’autres citoyens américains ont été touchés », a déclaré l’ambassade dans un communiqué.

Un employé de l’ambassade d’Allemagne à Beyrouth est également décédé dans l’explosion de mardi, a annoncé jeudi le ministère allemand des Affaires étrangères.

« Notre pire crainte a été confirmée. Une membre de notre ambassade à Beyrouth a été tuée chez elle à la suite de l’explosion », a déclaré le ministre des Affaires étrangères Heiko Maas dans un communiqué.

Plusieurs responsables du port de Beyrouth ont été assignés à résidence par le gouvernement libanais à la suite de l’explosion.

Le Premier ministre Hassan Diab a déclaré trois jours de deuil à partir de jeudi, alors que les premières enquêtes accusaient la négligence de l’explosion du port de Beyrouth.

On estime que près de 300 000 personnes sont devenues sans abri après l’explosion qui a secoué la capitale libanaise et a été ressentie aussi loin que Chypre – à 170 km de là.

On soupçonne que la cause de l’explosion est le stockage dangereux de plus de 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium hautement explosif dans un entrepôt à côté du port, appartenant semble t-il au groupe terroriste Hezbollah.

Le solide blanc et cristallin aurait été stocké dans l’entrepôt pendant six ans; Les fonctionnaires des douanes et des ports auraient demandé à plusieurs reprises son retrait en raison de son caractère dangereux.

Badri Daher, directeur général des douanes libanaises, a déclaré mercredi à la chaîne LBCI que les douanes avaient envoyé six documents à la justice pour avertir que le matériel constituait un danger.

« Nous avons demandé qu’il soit réexporté, mais cela ne s’est pas produit. Nous laissons aux experts et aux personnes concernées le soin de déterminer pourquoi », a déclaré Daher.

Une autre source proche d’un employé du port a déclaré qu’une équipe qui avait inspecté le nitrate d’ammonium il y a six mois avait averti que s’il n’était pas déplacé, il «ferait exploser tout Beyrouth».

Une vue générale montre les dommages causés par l'explosion de mardi dans la zone portuaire de Beyrouth, au Liban, le 6 août 2020 (Crédit: Reuters / Aziz Taher)Une vue générale montre les dommages causés par l’explosion de mardi dans la zone portuaire de Beyrouth, au Liban, le 6 août 2020 (Crédit: Reuters / Aziz Taher)

« Aucun mot ne peut décrire l’horreur qui a frappé Beyrouth la nuit dernière, la transformant en une ville sinistrée », a déclaré le président Michel Aoun dans un discours à la nation mercredi lors d’une session d’urgence du cabinet. Les dégâts causés par l’explosion devraient dépasser 10 milliards de dollars et ont alourdi un fardeau supplémentaire pour un pays qui souffre déjà de crises économiques et politiques.

L’aide a afflué dans le pays en difficulté du Moyen-Orient pour aider à trouver des survivants et avec le processus de nettoyage, avec l’Australie promettant un montant initial de 1,4 million de dollars, la Russie envoyant plusieurs avions-cargos de matériel, y compris un hôpital mobile, et Israël tend à offrir une aide médicale à ceux qui sont blessés (en fait, des ressortissants de l’U.E et 29 membres de la FINUL y ont trouvé refuge).

Un avion de l’Organisation mondiale de la santé transportant 20 tonnes de fournitures a atterri à Beyrouth jeudi matin. Les fournitures couvriront 1 000 traumatismes et 1 000 interventions chirurgicales pour les personnes souffrant de blessures et de brûlures résultant de l’explosion, selon l’OMS.

«Nos cœurs et nos prières accompagnent tous ceux qui sont touchés par cet événement tragique, alors que nous poursuivons notre mission de servir toutes les personnes au Liban avec des services de santé essentiels et vitaux», a déclaré le représentant de l’OMS au Liban, le Dr Iman Shankiti. «Nous sommes travailler en étroite collaboration avec les autorités sanitaires nationales, les partenaires sanitaires et les hôpitaux traitant les blessés pour identifier les besoins supplémentaires et assurer un soutien immédiat. »

Les responsables n’ont pas confirmé l’origine d’un incendie initial qui a déclenché l’explosion, bien qu’une source de sécurité et les médias locaux aient déclaré qu’il avait commencé par des travaux de soudage.

Les responsables libanais ont souligné que l’enquête sur l’incident était en cours et que la cause exacte de l’explosion n’était pas claire.

Avec : jpost.com

7 Commentaires

  1. le cuistre de l’elysée se comporte comme si le leadership de la politique etrangere europeenne lui etait acquis…et,ça marche!!qu’y a t il derriere ses mots et ses postures guerrieres?…rien! Les medias français transportés à grand frais dans ses bagages font des publi- reportages alimentés par le service de presse de l’elysée nous sommes à l’ere du pré -maché naturellement,aucune parole qui derange à propos du hezbollah, mieux,on en parle nullement. Nos journalistes français suivent minutieusement le « conducteur » fourni par le service de presse de l’elysée ou bien reprennent les depeches de l’afp en les habillant de telle maniere qu’elles;puissent plaire à leur lectorat Il y a longtemps que les journalistes francaisn’ont plus de deontologie ce sont des personnes(hommes et femmes)hautement méprisables Le quai d’Orsay et l’elysée clament haut et fort que la France se tiendra toujours aux cotés du liban, du hezbollah aussi? QUESTION,que feront les Français quand nous raserons le sud-liban,les centres informatiques,centrales électriques etc etc.. joseph

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.