L’Ukraine exploite une faille de la Russie pour contrecarrer les plans de Poutine: « Un piège mortel »

Un défaut dans la conception des chars russes donne un avantage aux soldats ukrainiens.

Plus de deux mois après le début de la guerre en Ukraine , les bombardements et combats se poursuivent inlassablement. Ce jeudi 28 avril, ce sont les environs de la ville de Kharkiv qui ont été la cible d’une attaque russe faisant plusieurs morts et blessés . Mais si la Russie maintient la pression sur le pays de Volodymyr Zelensky, il n’en reste pas moins que la résistance, que lui opposent les forces armées ukrainiennes, met à mal les plans de Vladimir Poutine . Plus encore, il semble qu’une faille dans l’arsenal militaire russe soit particulièrement exploitée par les soldats adverses.

Comme on a pu le constater ces dernières semaines, de nombreux chars russes ont été complètement détruits par les Ukrainiens. S’il est pourtant rare de voir un tel véhicule déchiqueté, les images qui ressortent du conflit sont univoques. Selon le secrétaire britannique de la Défense, environ 580 chars russes auraient ainsi été détruits depuis le début de l’offensive en février.

L' »effet jack-in-the-box », un « piège mortel » selon les Ukrainiens.

Selon CNN , ces lourdes pertes sont dues à un défaut dont souffrent les véhicules russes, bien connu des Occidentaux. Ce souci, déjà observé lors de la guerre du Golfe, concerne le stockage des munitions des chars. Ainsi, les munitions se trouvent dans le même espace que l’équipage, au sein des véhicules russes. Qui plus est, les soldats ukrainiens connaissent la localisation précise des munitions. Se situant dans la tourelle qui domine le char, elles constituent une cible parfaite pour les tirs adverses. En effet, il suffit qu’un obus soit atteint pour déclencher une réaction en chaîne qui peut aller jusqu’à l’explosion entière du stock de munitions et de la tourelle du char, comme l’explique Forbes . L’équipage a alors peu de chances de s’en sortir. C’est ce que les militaires occidentaux appellent « l’effet jack-in-the-box », déjà observé lors de la guerre du Golfe. « Les militaires occidentaux ont tous appris de la guerre du Golfe et ils ont appris, du fait de voir des chars complètement détruits, qu’il fallait compartimenter les munitions », détaille Nicholas Drummond, analyste et ancien officier de l’armée britannique à CNN.
Cette faille dans l’équipement de l’armée russe constitue un atout de taille pour les forces ukrainiennes. Le char utilisé par les soldats de Poutine est même qualifié par certains de « piège mortel ».
Le Temps

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.