Londres : Deux écolos se collent au cadre d’un tableau de Van Gogh

ENVIRONNEMENT « On est collés à ce tableau parce qu’on est terrifiés pour notre avenir », ont déclaré les deux militants écologistes. Dans la même veine, un homme avait entarté le 29 mai dernier la vitre protégeant « La Joconde » au musée du Louvre, en soutien à la planète.
Deux écolos du mouvement Just Stop Oil se sont collés ce jeudi au cadre d’un tableau de Van Gogh. Ils ont visé l’œuvre Pêchers en fleurs, réalisé en 1889 et exposé à la Courtauld Gallery de Londres (Royaume-Uni).
« Désolé tout le monde, on n’a pas envie de faire ça », a expliqué Louis Mckechnie, un militant de 21 ans, dans une vidéo mise en ligne par l’association. « On est collés à ce tableau, ce magnifique tableau, parce qu’on est terrifiés pour notre avenir. » Déjà arrêté 20 fois, le jeune homme a passé six semaines en prison l’hiver dernier pour avoir bloqué l’autoroute entourant Londres.

Faire cesser les projets d’énergies fossiles

En mars 2022, il s’est également illustré en s’attachant à un poteau de but pendant un match de football. Il a récemment déclaré être prêt à devenir un « ennemi public n° 1 » pour alerter sur la crise climatique, ne se fixant pas de limites tant que les actions sont « non-violentes » et ne mettent pas de vies en danger.
Dans la vidéo, les deux militants de Just Stop Oil évoquent et condamnent les « 40 nouveaux projets d’énergies fossiles du gouvernement », un chiffre fréquemment cité par les associations environnementales. Ils ont estimé que signer chacun d’entre eux équivalait à « signer notre arrêt de mort ».

Une autre action dans un musée d’Ecosse

Just Stop Oil souligne que cette action intervient à un moment où la Provence, région française peinte par Van Gogh, risque de souffrir de la sécheresse. De son côté, la Courtauld Gallery a expliqué que la salle où est exposé le tableau avait été « immédiatement fermée au public » après l’incident. Le musée a rouvert normalement ce vendredi.
Selon Just Stop Oil, cinq de ses militants ont été arrêtés ce mercredi après une action en Ecosse. Dans un musée de Glasgow, ils ont peint des inscriptions sur le sol et un mur et se sont collés au cadre d’un tableau du XIXe siècle représentant un paysage des Highlands écossais.

Jforum .fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.