L’Iran veut que le bouclier russe couvre ses missiles au Liban

10
5328

L’Iran veut l’extension du bouclier de défense antiaérienne russe au Liban afin de couvrir les missiles précis du Hezbollah

“Nous critiquons sévèrement la Russie pour la désactivation de ses missiles de défense aérienne S-300 lorsque “l’ennemi sioniste “frappe depuis l’espace aérien du Liban”, a déclaré un haut législateur iranien, le jeudi 24 janvier. Hashmatollah Falahatpisheh, président de la Commission de politique étrangère a ajouté : “Si la défense aérienne russe fonctionnait correctement, Israël ne serait pas en mesure de lancer facilement des frappes sur la Syrie.” Il a accusé : “Il semble y avoir une certaine forme de coordination entre les frappes du régime sioniste et le Système de défense aérienne de la Russie en Syrie. “

La semaine dernière, Moscou a annoncé que la formation des équipages syriens qui utiliseraient les missiles de défense aérienne avancés S-300 serait terminée vers mars et que les batteries seraient opérationnelles au cours de ce mois-là. Les instructeurs russes mettent donc cinq mois pour former les Syriens à l’utilisation des S-300 livrés par Moscou en octobre dernier. Moscou prend également le temps de connecter les batteries syriennes au commandement russe de la base aérienne de Khmeimim, près de Lattaquié, et, ce qui est encore plus important, au commandement de la défense aérienne nationale russe à Moscou.

Cette information a été communiquée par un officier du commandement de la défense antiaérienne russe à des journalistes à Moscou le 21 janvier, lors d’un vaste assaut israélien par des missiles de croisière sur des sites iraniens à Damas et au sud.

Moscou ne veut absolument pas que les officiers de la défense antiaérienne russes soient impliqués dans des frappes de S-300 sur des avions de guerre israéliens et s’assurent donc que les équipages syriens sont bien entraînés avant de les laisser prendre en charge les batteries de défense antiaérienne de pointe. Même dans ce cas, ils doivent rester sous le commandement et le contrôle des militaires russes compétents en Syrie et à Moscou. Cette dépendance devrait également dissuader les forces aériennes israéliennes de les détruire, ce qui ne serait pas bon pour les activités d’exportation des industries de l’aviation et de l’armement russes.

Les sources militaires de DEBKAfile ont rapporté qu’une fois détenues par les Syriens pour lutter contre les frappes aériennes israéliennes, les S-300 tâcheront également de neutraliser les vols à courte distance des avions de Tsahal au-dessus du Liban, du Golan et de Galilée. Cela assurera au Hezbollah la protection d’un bouclier anti-aérien fourni par la Russie et posera à Israël un dilemme : Tsahal devrait-elle détruire les S-300 au risque d’une nouvelle confrontation avec Moscou? Ou trouver des moyens de contourner les batteries pour continuer ses attaques sur des sites iraniens en Syrie?

Cette question a été posée lors des entretiens que le président Reuven Rivlin et le chef de l’armée de l’air israélienne, le général Amikam Nurkin, ont eu cette semaine avec le président français Emmanuel Macron au palais de l’Elysée. Ils ont apporté avec eux des cartes et des images photographiques des sites de missiles à guidage de précision du Hezbollah au Liban. Il est plus que probable que les visiteurs israéliens ont transmis via Paris un dernier avertissement au gouvernement libanais et au Hezbollah, en leur conseillant de démanteler ces sites, sans quoi Israël agirait pour les détruire avant que les batteries S-300 déployées autour de Damas ne deviennent opérationnelles en mars.

   , l’  , le  ,  ,  , la 

Adaptation : Marc Brzustowski

Iran wants Russian air defense shield extended to Lebanon to cover Hizballah’s precise missiles

10 COMMENTS

  1. Tout sauf un faux kon, ce serpent souffle le chaud et le froid, et bouffe à tous les râteliers, si bien qu’il devient le moins crédible. Il n’y a pas une semaine où du pire ennemi, il devient le meilleur des partenaires.
    Une schizophrénie aiguë expliquerait bien des choses ! De toute façon, ne rien croire de ce qu’il dit. Même l’heure.
    Certains dictateurs de l’Histoire ont massacré tous les membres de leur propre famille tout en leur disant qu’il les aimait.
    En laaz, des frappa dingues…

  2. Les S300 ne sont qu’une étape, il nous faut regarder plus loin. Certes Moscou ne cherche pas que des clients, mais aussi depuis bien des décénies un accès à la mer sécurisé. Avez-vous déjà vu Moscou acquérir quelque chose en ligne droite. Deux coups d’un côté, et un coup d’un autre, c’est la marche des cavaliers sur l’échiquier nordique. Paris est dans le même jeux, la FranceAfrique est en plein frémissement, il lui faut donc trouver d’autres zones d’influence et d’extension. Toutes les grandes puissances sont avec leurs multinationales dans ce même jeux. L’échiquier mondial est beaucoup plus instable que jamais, et l’intelligence est convoitée plus que toujours. Et dans ce domaine Israël est une clé incontournable, mais aussi une coupe d’étourdissement pour tous les diplomates contemporains. L’ambivalence des nations est à son comble, l’ennemi peut cacher un ami et le contaire n’est que son corollaire. Aujourd’hui la douceur et la prudence vont de paire pour affirmer une existence patiente, prévenante, mais pas moin ferme pour autant. Chaque partie perdra des plumes, mais récoltera des grains. Israël dans ce mouvement incontournable joue déjà malgré lui, le rôle du chef d’orchestre.

  3. Poutine ne protège pas les va-t-en guerre mollahiques . Poutine est un homme extra intelligent qui perçoit très bien le monde comme il fonctionne .
    Pour les mollah , poutine déteste israel comme le prouve les réprimandes émises moult fois contre israel , mais qui aime bien châtie et Moscou n’a pas chassé daesh pour que les mollah prennent la syrie .
    Ils sont trop bornés les mollahs .
    Khameini sait maintenant que la sécurité d’Israël est la priorité absolue de la Russie comme vient de l’annoncer le bon lavrov sergei donc qu’il se casse de Syrie .
    Allah n’est pas forcément chiite même si Khameini se prend pour son représentant sur terre .

    • Bisounours! La sécurité d’Israël, priorité de Poutine”! Quel enfantillage! On n’a plus besoin de Tsahal, alors, on a Poutine!!!!

      • poutine on sait ce qu’il veut ! mais il est démontrer même qu’avec leurs bouclier en syrie si ISARËL veut frapper elle le fera bouclier ou pas ! la russie fait de l’ingérence dans les affaires qui lui regarde pas ! et l’iran sent que ses force sfaiblissent alors ils appelent ” au secours !” au russe !

      • Mais marc , personne n’a dit que poutine fera la guerre à israel , mais ce que veut dire le bon lavrov serguei c’est que la Russie ne fera rien contre israel alors que l’Iran et assad semblaient penser le contraire .
        Vive tsahall !!

  4. Je ne comprend pas ce que rivlin est allé faire chez Macron ,l imposteur, encore moins l informer sur les intentions des Iraniens .
    Comment peut on faire confiance a ce pays ( la France)?

    • Ca s’appelle la diplomatie : on a besoin de plus proches de nos ennemis pour leur faire passer des messages clairs quant à leur probable prochaine destruction : c’est un rapport de forces, pas des échanges entre potes dans un bistrot : le monde n’est pas fait que de bons et de méchants, de copains et d’affreux,

      il suffit juste d’être sérieux avec les moyens qu’on est prêt à mettre : ici, la vraie question est celle du moment où on est prêt à bombarder, quels que soient les dommages collatéraux, parce que stratégiquement, on ne doit ni ne peut plus reculer, du fait de la menace qui pèse sur notre population et de la fenêtre d’opportunité, liée au risque réel ou évalué des S-300 dans les semaines et mois à venir.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.