Le corps des Gardiens de la révolution islamique, une organisation paramilitaire de la République islamique d’Iran, prévoit de déployer des forces du Hamas, groupe terroriste qui contrôle la bande de Gaza, dans la bataille pour la deuxième plus grande ville d’Irak, Mossoul, tombée entre les mains de l’Etat islamique (EI) depuis Juin 2014, a rapporté dimanche le quotidien Asharq al-Awsat.

Selon le journal, les forces du Hamas devraient se battre pour la libération de Mossoul aux côtés des combattants du Hezbollah libanais, et des milices chiites Houthis qui luttent actuellement au Yémen contre la coalition sunnite des Etats arabes, dirigée par l’Arabie saoudite.

Située dans le nord de l’Irak, la ville de Mossoul représente un atout majeur pour le patrimoine culturel iranien, en raison des nombreux lieux saints chiites situés dans la ville, tels que la mosquée al-Qubba Husseiniya, démolie par l’EI en Juin 2014.

L’Iran aurait également l’intention d’employer le Hamas pour libérer la ville de Kirkouk, riche en pétrole, sous contrôle kurde depuis Juin 2014, et de déstabiliser la région du Kurdistan.

Les Gardiens de la Révolution envisagent de déployer des forces affiliées au Hamas, au Hezbollah, ainsi que les Houthis à Kirkouk, à partir de laquelle ils pourraient progressivement pénétrer à l’intérieur du Kurdistan.

Un commandant peshmerga a déclaré au quotidien Asharq al-Awsat que ces derniers jours, les forces du Hezbollah ont rejoint les unités chiites dans le sud de Kirkouk transportant des armes lourdes et des missiles.

Il a expliqué que l’Iran vise à capturer Mossoul et Kirkouk afin d’ouvrir une voie aux soldats et à la contrebande d’armes vers la Syrie et le Liban.

L’Iran compte sur le Hamas, mais le groupe terroriste devra surmonter sa position neutre face au conflit régional entre l’Iran et l’Arabie saoudite.

i24news.tv

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.