L’Irak a décidé jeudi un porter le coup fatal à trois ans de présence du groupe Etat islamique (EI) sur son territoire en lançant l’assaut sur son dernier bastion près de la frontière avec la Syrie.

Cette offensive est menée au moment où de l’autre côte de la frontière, les forces du régime syrien et leurs supplétifs faisaient également mouvement pour prendre en étau les combattants de l’organisation ultraradicale.

La bataille vise à étrangler les jihadistes dans leur dernier carré, dans la moyenne vallée de l’Euphrate qui court de la province de Deir Ezzor dans l’est de la Syrie jusqu’à Al-Qaïm, dans l’ouest de l’Irak.

Elle est « le dernier grand combat contre l’EI », disaient récemment des généraux américains de la coalition internationale qui soutiennent les forces irakiennes dans leur lutte contre les jihadistes.

Lire la suite dans AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.