Les socialistes refusent au Conseil de Paris de condamner le boycott d’Israël

0
222

Les socialistes refusent au Conseil de Paris de condamner le boycott d’Israël mené principalement par l’organisme BDS (Boycott, Désinvestissement et Sanctions)

Au Conseil de Paris on parle de n’importe quoi mais dès qu’on parle d’Israël on fait face à un refus catégorique de la majorité socialo-communiste!

29 septembre 2015

 

Ce vœu a été refusé malgré mes interventions multiples à ce sujet:

« M. Claude GOASGUEN, maire du 16e arrondissement : Monsieur KLUGMAN, je suis plus souvent, beaucoup plus souvent en Israël que vous. Je connais beaucoup mieux la vie politique israélienne et palestinienne que vous. Alors me dire que je suis sur le Trocadéro, c’est une rigolade ! Je suis consterné par votre intervention.

Comment, vous, vous passez des vœux sur le Yémen, très bien, …, sur la culture des saucisses à Monaco demain, mais sur Israël, on n’aurait pas le droit de présenter un vœu ? Mais où vous croyez-vous ?

Vous passez des vœux sur n’importe quelle affaire géopolitique mineure, nous les votons par solidarité. Mais sur une question aussi importante que le boycott d’Israël, qui est reconnu par l’O.N.U., à la différence de l’autorité palestinienne que vous appelez d’ailleurs « Palestine », ce qui n’est pas son appellation, puisque sur les cartons il est indiqué président de la Palestine. A ma connaissance, juridiquement la Palestine n’existe pas encore ; il y a l’autorité palestinienne.

Quand on parle de boycott, qui est une atteinte au droit international et au droit interne, vous ne vous solidarisez pas sur cette affaire parce que soi-disant c’est hors sujet et c’est politicien. Monsieur KLUGMAN, vous avez perdu la raison !

Allez en Israël et en Palestine de temps en temps au lieu de discuter dans les couloirs de l’Hôtel de Ville. Cela vous fera du bien. »

« M. Claude GOASGUEN, maire du 16e arrondissement. – Je voudrais dire à M. KLUGMAN que je trouve indélicat, de la part de la Mairie de Paris, d’avoir envoyé un carton en disant que M. ABBAS était Président de la Palestine.

Monsieur KLUGMAN, la Palestine n’existe pas en droit. Il y a un président de l’Autorité palestinienne. Vous nous avez envoyé un document officiel. Vous n’avez pas le droit d’utiliser ce terme tant que la Palestine n’est pas reconnue par l’O.N.U. Vous préemptez à tort. »

Blog de Claude GOASGUEN

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.