Les photos des sites liés à la Shoah bloquées des « Souvenirs » automatiques d’Apple

Le géant de la technologie modifie l’application photo de l’iPhone pour éviter de « créer des souvenirs indésirables », suite à des selfies inappropriés pris dans des lieux sensibles

JTA – Les utilisateurs d’Apple qui souhaitent inclure dans leurs albums des photos prises à la Maison d’Anne Frank, à Auschwitz ou sur d’autres sites liés à la Shoah devront le faire manuellement, selon les termes d’une récente mise à jour du logiciel.

Apple a récemment modifié son logiciel afin que les photos prises sur des sites liés à la Shoah soient supprimées des albums générés automatiquement par l’application Photos de la société. Le site d’informations technologiques 9to5Mac a été le premier à signaler la semaine dernière cette modification, qui concerne les utilisateurs d’iPhone et d’iPad utilisant le dernier système d’exploitation d’Apple.

Cette modification vise à éviter de « créer des souvenirs indésirables », selon le site, qui précise que seules les photos prises sur des sites liés à la Shoah sont concernées par ce changement.

Les protections « emplacements sensibles » d’Apple ne peuvent pas être désactivées, mais les utilisateurs peuvent toujours inclure les photos dans des albums qu’ils créent manuellement.

Cette modification intervient dans un contexte d’inquiétude croissante concernant la banalisation de la Shoah par la prise de selfies et les photomontages rendus possibles par la technologie des smartphone. Des photos de visiteurs de camps de concentration souriant, sautant et habillés de manière inappropriée ont suscité des critiques lorsqu’elles ont été partagées sur les réseaux sociaux.

Cette modification intervient également dans un contexte de prise de conscience croissante des entreprises technologiques quant à la manière dont leurs produits peuvent contribuer à l’antisémitisme et à d’autres formes de haine. Facebook et Twitter, par exemple, n’ont annoncé qu’en 2020 qu’ils allaient interdire le négationnisme sur leurs plateformes de réseau sociaux. L’antisémitisme est toujours aussi répandu, selon les organismes de surveillance qui affirment que les entreprises pourraient faire davantage pour protéger les utilisateurs juifs.

Illustration : Un homme saute entre des colonnes dans le cadre des 2711 dalles de béton du Mémorial de la Shoah lors de la journée internationale de commémoration de la Shoah à Berlin, en Allemagne, le 27 janvier 2011. (Crédit: Markus Schreiber/AP)

9to5Mac n’a pas rapporté de commentaire d’Apple sur la raison de ce changement. Mais Paul Monckton, chroniqueur pour Forbes, a suggéré qu’il était dû au « potentiel pour les algorithmes d’Apple de les utiliser de manière insensible, associé à une musique inappropriée ou des juxtapositions avec d’autres contenus sans lien. »

Cette modification signifie que les photos prises à Auschwitz, à Majdanek et dans plusieurs autres anciens camps de la mort nazis en Pologne et ailleurs ne figureront pas dans les albums photo générés automatiquement à l’aide de la fonction « Souvenirs » d’Apple.

La liste des « lieux sensibles » jugés inappropriés pour figurer dans les albums générés automatiquement comprend également le mémorial Yad Vashem en Israël, le camp de concentration de Dachau en Allemagne, le musée commémoratif de la Shoah aux États-Unis, le mémorial de la Shoah à Berlin, l’usine Schindler à Cracovie, les camps de la mort de Belzec, Chelmno, Treblinka et Sobibor en Pologne et la Maison d’Anne Frank à Amsterdam, selon l’article de Forbes.

Par CNAAN LIPHSHIZ  fr.timesofisrael.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.