Les palestiniens avouent suivre la voie du Grand Mufti de Jerusalem ©

1
281

 
 Le Premier ministre de Autorité palestinienne, Rami Hamdallah, a participé mardi à la septième Conférence islamique internationale Bayt al-Maqdis à Ramallah, en Samarie, où il a diffamé Israël et ses opérations de  de contre-terrorisme.

Dans son discours, il a appelé la communauté internationale à intervenir pour «défendre» les résidents arabes de Jérusalem qui subissent les actions «illégales» de la part d’Israël »qui s’opposent au droit international et aux droits humains.”

 Hamdallah a exhorté la communauté internationale à prendre des mesures contre Israël pour mettre fin à l ‘ “occupation” et établir un Etat palestinien indépendant le long des lignes d’armistice de 1949, avec Jérusalem comme sa «capitale éternelle».

Il a accusé Israël de tenter d’effacer l’ «identité nationale arabe» de Jérusalem, qui a en fait déjà été la capitale du peuple juif il y a 3000 ans. Dans le cadre de ses accusations, il a allégué qu’Israël est en train de réécrire l’histoire et d’expulser les Arabes de la capitale.

Le Premier ministre a poursuivi en disant que la Conférence s’inscrivait sur la voie de l’ancien mufti de Jérusalem Haj Amin al-Husseini, lequel a scellé un pacte avec le régime génocidaire nazie pour anéantir tous les Juifs.

Hamdallah s’est référé à al-Husseini, comme étant un proche confident d’Adolf Hitler, et «le fils au cœur pur» de la «nation palestinienne.”

Lors de la Conférence le ministre des lieux saints de l’AP, Yusuf Ida’is, a également fait référence à l’infâme mufti.

“Cette conférence est une continuation de la Première Conférence islamique Bayt al-Maqdis tenue par le défunt mufti Haj Amin al-Husseini sur le sol palestinien en 1931, et aujourd’hui nous marchons sur son chemin en suivant les instructions du Président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas “, a déclaré Ida’is.

Ironiquement, étant donné les allégations de Hamdallah qui accuse Israël de vouloir réécrire l’histoire de Jérusalem, Bayt al-Maqdis est en fait la version arabisée de l’hébreu “Beit Hamikdash”, qui est le nom donné aux 2 Temples de Jérusalem sur le Mont du Temple le lieux le plus saint du judaïsme.

Arutz7

1 COMMENT

  1. Le sol palestinien de 1931 était celui de la Palestine mandataire britannique promis aux Juifs, et pourtant ceux qui ont voulu fuir la Shoah, en ont été largués à la mer par ce Mufti, allié à Hitler sur le front syrien.
    C’est la grande Syrie, c’est l’Empire ottoman qu’ils veulent ressusciter? c’est l’hégémonie sur le Moyen Orient qu’ils veulent, sous ce prétexte palestinien ?

    Car le retour à avant la guerre des Six-jours n’y suffit pas, le retour à avant 1948 n’y suffit pas, maintenant qu’ils ont affaibli l’Europe à toujours demander et obtenir, c’est le retour à 1931, c’est donc une revanche sur la 2eme guerre mondiale…
    ,Indécent en ces journées commémoratives de la Shoah, des soldats tombés, de l’Indépendance d’Israël, fin de la Palestine mandataire.

    Se souvenir aussi des combattants Juifs de Palestine qui ont appuyé les alliés, sur le pourtour méditerranéen avec de Gaulle, contre Hitler., ça peut encore servir

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.