Massorti et libéraux juifs : la solution, et non le problème?

8
608

Nota Bene : ce texte reflète la pensée de son auteur, non celle de la rédaction de JForum (diverse et/ou proche de l’orthodoxie moderne).

Le débat sur l’avenir du judaïsme en France et ailleurs, mérite néanmoins de s’ouvrir et toute réflexion est la bienvenue

Près d’un demi-million de Juifs vivent aujourd’hui en France. La plupart sont d’origine tunisienne, algérienne et marocaine. Le pourcentage de mariages entre juifs et non juifs, le taux d’assimilation, est presque de 50%. C’est moins qu’au États-Unis (65%), mais plus qu’au Canada (35%). Dans ces deux pays, les États-Unis et le Canada, la plupart des juifs sont conservateurs et réformistes. En France, cependant, le nombre de juifs conservateurs et réformistes ne dépasse pas 2%.

Les Juifs d’Afrique du Nord, dont la plupart ne sont arrivés en France qu’au milieu du XXe siècle et qui ne connaissent que l’orthodoxie, subissent un processus d’assimilation accéléré à un rythme record. Ce qui s’est passé en Amérique en 200 ans, s’est passé en France en 50 ans. L’orthodoxie, involontairement, a réussi à éloigner systématiquement la plupart des juifs de leur identité. Ils n’en perçoivent plus la pertinence. S’il y avait eu des courants juifs conservateurs et réformistes, les choses  auraient été différentes.

Je n’aime pas ce terme d’assimilation. Il y a quelque chose d’arrogant et de condescendant à l’employer. Le terme euphémique de «mariage inter-religieux» est plus approprié, car il est moins critique. Mais même si l’on met de côté l’emploi du mot, le problème lui-même demeure. Dans le monde moderne, les Juifs font face à un défi terrible. La sécularisation, d’une part, et l’assimilation, d’autre part, ont rendu l’impossible, possible.

Il n’y a plus que l’antisémitisme, qui contribue parfois à ralentir la tendance. Et sans le sionisme, qui offre la possibilité de mener une existence juive même sans mitsvot, et sans la Shoah, qui a inversé le processus, le taux de mariage inter-religieux, entre les membres du peuple juif et les membres des autres religions, aurait été encore beaucoup plus élevé.

Le seul endroit où le peuple juif grandit c’est ici, en Israël. Non pas parce que nous sommes meilleurs ou plus forts du point de vue national, culturel ou religieux, mais parce que nous sommes une majorité. Nous nous «assimilons» entre nous.

Le problème des mariages inter religieux en diaspora concerne toute personne qui se soucie de la continuation du peuple juif. Que l’on aborde cette question à partir d’un point de référence religieux, ou que l’on s’y rattache d’un point de vue national ou culturel, on ne peut y rester indifférent. Les données statistiques sont claires. Nous diminuons en nombre, et si nous n’apprenons pas à faire face à cette tendance historique, nous allons diminuer dans de façon alarmante.

Le discours de haine des Haredi contre les courants non orthodoxes démontre leur cécité. Beaucoup de gens, y compris des politiciens complètement laïques, acceptent aveuglément tout ce que dit le président du Shas, Aryeh Deri, et le député de la Knesset, Moshe Gafni (Judaïsme de la Torah unifiée), qui accusent, de façon récurrente, les Juifs conservateurs et réformistes, de favoriser l’assimilation en diaspora. Il ne s’agit pas là d’une dispute théologique. C’est de la pure ignorance.

Il y en a peu pour comprendre que ceux qui luttent contre l’assimilation, sont ceux qui investissent des ressources intellectuelles et physiques pour contrer cette tendance, à savoir les juifs conservateurs et réformistes (en France, Massorti et Libéraux). Depuis des centaines d’années, depuis que ces mouvements sont nés, et ‘grâce à cette menace ‘, ( !) ils ont courageusement et avec succès, contribué à réconcilier modernité et judaïsme. Chaque courants religieux juif, orthodoxe, conservateur et réformiste, a a une singulière et auto-justifiée. Mais la question ici n’est pas de savoir laquelle est la bonne ou laquelle est mauvaise, ou qui a raison qui a tord. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. L’orthodoxie, qui représente une petite minorité au sein du peuple juif, ne convient plus qu’à peu de gens aujourd’hui.

Élever des murs ne rend pas les Juifs plus Juifs, ne les renforce pas dans leur identité, pas plus que cela contribue à les ramener dans le giron du Judaïsme. C’est un mythe. Pour lutter contre l’assimilation galopante, qui est une réalité, les mouvements libéraux et Massorti, se mobilisent. Chacun à sa façon, avec ses propres succès et ses échecs. Mais le fait est que les fidèles qui fréquentent ces obédiences ont moins tendance à l’assimilation. Ces mouvements sont la solution, pas le problème. Ils se battent de façon  créative, fidèle, avec beaucoup d’amour, pour proposer un judaïsme pertinent, pour faire correspondre la tradition juive avec notre époque. Exactement ce que nos Sages, de Mémoire Bénie, ont fait à leur époque.

La prochaine fois que quelqu’un vous dira que «les juifs conservateurs et réformistes sont responsables de l’assimilation», proposez-leur d’aller faire un tour en France. Ils pourront vérifier que la réalité, leur donne tort.

Yizhar Hess est le directeur exécutif et chef de la direction du Mouvement Masorti en Israël.

YNET

PS : la Rédaction réserve sa propre opinion sur les propos de l’auteur, qui ne relèvent que de sa propre et entière responsabilité. 

8 COMMENTS

  1. zoro,
    vous en savez des choses sur la volonté de D concernant la seule fête décrétée par les hommes.
    Par ailleurs ce n’est pas “le langage de la torah” que je condamne, bien au contraire, c’est ce qu’en font nombre d’orthodoxes (j’emploie ce terme un peu trop généraliste). Et là j’insiste, ils me font plus penser à des islamistes rétrogrades qu’à des génies de l’exégèse.
    Peut-être avez-vous la chance de cotoyer des grands du talmud, c’est aussi souvent mon cas, cela ne m’empêche pas de critiquer les obscurantistes qui font pourtant souvent autorité sur de nombreux quartiers, ressemblant plus à des gourous qu’à des lumières.

  2. Sergelal vous ne connaissez pas l`histoire d`Esther qui n`a rien à voir avec les Hébreux et le don de la torah qui a eu lieu environ 1500 avant. Qu`elle ce soit marié a un non juif si c`est cela que vous insinuez, les rois avait tous les droits y compris de se choisir qui ils voulaient, même marié. Et en plus, cette histoire a été la volonté de D` qui a fait que par le mérite d’Esther le peuple juif a été sauvé.
    Pas plus que vous n`êtes savant en torah comme vous le démontrez par la honte que vous dite ressentir chez les orthodoxes. Vous ne connaissez pas le langage de la torah. Donc sans vouloir vous vexez loin de là, qui est l`âne et qui est le baudet ? je ne cherche pas à polémiquer avec vous, mais je vous invite à relire mon commentaire et à en faire l`analyse d`avec ce qu`a écrit notre amis Hess, peut être arriverez-vous à comprendre ce qui est rétorqué dans sa relique. Très honoré.

  3. Je vois que Zoro déteste Esther. Ne vous en faites pas, pourim est un mauvais moment à passer…
    Moi ce que je vois dans le grand Lyon, c’est qu’à chaque fois que je vais dans lieux de prière et divré torah chez les orthodoxe et notamment à Villeurbanne, j’ai ‘impression d’entendre braire des ânes avec des sectateurs prêts à dire amen à n’importe quoi.
    A chaque fois je me dis: “pourvu qu’il n’y ait pas de on juifs dans l’assistance tant ils me font honte.

  4. Tout faut M. Hess, allez raconter vos balivernes a d`autre. Les Juifs conservateurs, libéraux et réformistes n`ont fait que du mal à notre peuple et sachez que c`est chez eux qu`il y a le plus de mariage mixte. Tout le monde ne peut pas être orthodoxe mais tout au moins religieux pour avoir l`identité nécessaire a vivre en Israël. Je rappelle ici le raisonnement de ce que j`avance. La terre d`Israël a été donné aux fils de Jacob a la sortie d`Egypte en fonction de la promesse faite en leur temps, a Abraham Isaac et Jacob. Apres la sortie d`Egypte la Torah leurs a été donnée au mont Sinaï dans les conditions que l`on sait, à devoir respecter les ordonnances indiquées dans le Livre et c`est cela l`identité que chacun d`entre nous avons besoin de présenter pour s`identifier à la terre d`Israël. Alors ne venez pas SVP avec vos annonces trompeuse qui ont déjà fait trop de mal à ce peuple qu`on a besoin de s`identifier pleinement et l`exemple superflu que vous essayez de nous vendre encore et encore, a fait ses preuves et se sont avérées Nul et inacceptable de nos jours. Passer donc votre chemin…

  5. Cela démontre bien que la Tradition n’est pas synonyme d’archaïsme, elle doit évoluer et vivre avec son temps. Ce qui prédomine, c’est l’esprit. En dehors de tout prosélytisme bien sûr, Peut-être que si la conversion (ex: mariages mixte, enfants de père juif) avait été plus accessible la situation serait diffèrente aujourd’hui La véritable tradition n’est pas de refaire ce que les autres ont fait mais de trouver l’esprit qui a fait ces grandes choses et qui en ferait de toutes autres en d’autres temps…
    Mais bien sûr cela n’engage que moi.
    David

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.