Le secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale (SNSC) Ali Shamkhani a annoncé que Téhéran « continuera » à permettre aux chasseurs russes d’utiliser son espace aérien pour des opérations militaires en Syrie, a rapporté samedi Fars.

«L’utilisation de l’espace aérien iranien par les Russes se poursuit parce que nous avons une coopération totalement stratégique avec la Russie», a déclaré Shamkhani à Fars, et a souligné que l’Iran était prêt à coopérer avec la Russie sur la Syrie.

Les vols des combattants russes à travers l’espace aérien iranien sont effectués après une planification compliquée et une coordination avec les responsables de Téhéran, selon Shamkhani. Il a noté que bien qu’un certain nombre de bombardiers russes aient récemment volé dans l’espace aérien iranien, aucun n’a atterri pour le ravitaillement en carburant.

Le ministre iranien de la Défense, le général Hossein Dehqan, a déclaré en novembre dernier que la Russie était libre d’utiliser la base aérienne de Noje dans la province de Hamadan pour sa campagne aérienne en Syrie si la situation l’exigeait.

À la mi-août 2016, l’Iran autorisait déjà les jets russes à fonctionner pendant une semaine à partir d’une base à Hamadan. C’était la première fois qu’une installation iranienne avait été utilisée par une force militaire étrangère depuis la Seconde Guerre mondiale.


David Israël jewishpress

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.