Israël : des inventions allègent le fardeau du système de santé

0
845

Les inventions israéliennes qui allègent le fardeau du système de santé

L’innovation israélienne s’est engagée dans la bataille contre Covid-19. Voici six inventions technologiques qui aident le personnel de santé dans sa lutte contre la pandémie

Hagar Ravet10:2623.03.20
La pandémie de coronavirus (Covid-19) a jeté une lumière peu flatteuse sur les défauts des systèmes de santé mondiaux, de la Chine à l’Italie, et a posé une myriade de nouveaux défis aux professionnels de la santé et aux chercheurs. Les gouvernements, y compris celui d’Israël, ont appelé les entreprises technologiques à s’engager dans la lutte contre l’épidémie. En réalité, de nombreuses sociétés de technologie médicale et de biotechnologie ont déjà commencé à modifier leurs technologies en conséquence.
En Israël, les vétérans de l’industrie et les jeunes startups se sont lancés dans la mêlée, allouant des ressources et de la main-d’œuvre dans le but de trouver de nouvelles solutions qui pourraient alléger la pression sur le système de santé surchargé. Calcalist a examiné de plus près certaines des plus importantes.
Test de coronavirus (illustration). Photo: Getty ImagesTest de coronavirus (illustration). Photo: Getty Images

Découvrez le virus en quelques secondes: l’IA qui identifie le virus avec un simple scanner

L’Israélo-américain RADLogics Inc. est une société d’analyse de logiciels spécialisée dans l’analyse visuelle des examens médicaux utilisant l’IA et possède un centre de recherche et développement à Tel Aviv. Les produits de l’entreprise ont été parmi les premiers de sa catégorie à recevoir l’approbation de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis. Ses outils sont utilisés pour détecter les premiers signes de problèmes médicaux tels que le cancer du poumon.

Il y a environ deux mois, l’utilisation des produits RADLogics en Chine a commencé à révéler de nouvelles découvertes; quelque chose de petit, comme une tâche dans les poumons des patients. Très rapidement, les professionnels de la santé ont identifié cette tâche comme un phénomène unique aux patients atteints de coronavirus. Plus surprenant  encore était le fait qu’on l’a également trouvéé chez les porteurs asymptomatiques. Les résultats font écho à une étude publiée en Chine, qui a examiné environ 1000 patients et a révélé que les tomodensitogrammes indiquaient la présence du virus chez 48% des personnes qui se sont révélées négatives au test régulier.

Une unité de soins pour les patients corona en Italie. Photo: BloombergUne unité de soins pour les patients corona en Italie. Photo: Bloomberg

Le système d’information de RADLogics fourni en Chine a aidé l’entreprise à ajuster ses produits pour l’identification spécifique des coronavirus, et maintenant, il offre une nouvelle voie d’identification pour le virus et prétend qu’il peut fournir des résultats en quelques secondes au lieu de quelques heures. La société a déclaré que le test peut être effectué à l’aide de machines CT existantes [La tomodensitométrie (TDM), dite aussi scanographie, tomographie axiale calculée par ordinateur (TACO), CT-scan (CT : computerized tomography), CAT-scan (CAT : computer-assisted tomography), ou simplement scanner ou scanneur pour l’appareil] de manière rapide et non invasive, et que les résultats peuvent aider les médecins à prioriser les ventilateurs(ou respirateurs). Les systèmes spécifiques aux coronavirus de la société sont déjà utilisés en Chine et en Russie et, selon RADLogics, seront bientôt utilisés en Europe. Aux États-Unis, le système fait actuellement l’objet d’une approbation avancée.

Analyses de sang en isolement : un appareil portable basé sur l’IA peut effectuer une numération globulaire complète en quelques minutes

Sight Diagnostics Ltd., basée à Tel Aviv, a développé un appareil qui permet des tests sanguins rapides et une numération sanguine — une partie obligatoire du protocole de diagnostic pour chaque type de fièvre. Alors que les technologies actuelles nécessitent que l’échantillon soit envoyé à un laboratoire et traité par un technicien, l’appareil Sight, qui utilise l’IA et des outils de traitement de machine, est portable et ne nécessite aucune connaissance préalable pour fonctionner. Il fournit également des résultats en quelques minutes plutôt qu’en heures ou en jours.

Ces capacités rendent l’appareil idéal pour les patients frappés du coronavirus en quarantaine. La semaine dernière, le centre médical Chaim Sheba de Tel HaShomer a annoncé qu’il utiliserait l’appareil pour traiter les patients de manière isolée. Sight s’attend à ce que davantage de clients se joignent à cette quête au cours des prochaines semaines.

Appareil de test sanguin de la vue. Photo: VueAppareil d’analyse sanguine de la vue. Photo: Vue

Pour traiter les cas graves: développer des anticorps à partir de patients qui se sont rétablis

La société biopharmaceutique chevronnée Kamada Ltd. s’est récemment intéressée au développement d’anticorps anti-coronavirus. La société recueille du sang et du plasma d’Israéliens qui se sont rétablis du virus et utilise un processus de purification pour atteindre une concentration spécifique d’anticorps pour le traitement des cas graves de coronavirus. La société souligne qu’il ne s’agit pas d’un vaccin, mais plutôt d’un traitement unique et coûteux pour les cas graves.

Comme pour un vaccin, cependant, le processus de développement est long, ce qui signifie que le produit ne sera pas disponible de sitôt. Kamada a développé avec succès des sérums pour le traitement de la rage et de la zika, et travaille actuellement avec les autorités sanitaires pour créer une voie accélérée pour le traitement des coronavirus.

Experts à distance: un système qui permet de consulter un centre de contrôle à distance

La startup de soins prédictifs Clew Medical Ltd. a développé un algorithme qui collecte des données à partir de dispositifs de surveillance des soins d’urgence et alerte l’équipe médicale de toute détérioration de l’état d’un patient. Alors que le système de santé devient de plus en plus chargé, la technologie de Clew pourrait signaler un patient en danger 6-12 heures avant que son état ne s’aggrave, permettant aux soignants de se préparer à l’avance.

Le système peut également surveiller les patients dans des services éloignés, en transmettant des informations à une salle de contrôle centrale composée d’experts qui peuvent ensuite fournir des conseils aux équipes de point final. De cette façon, les petits hôpitaux et les unités de soins de fortune peuvent bénéficier du soutien d’experts.

Le système de Clew est actuellement utilisé à des fins d’investigation dans les hôpitaux américains. La société a déclaré à Calcalist que son utilisation dans les hôpitaux israéliens traitant actuellement le virus est à l’étude.

Surveillance des patients en quarantaine à domicile: un système sans contact qui surveille la respiration

La société israélienne EarlySense Ltd. a développé un système de surveillance des patients non invasif déjà utilisé dans les maisons de retraite et les hôpitaux. Le système a été approuvé aux États-Unis et en Europe. La plate-forme de surveillance sans contact de l’entreprise, qui ressemble à une planche à découper, est placée sous le matelas et fait le point sur les patients /quant à leurs signes vitaux 24 heures sur 24, 100 fois par minute.

Le système est spécialisé dans l’analyse des mouvements de la poitrine, en les divisant en catégories distinctes de schémas respiratoires qui sont ensuite utilisés pour identifier les changements dans l’état d’un patient. Le fait que le système ne soit pas attaché aux patients et puisse fournir des alertes à distance le rend idéal pour prévenir la propagation de maladies infectieuses comme le coronavirus, a déclaré la société, et il est déjà utilisé à Sheba. La société a déclaré que le système peut également être utilisé pour suivre les porteurs asymptomatiques en quarantaine à domicile.

Dispositif de surveillance EarlySense. Photo: EarlySenseDispositif de surveillance EarlySense. Photo: EarlySense

Identifier les plus vulnérables: l’étude qui s’est penchée sur ce qui rend certaines personnes plus résistantes au virus

Geneyx Genomex Ltd., basée à Tel Aviv, a développé une banque de données génétiques basée sur le cloud qui est utilisée par les universités et les instituts de recherche pour identifier les facteurs de risque ou de résistance génétique pour diverses conditions médicales. La société mène actuellement une étude qui comparera les cas de coronavirus graves et légers pour savoir si certaines mutations génétiques augmentent ou diminuent la réponse au virus.

Actuellement, des hôpitaux en Israël, en Chine et en Italie ont signé en tant que participants à l’étude, et Geneyx a l’intention de s’associer à d’autres hôpitaux qui traitent actuellement des cas de coronavirus, en leur fournissant un système de gestion de données collaboratif. Une fois que suffisamment d’échantillons auront été recueillis, les cas seront classés – par exemple, selon la gravité des symptômes – et le processus de séquençage de l’ADN commencera. La société a également l’intention de créer une base de données qui cartographiera la sensibilité au virus, pour donner aux soignants un avantage prédictif.

Adatation : Marc Brzustowski

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.