Les grandes lignes du programme de Valérie Pécresse, désignée candidate LR à la présidentielle.

La présidente de la région Ile-de-France a été désignée candidate des Républicains à l’élection présidentielle, à l’issue du congrès du parti, ce samedi 4 décembre. Le point sur son programme « d’ordre ».

Valérie Pécresse, a été désignée ce samedi candidate des Républicains à l’élection présidentielle par les adhérents du parti. La présidente de la région Ile-de-France porte un projet d‘ »ordre » pour « relever notre pays », permettant selon elle d’économiser 76 milliards d’euros par an à l’horizon 2027. Voici les grandes lignes :

Économie

Valérie Pécresse a indiqué au Journal du dimanche que sa première mesure serait de « revaloriser le travail, c’est une question de dignité ». Elle souhaite donc augmenter de 10% les salaires nets des Français gagnant moins de 3000 euros nets. Une mesure qu’elle dit pouvoir financer par la « fin des 35 heures » et des suppressions de postes de fonctionnaires notamment. 

  • Hausse « de 10% des salaires nets jusqu’à 2,2 Smic », par un transfert aux entreprises des cotisations sociales vieillesse. 
  • Relance « dès le printemps 2022″ de la réforme des retraites: départ à 65 ans, pension d' »au moins un Smic » si on a travaillé toute sa vie 
  • Hausse des pensions de réversion, cumul emploi-retraite possible  
  • Renforcement de la dégressivité des allocations chômage après six mois 
  • Droit au logement prioritaire » pour les travailleurs de première ligne  
  • Suppression de 200.000 postes de fonctionnaires mais création de 50.000 pour « protéger, éduquer, soigner »  
  • « Comité de la hache » de simplification administrative   
  • Fin des 35 heures de travail hebdomadaire 

Immigration

Valérie Pécresse souhaite présenter au Parlement « deux lois constitutionnelles qui seront soumises à référendum pour stopper l’immigration incontrôlée ».

  • Quotas annuels votés par le Parlement
  • Fin des visas si les pays ne reprennent pas leurs ressortissants expulsés, « intensification » des charters
  • Dépôt des demandes d’asile depuis les ambassades à l’étranger
  • Prestations sociales conditionnées à « cinq ans de résidence régulière »
  • Durcissement du regroupement familial

Laïcité, intégration

  • Serment de « respect de la laïcité » pour les fonctionnaires, licenciement possible en cas de radicalisation
  • Maintien en rétention des « terroristes radicalisés » après leur peine
  • Interdiction du « port forcé » du voile ainsi que pour les accompagnatrices scolaires
  • 30% maximum de logements sociaux par quartier

Sécurité, justice

  • « 5 milliards » d’euros pour équiper les forces de l’ordre et « 9 milliards par an » pour les tribunaux
  • Armement des polices municipales
  • Jugements en « moins de six mois » pour les délits du quotidien et « 15 jours » pour les violences conjugales
  • Construction de « 20.000 places de prison », ouverture de centres fermés pour les courtes peines
  • Retenues sur salaires « contre les amendes impayées »
  • Majorité pénale à 16 ans
  • « Circonstance aggravante » pour certaines infractions commises « dans 72 zones de reconquête républicaine »
  • Reconnaissance faciale dans les transports en commun

Climat, Energie 

  • Taxe carbone aux frontières de l’Europe
  • Objectif de neutralité carbone « en 2050 » : Livret Vert, aucun véhicule neuf à énergie thermique « en 2040 »
  • Lancement de 6 EPR
  • Zones d' »interdiction d’implantation des éoliennes »

École

  • Deux heures de français et une de maths en plus en primaire
  • Examen d’entrée en 6e avec « classes de remise à niveau » en cas d’échec
  • Création d’une « réserve éducative nationale » avec des profs à la retraite
  • Autonomie renforcée des écoles et universités
  • Revalorisation des carrières des enseignants, poursuites de « tous les faits » d’outrage ou agression

Famille, santé, culture

  • Prime à la natalité de « 900 euros par an » dès le premier enfant, hausse des allocations familiales
  • Défiscalisation des pensions alimentaires des parents seuls
  • Don défiscalisé aux descendants possible « tous les six ans »
  • Recrutement de 25.000 soignants à l’hôpital
  • Déconjugalisation de l’allocation adulte handicapé
  • Création d’une journée nationale des héros français

France Bleu

10 Commentaires

  1. Les jeux ne sont pas encore faits, tout est encore possible et son contraire aussi. Car le monde est instable, la pandémie peut à tout moment repartir comme en mars 2020, ça chauffe entre la Russie et l’Ukraine, la Chine se chauffe contre Taiwan, etc. Ce qui est vrai aujourd’hui peut ne pas l’être demain et il reste encore 4 mois avant le 1er tour.

    Ce qui est semble probable est une victoire au 2ème tour de Pécresse face à Macron et quasi-sûre face à Marine Le Pen. Mais pour cela il faut être qualifiée pour le 2ème tour, ce qui est loin d’être acquis. Je dirais même que cela semble le moins probable à ce jour.

    Pécresse part dans cette élection avec environ 10% des voix. Pour être sûre au second tour il lui faut siphonner au moins 10% encore. En disant qu’elle se bât contre les extrêmes et en critiquant Ciotti elle se coupe de l’électorat de Le Pen, de Zemmour et même d’une partie des LR « ciottistes » qui iront chez Zemmour. Quant à draguer le Centre droit, il est déjà parti chez Macron et ne reviendra pas, d’autant que Edouard Philippe va entraîner avec lui les quelques indécis de ce camp. Le gain de ces 10% est, avec ce que nous voyons aujourd’hui, est un pari fou presque infranchissable, mais franchissable si un concours de circonstances inconnu à ce stade se présente, par exemple une chute brutale de Macron pour des raisons que je ne vois pas à ce stade.

    Les LR ont en mémoire les déceptions des septennats Chirac et Sarkozy, et Pécresse ne donne pas le sentiment de pouvoir faire davantage. Son opposition à Macron ressemble plus à un jeu de rôle qu’à une véritable bataille idéologique, donc les LR et les centristes déjà partis chez Macron n’ont aucune raison objective de revenir vers elle. Et puis il y a l’attitude des 3 perdants du 1er tour (Barnier, Bertrand, Juvin) qui en ralliant Pécresse une minute après l’annonce des résultats ont en fait désigné le vilain canard Ciotti, mécontentant ainsi 40% des électeurs LR. Pas très intelligent de leur part.

    Il ne faut pas rêver : Israel n’est pas un enjeu de cette campagne, et aucun candidat (sauf Ciotti) n’est mû par un sentiment pro-israélien. La France de Macron vient de voter à l’ONU 3 résolutions anti-israéliennes dont une qui nie tout lien du peuple juif avec le Kotel dont on ne rappelle que son nom en arabe. Sur ce point, Macron n’est pas différent de tous les autres. Seul Zemmour paraît plus lucide puisqu’il dit que les Palestiniens ont perdu et n’auront jamais l’état qu’ils réclament, et que la France doit prendre en considération la réalité du terrain aujourd’hui et ne pas persister dans une position absurde de retour aux frontières de 67. Quant à la situation des juifs en France, personne ne peut croire à la résurgence de lois anti-juives comme en 1940 ou choses de ce genre, et tous continueront à protéger les synagogues et autres lieux du judaïsme. Hélas pour nous, c’est blanc bonnet et bonnet blanc.

    Une chose est certaine : la campagne va être violente et pleine de surprises.

  2. @Richard MALKA

    Tout à fait d’accord avec vous mais ma positions a un double but .

    Montrer le vrai visage de Marine Le Pen dans le conflit qui oppose Israël à ses ennemis et que les Juifs ne se fassent pas d’illusion à son sujet .
    Je préfère encore Eric Ciotti .

    Par ailleurs pour que Zemmour passe au deuxiéme tour il lui faut les voix de Marine Le Pen à moins qu’elle se désiste à la derniére minute si Zemmour la dépasse dans les sondages .

    Sinon nous aurons en finale Pécresse vs Macron et une occasion historique s’envolera .

    C’est ce que je pense .

  3. Un programme pour les élections mais pas pour gouverner comme d’habitude. Le problème est que les politiciens français ne font pas la corrélation entre leur programme électorale (avant les élections) et leur programme de gouvernement (après leur élection).

  4. Toutes les voix de droite sur Zemmour .
    Marine Le Pen est hors jeu pour moi .

    Elle a beau se balader en Europe pour nous enfumer , n’oublions pas l’époque où elle allait valser à Vienne avec des néo nazis .

    Rappel Vienne Janvier 2012 .

    Vienne : : la présence de Marine Le Pen à un bal fait scandal

    La candidate du Front national à la présidentielle, Marine Le Pen, s’est rendue vendredi à Vienne, en Autriche, à l’invitation du dirigeant du parti d’extrême-droite FPÖ, Heinz-Christian Strache,  pour y rencontrer « différentes personnalités politiques, ainsi que des leaders de mouvements patriotiques en Europe ». Mais son déplacement dans la capitale autrichienne est loin d’être passé inaperçu. La leader frontiste s’est notamment rendue à un bal organisé dans le palais impérial de la Hofburg par des organisations étudiantes d’extrême-droite. « Marine Le Pen, était l’invitée d’honneur de Martin Graf, troisième vice-président du Parlement autrichien, au bal de l’Olympia », écrit SOS Racisme qui dénonce la présence de la candidate FN à « bal immonde pour nostalgiques du IIIème Reich ».

    « Idées néonazies »

    Si ce bal a toujours été un événement controversé, cette année, la polémique s’est intensifiée du fait que son organisation coïncidait avec le 67e anniversaire de la libération du camp d’extermination d’Auschwitz. SOS Racisme se demande alors « s’il s’agit là d’un détail fortuit ». Pour l’organisation anti-raciste, « Martin Graf, membre du FPÖ, est l’un des représentants les plus durs et violents de l’extrême droite européenne ». « Le groupe Olympia dont il est l’un des idéologues, est une corporation secrète, interdite aux Juifs et aux femmes, dont les membres ont pour mission de véhiculer des idées néonazies », assure SOS Racisme dans son communiqué. « Marine Le Pen, une fois de plus, piétine scandaleusement les valeurs républicaines dont elle ne cesse de se revendiquer », s’est indignée l’organisation. De son côté, l’Union des étudiants juifs de France (UEJF) dit « s’inquiète[r] du silence de la société civile et de la classe politique » devant la participation de Marine Le Pen à ce bal. « Jusqu’où ira Marine Le Pen pour qu’enfin la société civile et le monde politique se mobilise? », s’interroge-t-elle.

    Oui je sais :  » elle a changé  » . La prochaine fois elle ira à Venise pour un bal masqué .

  5. En quelques minutes elle s’est transformée en Margaret Thatcher alors qu’elle était conseillére de J. Chirac de 1992 à 1995 .

    La France est cuite .

    Le seul qui peut encore la sauver est Zemmour…… s’il utilise la force.

     » Utiliser la force  » signifie s’appuyer sur l’armée et la police avec l’accord des français …..d’où son idée de référendum dés son élection .

    C’est tout ou rien : Pas de demi mesures .

    • Je ne fais pas confiance en Marine Le Pen .

      Dans le conflit israélo arabe…..elle soutiendra les arabes .
      Ne nous faisons aucune illusion .
      Soutenir nos ennemis est dans les gênes des Le Pen.
      Un exemple :
      Imaginons une guerre contre le Liban et le hezbollah .
      Eh bien elle prendra position pour le Liban .
      J’en suis certain .

      • Sur ce sujet ils se valent tous, incapables de modifier quoique ce soit du mauvais virage de De Gaulle…tous sauf Zemmour.
        Les intérêts de la France à cour, moyen et long terme sont avec Israël.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.