Les chefs des milices chiites irakiennes ont été redéployés en Syrie ainsi qu’en Iran.

Le Hezbollah dissout ses bases de frappes de la Bekaa

Les menaces de vengeance de l’Iran pour la mort de Qassem Soleimani ont été couplées dimanche 5 janvier à des préparatifs pratiques pour l’action. Les sources exclusives de DEBKAfile rapportent qu’après le transfert de la plupart des chefs de milices chiites irakiens et de leurs cadres supérieurs en Iran vendredi, samedi, les préparatifs de Téhéran pour frapper des cibles américaines se sont étendus à la Syrie et au Liban. Nos sources révèlent les quatre étapes que les gardiens de la révolution iraniens (IRGC Corp.) ont mis en route pour leurs prochaines opérations de représailles contre des cibles américaines:

  1. Avec leurs commandants hors du pays, les milices chiites irakiennes pro-iraniennes ferment leurs postes de commandement et leurs bases dans les principales villes et les combattants vont s’enfoncer avec leurs armes parmi les populations civiles.
  2. Les chefs de milice, qui n’ont pas été envoyés en Iran lors de la première vague d’évacuations vers l’Iran, se redéploient en Syrie dans des zones sous contrôle du gouvernement Assad.
  3. Leurs centres de commandement et leurs bases en Syrie sont dispersés et mis en contact avec leurs chefs dans ces zones.
  4. La milice libanaise du Hezbollah a également commencé à fermer les bases de son mécanisme de frappes dans la vallée de la Bekaa, sous le commandement de Talal Hamiyah. Ce mécanisme porte le titre officiel d’Organisation de sécurité extérieure du Hezbollah. Il y a trois ans, les Etats-Unis ont offert 7 millions de $ pour toutes informations menant à la capture de Talal Hamiyah.

Les analystes militaires et antiterroristes de DEBKAfile notent que l’évacuation des principaux centres de renseignement et de planification  du terrorisme du Hezbollah dans la vallée de la Bekaa, à l’est du Liban, est un bon indicateur des plans d’attaque de Téhéran contre les forces américaines couvrant des points à l’intérieur et à l’extérieur de l’Irak, y compris la région du Golfe et au-delà. La branche externe du Hezbollah gère des réseaux terroristes et de sabotage dans tous les émirats du Golfe ainsi qu’en Afrique du Nord, de l’Est et de l’Ouest. Le premier signe de trouble est venu dimanche soir, avec des bombardements et des tirs de roquettes sur les forces américaines dans la zone verte de Bagdad et la région pétrolière de l’est de la Syrie.

Iraqi Shiite militia chiefs redeployed to Syria as well as Iran. Hizballah disbands Bekaa strike bases

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.