La mémoire d’une Sarthoise honorée 78 ans après avoir sauvé des enfants juifs

Par Lucie Amadieu

Une cérémonie d’hommage en l’honneur de Léontine Bracchi s’est tenue à Beaufay ce dimanche 27 novembre. Cette Sarthoise est reconnue à titre posthume Juste parmi les Nations pour avoir sauvé la vie à deux enfants juifs pendant la Seconde Guerre mondiale.

Beaucoup d’émotion dans la salle municipale de Beaufay, au nord-est du Mans, ce dimanche 27 novembre. Pendant deux heures, environ 200 personnes ont rendu hommage à titre posthume à Léontine Bracchi. Cette Sarthoise est reconnue Juste parmi les Nations pour avoir sauvé la vie à deux frères juifs de 4 et 9 ans lors de la Seconde Guerre mondiale. La petite-fille de Léontine Bracchi a reçu des mains du diplomate de l’Ambassade d’Israël en France l’attestation et la médaille des Justes parmi les Nations sous les yeux de Daniel Herszbaum, l’un des deux enfants sauvés par cette Sarthoise.

Fared Saeb, diplomate de l’Ambassade d’Israël en France, remet à la petite-fille de Léontine Bracchi la médaille de Juste parmi les Nations.Fared Saeb, diplomate de l’Ambassade d’Israël en France, remet à la petite-fille de Léontine Bracchi la médaille de Juste parmi les Nations. © Radio France – Lucie Amadieu

Cet homme aujourd’hui âgé de 83 ans a spécialement fait le déplacement depuis Israël où il vit désormais. Le 26 janvier 1944, les nazis viennent arrêter sa mère (son père est déjà déporté depuis 10 mois). Avec son grand frère, René, ils s’enfuient en courant dans les bois. Daniel Herszbaum, pourtant âgé de 4 ans au moment des faits, se souvient avec précision de cette soirée. « On a couru comme des petites bêtes affolées. Les épines, les ronces, les branches nous accrochaient mais on courait. »

C’était une femme de poigne et il fallait sauver les enfants absolument. – Anne, l’arrière-petite-fille de Léontine Bracchi.

Les deux enfants arrivent au village et frappent chez Léontine Bracchi. « On lui a raconté qu’il y avait des Allemands chez nous. Elle nous a dit qu’elle allait chercher notre mère. Elle est revenue quelques temps plus tard, avec un ballot de linge et sans notre mère. Nous lui avons demandé ‘où est maman ?’ Elle a baissé la tête et dit ‘les Allemands l’ont prise’. » Les deux frères apprendront plus tard que leurs parents sont morts dans les camps d’extermination nazis.

La médaille de Juste parmi les NationsLa médaille de Juste parmi les Nations © Radio France – Lucie Amadieu

Daniel Herszbaum considère Léontine Bracchi comme sa « grand-mère ». « C’est une femme qui a pris des risques. C’est grâce à elle qu’aujourd’hui je suis parmi vous ici, encore vivant. »

Léontine, Marie, Marguerite et « Madame Aubry »

La Sarthoise alors âgée de 45 ans prend en charge ces orphelins. Elle crée tout un réseau de solidarité avec d’autres femmes du village. Une démarche qui ne surprend Anne, l’arrière-petite-fille de Léontine Bracchi. « J’ai souvenir d’une femme de caractère avec son chignon donc elle l’a fait avec son cœur sans réfléchir. »

Trois autres femmes, qui ont aidé à cacher les deux enfants, ont été identifiées : Marie Girard, Marguerite Froger et une Madame Aubry dont la famille de Daniel Herszbaum et l’institut international pour la mémoire de la Shoah cherchent à retrouver le prénom et les descendants. Le comité français pour Yad Vashem, le nom de cet institut international pour la mémoire de la Shoah, a ouvert 3 dossiers pour faire reconnaître ces autres femmes Juste parmi les Nations, comme Léontine Bracchi. Sur les 4.150 Français reconnus Justes parmi les Nations, 82 sont Sarthois.

L'attestation de Juste parmi les Nations.L’attestation de Juste parmi les Nations. © Radio France – Lucie Amadieu
Lucie Amadieu  France Bleu Maine
Au centre de l’image, Daniel Herszbaum aux côtés de l’arrière-petite-fille de Léontine Bracchi. © Radio France – Lucie Amadieu

 

1 COMMENTAIRE

  1. C’est extraordinaire de découvrir
    Ces pages de l’histoire de France
    Mais c’est encore plus émouvant de découvrir le courage et l’humanité de toutes ces personnes
    Femmes ou Hommes qui ont pris tous les risques
    Pour sauver des juifs de la barbarie nazie
    Respect et reconnaissance éternelle
    Soyez Bénis

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.