Le Sukhoi Su-57 offert à l’exportation !

5
3075

Le Sukhoi Su-57 offert à l’exportation !

D4voK15WsAEUMV1.jpg

Le gouvernement russe autorise l’exportation de l’avion de chasse de cinquième génération Sukhoi Su-57. Viktor Kladov, directeur de la coopération internationale et de la politique régionale de la société de portefeuille industrielle russe Rostec Defence, a déclaré que la version de l’avion destiné aux clients internationaux s’appellera Su-57E (Export).

Il a ajouté qu’il s’attendait à ce que l’avion soit un candidat concurrentiel pour des programmes au Moyen-Orient et dans certaines régions de l’Asie-Pacifique.

Selon Kladov, le Su-57E pourrait être officiellement dévoilé au salon aéronautique de Dubaï en novembre 2019, et ce dévoilement refléterait le marché d’exportation cible du Su-57E. “Nous pensons que le Moyen-Orient est un marché attractif pour cet avion”, a déclaré M. Kladov.

Pas de pression américaine :

Lors de la commercialisation de l’avion destiné à l’exportation, M. Kladov a déclaré qu’il était peu probable que les clients soient dissuadés par la loi américaine intitulée Countering’s Adversaries Through Sanctions Act (CAATSA). Cette législation, introduite en août 2017, proposait des sanctions contre les clients de la défense russe en réponse à l’ingérence présumée de Moscou dans l’élection présidentielle américaine de 2016 et à l’annexion de la Crimée.

Le Sukhoi Su-57 :

726849443.jpg

Susceptible de venir remplacer l’actuel Su-27, le nouvel avion dispose d’un nombre considérable de nouveautés avec notamment le mode « Supercroisière », l’adjonction de la fusion des données et une signature radar réduite. Le Su-57 est doté d’une centrale de navigation inertielle BINS-SP2M à gyrolasers qui permet de gérer automatiquement les informations de navigation  et ceci même si le réception GPS (Glonass) ne fonctionne plus. L’avion dispose de commandes de vol électriques et multiplexées avec un système mécanique en « back-up » permettant de ramener l’appareil à destination en cas de défaillance généralisée du système électrique. Un système de communication S111-N avec deux radios cryptées UHF/VHF, une liaison de données complète le tout.

Les moteurs actuels du Su-57 Izd117 ne sont pas définitifs et représente une variante fortement modernisée de l’AL-31F équipant le Su-27 Flanker.  Le futur moteur qui est encore aux essais, l’Izd 30 permettra le mode de la « Supercroisière » avec un rapport poids puissance supérieur avec la poussée vectorielle.

On notera que le Su-57 dispose d’une extension mobiles le LEVCON (Leading Edge Vortex Controllers) qui vient se positionner devant l’aile et permet de combiner l’effet des plans canards avec celui des extensions des bords d’attaques. Ce système permet à l’avion d’être moins sujet à des pertes de portances lors d’angles d’attaques élevés.

Le Sukhoi Su-57 dispose de cinq radars intégrés développés par NIIP Tikhomirov MIRES (Multifunction Integrated Radio-Electronic System) ce dernier est composé de deux ensembles de capteurs principaux : soit le radar AESA en bande X N036 dans le nez, deux radar AESA en bande X N036B placés à côté du cockpit en amont, deux radars AESA en bande L N036L placés sur les bords d’attaques. De fait, le Su-57 peut “voir”  sur une plage de 270° autour de l’appareil. Les performances précises des radars ne sont pas encore connues malgré tout les premiers chiffres parlent d’une capacité de détection montant jusqu’à 400 Km (donnée estimée) en air-air et en fonction de la taille de la cible avec la possibilité de détecter 62 cibles et d’en engager 16 simultanément en air-air tandis que le système peut assurer l’engagement de 4 cibles en air-sol simultanément.

En ce qui concerne la guerre-électronique, l’avion dispose du système de contremesures L402, soit un ensemble de nombreux capteurs qui assure une protection spécifique.

En ce qui concerne l’armement, l’avion emporte une vaste gamme de missiles air-air : K-74M2, K-77M et IZD80. Pour l’air-sol : le Kh-38M, Kh-58USK, Kh-59MK2 et KAB-250 sans oublier le BrahMos. Un canon GDh-301 de 30mm vient compléter l’équipement.

Photos : 1Su-57 2Cockpit @ Sukhoi

avia news
les nouvelles de l’aviation, enquêtes, comparaisons

psk.blog.24heures.ch

5 COMMENTS

  1. Les ministres israeliens devraient toujours désigner l’Iran par l’expression “entité islamique diabolique” comme revers de “entité sioniste”.
    Donc y aurait une pièce pipée dont une face représenterait l’entité sioniste pour l’Iran et l’autre devrait représenter l’entité islamique diabolique pour Israel .

  2. Science sans conscience …
    Donner un tel engin à n’importe qui est de la pure folie. Il y a fort à parier que les iraniens seront les premiers clients. Encore faut il savoir s’en servir. les syriens peut etre ?

    • Il n’y a qu’au cinéma que les Soviets font mieux que les Américains question technologie (et encore, une seule fois). Et on oublie souvent le facteur humain, primordial même aujourd’hui. Tout le monde avait l’air avait l’air affolé quand la Syrie allait être dotée de S-300 qui pour le moment n’ont pas pu arreter les frappes israéliennes. Et je doute que le Su-57, aussi beau et puissant soit-il, arrive à battre un pilote israélien dans un F-15.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.