Le programme nucléaire iranien a «franchi toutes les lignes rouges», selon Naftali Bennett

Naftali Bennett, le Premier ministre israélien, a déclaré qu'il ne permettrait pas à Téhéran de se doter de la bombe atomique.

Naftali Bennett, le Premier ministre israélien, a déclaré qu’il ne permettrait pas à Téhéran de se doter de la bombe atomique. Leonhard Foeger / REUTERS

Le programme nucléaire iranien a «franchi toutes les lignes rouges», a déclaré lundi à l’ONU le nouveau Premier ministre israélien Naftali Bennett, affirmant du même souffle que l’État hébreu «n’allait pas permettre» à Téhéran de se doter de l’arme atomique. «Le programme nucléaire iranien a atteint un tournant, tout comme notre tolérance à son égard», a déclaré Naftali Bennett à la tribune de l’Assemblée générale de l’ONU, estimant que Téhéran avait «franchi toutes les lignes rouges» dans ce dossier sensible.

Ces déclarations du Premier ministre israélien, qui a d’ailleurs qualifié de «boucher» le président iranien Ebrahim Raïssi, intervient alors que les négociations entre Téhéran et les grandes puissances sont au point mort pour relancer un accord historique de 2015 limitant drastiquement le programme nucléaire iranien en échange d’un allègement des sanctions. Or Israël, qui avait salué le retrait américain, sous l’administration Trump, de cet accord afin de rétablir des sanctions contre Téhéran, voit d’un très mauvais œil un possible nouvel accord sur le programme nucléaire iranien, que l’Iran affirme être destiné à des fins civiles et non militaires.

mis à jour
(capture d’écran UN/YouTube)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.