L’Organisation Sioniste Mondiale a lié l’attaque contre l’école de Marseille à l’arrêt du Tribunal de la Haye

Le président de l’Organisation Sioniste Mondiale, Yaakov Hagoël

Le président de l’Organisation Sioniste Mondiale, Yaakov Hagoël, a averti que la résolution de la Cour internationale est «une continuation de l’incitation contre les Juifs à travers le monde». L’incident s’est produit lorsqu’un homme armé d’un couteau est apparu devant une école juive de Marseille.

Pour le chef de l’Agence Juive pour Israël, Isaac Herzog, l’incident était «un son de cloche d’avertissement» concernant l’antisémitisme virulent.

Le président de l’Organisation Sioniste Mondiale (WZO, sigle en anglais), Yaakov Hagoël, a accusé la Cour Pénale Internationale de La Haye d’inciter  à l’attentat contre une école juive de Marseille qui vient de se perpétrer.

La CPI a annoncé ces derniers jours sa décision d’enquêter sur Israël pour «crimes de guerre» que Hagoël a alerté comme «une continuation à l’incitation à la haine  contre les Juifs du monde entier», selon le portail d’information Arutz Sheva.

«L’antisémitisme et le danger pour la vie des Juifs n’ont pas mis fin à la pandémie de coronavirus. La haine couvait avant d’éclater au grand jour dès la crise terminée», a déclaré Herzog, selon le journal The Times of Israel.

Le Chef de l’Agence Juive pour Israël, Isaac Herzog

Pour mémoire, l’incident s’est produit vendredi matin lorsqu’un homme armé d’un couteau est apparu devant l’école de Yavné. Son comportement a généré des intrigues au sein de l’équipe de sécurité de l’école. Alors qu’il marchait, menaçant, tenant un couteau à la main, vers une épicerie kosher voisine, il a été maîtrisé par les agents de sécurité de l’école, tandis qu’une patrouille de police est intervenue.

Selon la presse française, lorsque l’attaquant a tenté de pénétrer dans l’établissement, il a été intercepté par le personnel de sécurité de l’établissement, qui a immédiatement fermé les portes avec les étudiants à l’intérieur pour garantir leur sécurité.

La police a été rapidement avertie et une patrouille s’est présentée devant le bâtiment de l’école. Les forces de police françaises ont été immédiatement alertées et ont ordonné aux sites juifs de la ville de renforcer la sécurité à la lumière de la tentative d’attaque.

Après s’être éloigné de l’école, l’attaquant aurait tenté de poignarder des acheteurs juifs dans un supermarché kosher de la ville, où il était à nouveau maîtrisé par le même personnel de sécurité.

L’homme était détenu au service de sécurité des Bouches-du-Rhône. Il n’est pas connu des services de renseignement mais il souffre de troubles psychiatriques. Les élèves de l’école de Yavné ont été confinés pendant un laps de temps et il n’y a pas eu de blessés.

Le chef de la police marseillaise, venu sur les lieux, a donné instruction de placer une équipe de police devant l’école de Yavné et de renforcer immédiatement les patrouilles sur les autres sites de la communauté juive. Le parquet national antiterroriste a été informé de la situation.

Horrifiés d’apprendre une tentative d’attaque au couteau contre une épicerie kosher et une école juive
Le Congrès Juif Européen

Le Congrès Juif Européen (EJC) a condamné l’incident et exprimé sa solidarité avec la communauté juive française. «Nous faisons écho à ce qui a été exprimé par le CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France), affilié de l’EJC en France, en saluant la réponse rapide des gardes de sécurité de l’école et de la police qui ont empêché une nouvelle tragédie», a-t-il souligné.

Le CRIF a également salué «l’action exemplaire des gardiens de l’école et de la police qui a empêché une nouvelle tragédie», dans un fait qu’ils n’hésitaient pas à qualifier d ‘«antisémite».

Le Conseil des députés juif britannique a également dénoncé cette attaque. «Nous avons été horrifiés d’apprendre une tentative d’attaque au couteau contre une épicerie kosher près d’une école juive à Marseille. Grâce aux gardes qui ont dominé l’attaquant, il n’y a pas eu de blessés. Nous sommes solidaires du CRIF et de la communauté juive française», a-t-il transmis.

L’Union des étudiants juifs de France ‒ organisation de lutte contre le racisme et l’antisémitisme présente sur 30 campus ‒ a également exprimé sa condamnation de l’attaque qu’elle a qualifiée de «terrible» tout en soulignant que tous les élèves de l’école sont en sécurité.

Marseille a été témoin de précédentes attaques antisémites. En 2017, un homme de nationalité tunisienne a poignardé à mort deux femmes dans une gare.

Et, en 2016, deux jours seulement après la commémoration de l’attaque de janvier 2015 contre un supermarché kosher à Paris, un Juif a été attaqué devant une synagogue par un mineur français brandissant une machette.

L’homme a été légèrement blessé et son agresseur a été arrêté 10 minutes après l’attaque.

JForum ‒ Infos Israel-news

1 COMMENTAIRE

  1. Encore un avec des antécédents psychiatriques? La France serait donc devenue une grand hôpital psychiatrique.
    Donc cela veut dire que si quelqu’un se promène avec un couteau près d’une école juive, ou bien d’une épicerie cachère, c’est un déséquilibré.
    ROSA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.