Le ministre de la Défense désigne des entreprises et des membres du Hamas

Une opération de l’ISA, du Bureau national de lutte contre le financement du terrorisme et de la Direction du renseignement de Tsahal a conduit à l’annonce du ministre de la Défense Benny Gantz.

Le ministre de la Défense, Benny Gantz, a signé mercredi plusieurs désignations et ordonnances de saisie de biens, imposant des restrictions internationales à 20 parties impliquées dans le mécanisme d’investissement du Hamas, évalué à des centaines de millions de dollars.

« Notre politique est claire : nous continuerons à soutenir le transfert de fonds aux citoyens tout en arrêtant toute tentative de canaliser l’argent investi dans l’infrastructure terroriste du Hamas et le renforcement des forces. » Benny Gantz, ministre de la Défense

Cette décision fait suite à une opération conjointe menée par l’ISA, le Bureau national de lutte contre le financement du terrorisme (NBCTF) du ministère de la Défense et la Direction du renseignement de Tsahal.

« Il s’agit d’une désignation importante à la fois d’un point de vue opérationnel et d’un point de vue international plus large », a déclaré Gantz. « Notre politique est claire : nous continuerons à soutenir le transfert de fonds aux citoyens tout en arrêtant toute tentative de canaliser l’argent investi dans l’infrastructure terroriste du Hamas et le renforcement des forces « .

Selon le ministère de la Défense, le système d’investissement du Hamas fait partie de la campagne de financement internationale du groupe terroriste et le groupe « gère secrètement un mécanisme évalué à des centaines de millions de dollars par le biais d’un réseau d’entreprises internationales qui opèrent sous le couvert d’entreprises légitimes » qui dissimuler le contrôle du Hamas sur leurs avoirs.

« De cette manière, le système d’investissement a trompé les autorités, les clients et les fournisseurs (y compris les banques), qui n’étaient pas au courant de la propriété et du contrôle de l’organisation terroriste sur ces sociétés », lit-on dans un communiqué publié par le bureau de Gantz.

Cette initiative israélienne est conforme aux désignations imposées par le département du Trésor américain en mai à certaines des mêmes parties .

Sanctions du Hamas

L’ordonnance imposera également des sanctions aux hauts responsables du Hamas, dont Oussama Ali, qui a été nommé à la tête du système d’investissement en 2017. Dans son rôle, il coordonne les transferts financiers pour le groupe et est impliqué dans diverses activités commerciales du Hamas.

Selon le ministère israélien de la Défense et le département du Trésor américain, Ali est membre du conseil d’Achoura du Hamas depuis 2019 et du comité exécutif du Hamas. Il entretient des contacts directs avec le chef de la branche politique de l’organisation terroriste, Ismail Haniyeh, le chef adjoint du Bureau politique Salih al-Aruri et le responsable financier Zahar Jabarin, ainsi qu’avec d’autres hauts responsables du Hamas. Ali a également la citoyenneté libanaise et canadienne.

Gantz a également désigné un certain nombre d’entreprises qui sont principalement engagées dans des projets immobiliers et d’infrastructure au Soudan, en Turquie, aux Émirats arabes unis et en Algérie.

Les sociétés qui ont été désignées comprennent « Al-Rowad for Real Estate Development Company Ltd (Soudan) » – une société soudanaise qui a été créée en 2010 et a fusionné avec plusieurs autres sociétés du Hamas au Soudan .

Les autres sociétés désignées par Gantz sont la société saoudienne d’immobilier et de construction, Anda Company, qui est l’un des plus gros investissements du Hamas dans le domaine de l’immobilier et de la construction ; Gantz a également désigné les sociétés algériennes Sidar et Agrogate Holding.

Selon le Département du Trésor, Sidar est contrôlé par le Hamas et transfère « une partie importante des fonds » aux bras militaires du groupe, les Brigades Izz-al-Din al-Qassam.

Le Hamas a été désigné par les États-Unis comme une organisation terroriste étrangère depuis 1997. Israël détient le groupe terroriste qui gouverne la bande de Gaza pour toute la violence qui provient des enclaves côtières.

Source : The Jerusalem Post

1 COMMENTAIRE

  1. Donc, si je comprend bien Gantz va continuer à transférer l’argent pour que les terroristes massacrent les nôtres.
    Eh oui quand ce dingue déclare qu’il serait heureux que la liste arabe le nomme 1er ministre.
    ROSA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.