•  

    La start-up permet annonceurs agences suivre campagnes réseaux sociaux.

    La start-up permet aux annonceurs et aux agences de suivre leurs campagnes sur les réseaux sociaux. – makemereach

     

En l’espace de quelques jours, c’est la deuxième agence française spécialisée dans les réseaux sociaux à être rachetée.

Les start-up françaises continuent de bien se vendre. Quelques jours après Social Moov, une agence de publicité et de marketing spécialisée sur les réseaux sociaux rachetée plus de 20 millions de dollars par l’américain Marin Software, c’est une autre société du secteur qui passe sous pavillon israélien. Make Me Reach, qui propose des outils pour suivre ses campagnes sur les réseaux sociaux, a été vendu à la société israélienne Perion, cotée sur le Nasdaq. Le montant n’a pas été dévoilé, mais il serait compris entre 10 et 20 millions de dollars, pour 100% du capital. Make Me Reach était détenu à environ 60% par les fonds d’investissement Alven Capital et Siparex, tandis que le co-fondateur Pierre-François Chiron avait conservé un peu plus de 25% du capital.

Complémentarité

« Toutes les équipes vont rester, y compris le management, affirme Pierre-François Chiron. Nous sommes fortement complémentaires puisque Perion cherchait à s’implanter en Europe et avait besoin d’une plate-forme sociale. Nous allons pouvoir bénéficier de leur expertise mobile et accéder à leur portefeuille de clients internationaux. » Make Me Reach génère déjà 60% de son chiffre d’affaires à l’international, principalement en Espagne, en Italie, en Belgique et au Portugal. La société est rentable depuis début 2014. Environ 85% de son activité est générée par la plate-forme en « self service » : des clients accèdent à l’outil de suivi et peuvent voir en temps réel l’impact de leur campagne sur Facebook ou Twitter. Le reste, essentiellement des grands comptes, fonctionne sur mesure : de grosses régies ou de gros annonceurs (comme Meetic) confient à la start-up la gestion et l’optimisation de leurs campagnes sur les réseaux sociaux.

Perion Network affiche une capitalisation boursière de 234 millions de dollars sur le Nasdaq. La société a généré 315 millions de dollars de chiffre d’affaires sur les neuf premiers mois de l’année 2014, pour un bénéfice net de 48,5 millions.

NICOLAS RAULINE / JOURNALISTE |
 

Source : lesechos.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.