Le couteau et son message : les racines du nouveau soulèvement palestinien 

From the Palestinian “Stab a Jew” Guide

Du « Guide » palestinien  « Poignarde un Juif »1

Il y a une incitation évidente qui provient du cercle dirigeant  [Palestinien] qui apparaît clairement dans les médias palestiniens. A part ça, je ne perçois pas d’autre source qui guide et oriente ce terrorisme.

– Lt. Gen. Gadi Eisenkot, Chef d’Etat-Major de Tsahal, 9 Février 2015.2

Résumé :

La toute dernière vague de violence palestinienne contre les Juifs est quelque chose de nouveau, en ce qu’elle est une vague insidieuse d’attaques qui apparemment ne semblent pas orchestrées, mais commises par des agresseurs improbables et dont on ne parvient pas à retracer un parcours lié à une organisation. Elles sont aussi caractérisées par leur brutalité, leur cruauté et l’impression qu’elles frappent au hasard, par l’usage déterminé pour les couteaux, afin de véhiculer l’intention d’amener une nouvelle vague incessante de meurtres contre les Juifs : un message à tous les Israéliens que jamais ni eux, ni leurs enfants n’auront la possibilité de vivre sur cette Terre en paix.

Comme le démontre ce document, le Président Palestinien et ceux qui sont sous son Autorité ordonnent, en effet, aux jeunes Palestiniens de se comporter de la sorte. Non pas en les envoyant à la bataille comme des soldats, mais en les aiguillonnant à entrer en action, grâce à une formulation délibérée des messages, la distorsion des faits et le montage, dans des propos tantôt ouvertement déclarés par des responsables palestiniens de premier plan, mais essentiellement de façon bien plus insidieuse, destinée à maintenir le conflit bien vivace et à continuer de pouvoir décrire les Palestiniens comme les victimes d’un terrorisme qui soit automatiquement blanchi par les médias.

Il y a un bien une main qui manipule et guide tous ces événements, l’Autorité Palestinienne et la faction politique dirigeante palestinienne : le Fatah. Ce à quoi nous assistons aujourd’hui c’est au point d’orgue d’une stratégie adoptée par le Fatah en 2009, qui a culminé par le discours de Mahmoud Abbas devant l’Assemblée Générale de l’ONU le 30 septembre 2015, lorsqu’il a annoncé que les Palestiniens ne sont plus tenus par les Accords de Paix d’Oslo.

Une émission de télévision qui envoie un jeune vers sa mission de mort fait partie d’une politique d’incitation et de cynisme soigneusement calibrée, qui a conduit le conflit palestino-israélien à un nouveau stade, un de ceux qui génèrent le terrorisme sans laisser d’empreintes, mais qui sert adroitement la stratégie du Fatah d’une guerre de harcèlement sans fin, par des moyens variés, contre Israël.

Alors que l’actuelle vague de violence a réussi à replacer la question palestinienne de nouveau, et jusqu’à un certain point, sur l’agenda international, elle a fait perdre aux Palestiniens un atout de valeur : le centre d’intérêt de la sphère politique israélienne. Les Israéliens ont perdu toute confiance dans les Palestiniens et leurs dirigeants, et même ces Israéliens qui pensent qu’Israël devrait abandonner des territoires dans le cadre d’un accord de paix entre les deux camps.

Aucune société ne peut vivre dans la crainte et l’anarchie sur son seuil, où le soupçon se tapit à chaque recoin.

Et aucune société ne peut vivre ni tolérer qu’on vomisse sa haine contre elle, par les réseaux sociaux, les médias ou n’importe quel autre moyen, par les calomnies et les mensonges qui remontent aux jours les plus noirs qui ont mené à d’autres jours encore plus sombres, dans un passé, pas si éloigné que cela, du peuple juif.

Israël apprendra de sa nouvelle situation et s’y adaptera, tout comme il l’a fait par le passé. La question consiste à savoir si les cercles dirigeants palestiniens en feront autant et finiront par comprendre que le monstre qu’ils ont créé, soit une génération entière d’enfants poussés à croire uniquement en la culture de mort, n’est pas dans leur propre intérêt.

Israël peut contrôler et minimiser les dégâts, mais seuls le Fatah et l’AP peuvent y mettre un terme et ce sont eux, les dirigeants palestiniens, qui doivent le faire si la voie des négociations et de la conciliation peut encore être ré-ouverte, pour éteindre cette vague de violence aussi absurde que sans fin.

Hirsh Goodman et Yossi Kuperwasser, directeurs de recherches, rédacteurs. 

* * *

Notes

1  Raoul Wootliff, “Videos teach would-be Palestinian attackers ‘how to stab,’” Times of Israel, October 15, 2015,  http://www.timesofisrael.com/videos-teach-would-be-palestinian-attackers-how-to-stab/

2 Yoav Zitun, “Eisenkot: IDF searching for every possible solution to tunnel problem,” Ynetnews, February 9, 2016, http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4764074,00.html

– See more at: http://jcpa.org/the-knife-and-the-message-the-roots-of-the-new-palestinian-uprising/#sthash.SmqWaEw8.dpuf

 

 

——————————-

 

– Source : jcpa.org

6 Commentaires

  1. Cent ans de Sionisme, les juifs esperaient vivre en PAIX, chez eux, en terre juive, avec leurs voisins arabes. Seulement, il faudra realiser que leur croyance, les incitent a conquerir et islamiser le monde, par tout moyen… ! Que sont ces multiples pays arabes, ces envahisseurs qui ont souilles tant de peuples ? Qui sont ces palestiniens, ces hamas, ces iraniens, ces hisballahs, ces kataris, et autres, qui cherchent qu’a detruire les autres peuples en droit millenaire a leur terre ? Les arabes, sont restes, les seuls a coloniser tant peuples, et aujourd’hui, netoyent tout indis, de ces peuples. Ou est l’O.N.U. ? Ou est l’UNESCO ? Pourquoi cet aveuglement de cet Occident pourtant civilise, et plein de bonte, a vouloir s’effacer devant cette ideologie du septienne siecle, qui cherche qu’avaler, et detruire .l’autre ? Aucun arabe n’est capable de faire la paix avec Israel, c’est simplement contre sa nature. Longtemps on avait appelle les territoires de Juda, Shomron et Samarie, la rive occidentale, afin de dissimuler son appartenance juive. Encore une manipulation arabe pour troquer une terre. Arabes comme les Bedoins du Sinai qui se faufilent au Neguev,et partout, parce que chez les juifs, on peut travailler. Comment peuvent-ils mener une vie normale, si ces dirigents arabes se s’ccupent point de procurer une besogne constructive, mais au contraire les incitent et procurent des poignards, des voitures-beliers, et armes pour detruire et tuer… C’est cela la civilisation arabe : detruire et non construire ! envahir, saccager, effacer et non vivre avec l’autre pour le bien de tous.

  2. Le problème est récurent, d’un côté Israël qui n’en n’a rien à faire de la guerre islamique et autre haine du genre et de l’autre côté une bande de crétins analphabètes, qui n’ont que la haine pour fond de commerce et pour obtenir de l’argent du sale reste du monde…
    Qu’attend Israël pour annexer sa propre terre (Judée et Samarie) et renvoyer ces adeptes de la meilleure des communautés rejoindre leurs semblables au-delà du Jourdain ?
    La caricature devra prendre fin, tôt ou tard, par le renvoi de la clique des gangsters (fatah, hamas etc.) mahométans vers d’autres cieux funestes, que ce soit la Jordanie ou ailleurs.
    Cela fait trop longtemps qu’ils profitent d’un accueil extraordinaire qu’ils n’ont jamais mérité!

  3. Parade: destruction de la maison du terroriste + Expulsion.
    Les juges sont contre la dernière mesure, comment réagirait un juge de la Cour Suprême, si l’un de ses proches succombait à de tels actes? Une condamnation à quelques années de prison?
    Pourquoi ne pas menacer l’AP de leurs bousiller tous leurs émetteurs audio-visuels? Penser que cette vague d’attentas aux couteaux va diminuer d’intensité est un leurre de la part de Bibi.

  4. On se fout carrément de notre gueule ? la réponse est déjà trouvée s’il s’agit de désigner le coupable de ces assassinats de Juifs puisque le commanditaire c’est l’Autorité palestinienne qui a pour chef Mahmoud ABBAS étant donné qu’il verse de l’argent aux tueurs de Juifs ainsi qu’à leurs familles; quant à ses complices, on sait très bien qu’il s’agit de l’Union européenne qui distribue de l’argent à Mahmoud ABBAS en sachant pertinemment l’usage qu’il en fait; idem pour l’Iran qui proclame à haute et intelligible voix qu’il finance la reconstruction des maisons des assassins qui sont démolies par Tsahal; en conséquence, Israël se retrouve confronté à un « casus belli » de la part des pays complices de ces assassinats; c’est une situation de légitime défense dans laquelle il est autorisé par la loi d’abattre, non seulement les palestiniens assassins de Juifs mais également leurs dirigeants ainsi que l’élimination ciblée de tous les chefs d’Etats qui sont impliqués dans le financement du terrorisme et le meurtre des Juifs ! Nétanyahou devrait être conscient que c’est son rôle de protéger les israéliens en utilisant ces moyens radicaux qui sont parfaitement licites au regard des lois internationales; je pense que c’est d’ailleurs ce qui aura lieu lorsque TRUMP sera au pouvoir en Amérique, personne ne le contestera et les Européens qui critiquent facilement Israël fermeront leur gueules cette grand puissance.

  5. Le grand coupable de la vague de terreur est l’ONU et les instances internationales qui légitiment l’autorité Palestinienne et légitiment des frontières que Abba Eban appelait les frontières d’Auschwitz.
    Il est impératif que la Judée et la Samarie soient internationalement reconnus sous souveraineté Israélienne même si habitée par de nombreux Arabes.
    Si la loi Israelienne contre les meurtres de ressortissants Israéliens est reconnue, les meurtriers n’auront plus la « justice  » derrière eux.

  6. L analyse est bonne et compte tenu des désordres dans la région le problème palestinien s en trouve relégué et en manque d intérêt de la communauté internationale lasse d une population qui a cultivé pendant 60 ans le statut de Réfugié aux crochets du monde ce même monde qui consacre moins d argent et qui est accaparé par ses propres problèmes de terrorisme arabe …..les jeunes criminels sont la dernière et seule parade trouvée par Abbas et sa clique de dirigeants véreux et riches à cul cousu ..il maintiens en éveil le peuple juif puisqu il le frappe n importe ou n importe comment sans distinction d âge ni de statut .la c était un grand père assasine par un gamin de 15 ans la c était 2 cousins dans un bus etc….la stratégie consiste à inquiéter le peuple juif en profondeur et le faire vaciller sur lui même ..en guise de réponse Àbbas a trouvé un peuple lus resserre que jamais alors il continue à encourager ses gamins en les jetants à la mort il a essayé les israéliens tuent des enfants les israéliens les font prisonniers pour trafiquer leurs organes des insinuations d un autre temps,qui visiblement. N ont pas trouvé d écho dans le monde il nous reste pessah es matsots réalisées avec du sang palestinien et la boucle sera bouclée .en fait ce qui inquiète Abbas ce sont les dons qui ne viendront plus la réputation d une population gentille brutalisée art des méchants juifs ça ne prend plus ..il reste à Abbas ou aussi cesser de se rapprocher de la Jordanie et de trouver le deal avec ce pays compose de 73% de la population palestinienne dont le grand père a avalé la partie de la Palestine que lui avait confié les anglais pour ces mêmes palestiniens .si les tensions continuent et Israël se retrouve affronté à une nouvelle violence il n est pas sûr que les palestiniens ne devront pas migrer comme les syriens …en Europe ou ailleurs au Maghreb
    Il arrivera un moment où soit les dirigeants vont comprendre que le salut viendra de la discution ou ce sera l exode des populations de certains villages et villes qui devront s en trouver purgé…Israël fait preuve de grande retenue mais jusqu a quand …..un jour le peuple juif pourrai se soulever et exiger de son gouvernement ,de son arme que ces populations soient évacuées et les palestiniens auront tout consomme et tout perdu .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.