L’assassin de Sandra est un Pakistanais, migrant illégal

1
4836

Sandra, retrouvée morte dans le coffre de sa voiture : un suspect mis en examen et écroué

Bartolomé Simon et Denis Courtine (avec Eric Pelletier)
04 juin 2019, 18h24 | MAJ : 05 juin 2019, 5h58
Sandra avait disparu depuis jeudi dernier. Elle a été retrouvée ligotée dans le coffre de sa voiture dimanche soir. DR

Les enquêteurs avaient été intrigués par son départ soudain en Italie le 12 avril dernier. Un mandat d’arrêt international avait été délivré.

C’est peut-être la fin d’une énigme. Un suspect a été arrêté ce lundi dans l’affaire sur le meurtre de Sandra, retrouvée pieds et poings liés dans le coffre de sa voiture, a révélé Europe 1. Selon le parquet de Créteil, l’homme a été mis en examen des chefs d’ « arrestation, enlèvement, séquestration suivie de mort en bande organisée, modification de scène de crime et recel de cadavre » et a été placé en détention provisoire.

Selon nos informations, le mis en cause est un ressortissant pakistanais en situation irrégulière âgé de 33 ans. Son frère travaille en tant qu’employé au Franprix de Quincy-sous-Sénart (Essonne), où l’étudiante de 23 ans est passée dans le cadre de son stage en tant que commerciale dans une entreprise fournissant en glaces les magasins Franprix.

L’enquête se concentre logiquement sur le dernier lieu où le téléphone de Sandra a borné à l’heure du déjeuner : le Franprix de Quincy-sous-Sénart. Et ses employés. L’un d’eux attire l’attention. Le suspect n’était pas censé travailler ce jour-là, mais effectuait un remplacement. Hébergé en France, son domicile était difficile à retrouver.

Inconnu des services de police, l’homme s’est finalement présenté de lui-même ce lundi au Bastion de la Police Judiciaire, dans le XVIIe arrondissement de Paris. Il a gardé le silence.

Un indice a notamment mis la puce à l’oreille des enquêteurs, intrigués par le départ soudain du suspect en bus vers l’Italie le 12 mai dernier. Soit le jour où la voiture de Sandra est retrouvée par sa meilleure amie à Valenton (Val-de-Marne).

Un mandat d’arrêt international a donc été délivré très vite après l’ouverture d’une information judiciaire le 22 mai. Selon le parquet de Créteil, le suspect a été présenté à un juge sans passer par une garde à vue.

« C’est une bonne nouvelle »

Contactée ce mardi après-midi, Hindra, la petite sœur de Sandra, se dit « surprise ». « Je ne m’y attendais pas du tout », avoue-t-elle. Sous le choc de la nouvelle, elle se dit tout de même soulagée de voir un suspect arrêté.

LIRE AUSSI >Qui a tué Sandra, étudiante sans histoires

« C’est une bonne nouvelle », salue Salima, l’une des jeunes meilleures amies de Sandra. « J’avais peur que ce soit quelqu’un que je connaissais », confie-t-elle. Désormais, je ne m’inquiète plus pour ma sœur ». À l’instar des proches de Sandra, Salima attend maintenant des réponses. « Si c’est lui, reste à savoir pourquoi il a fait ça… »

Car le mobile reste flou. Une agression sexuelle ? L’autopsie n’a rien décelé de tel, mais les enquêteurs n’écartent pas cette piste. Un vol ? Le sac à main de Sandra n’a pas été retrouvé. Mais l’étudiante aux revenus modestes n’avait pas de raison de porter une grosse somme d’argent sur elle ce jour-là.

Le corps de Sandra avait été retrouvé à Valenton, ville voisine de son domicile de Créteil. Mais ce pourrait être un hasard. Les enquêteurs cherchent à déterminer si le suspect pouvait profiter d’un éventuel point de chute dans le secteur. Ils disposent également d’éléments génétiques recueillis dans le coffre de la voiture de Sandra. Ils restent en cours d’analyse.

Aucun lien n’est établi précédemment entre suspect et victime. La vidéo du magasin, défectueuse ce jour-là, ne permet pas d’en savoir plus. Mais le mystère n’est plus entier.

leparisien.fr

1 COMMENT

  1. POURQUOI TANT DE CRIMES COMMIS PAR DES PERSONNES QUI ESSAYENT D OBTENIR LA NATIONALITÉ D UN PAYS EUROPÉEN EN Y ENTRANT ILLÉGALEMENT ?
    SONT ILS TOUS DÉSÉQUILIBRÉS ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.