Sinaï: l’armée égyptienne détruit 69 tunnels à la frontière avec Gaza

Les responsables passibles de la prison ; verdict mardi pour l’ex-président Morsi qui risque la peine de mort

Mohamed el-Sherbeny (AFP/File)
Mohamed el-Sherbeny (AFP/File)« Soldats égyptiens inspectant un tunnel entre la bande de Gaza et le Sinaï »
 

Les troupes égyptiennes affectées au contrôle de la frontière entre l’Egypte et la bande de Gaza auraient détruit 69 tunnels entre le 28 mars et le 15 avril, a écrit samedi sur sa page Facebook Mohamed Samir, le porte-parole de l’armée égyptienne.

Les tunnels découverts ont été détruits par les sapeurs de l’armée égyptienne.

Au début du mois d’avril, le président

 de creuser et d’utiliser des tunnels aux frontières du pays.

« Quiconque creuse ou aménage ou utilise une route, un passage ou un tunnel aux frontières du pays dans le but d’entrer en contact avec une entité étrangère ou un Etat, ses citoyens ou ses résidents, risquera l’emprisonnement à vie », indique le décret présidentiel publié le 12 avril dernier.

La prison à vie en Egypte signifie une incarcération d’une durée de 25 ans.

Les autorités égyptiennes affirment avoir détruit récemment un nombre important de routes et intensifié les efforts pour démolir les tunnels souterrains entre la péninsule du Sinaï et la bande de Gaza.

Les islamistes opérant dans le Sinaï, qui ont fait allégeance à l’Etat islamique et commettent régulièrement des attentats meurtriers contre les forces de sécurité égyptiennes, sont en relation étroite avec des organisations terroristes palestiniennes de Gaza desquelles ils reçoivent un soutien logistique par les tunnels sous la frontière commune.

Str (AFP/Archives)
Str (AFP/Archives)« Le président islamiste Mohamed Morsi destitué par l’armée, derrière les grillages du banc des accusés lors de son procès au Caire le 18 août 2014 »
 

L’ancien président islamiste Mohamed Morsi, actuellement jugé pour incitation à la violence et le meurtre de manifestants il y a deux ans devrait connaître son sort mardi. Le verdict du tribunal est en effet fixé à mardi et l’ancien dirigeant risque une nouvelle condamnation à mort. Morsi s’expose également à la peine de morts dans deux autres procès dont les verdicts seront prononcés le 16 mai prochain.

Le président Abdel Fattah al-Sissi a pris des mesures très sévères à l’égard des Frères musulmans, organisation islamiste dont est issu Mohamed Morsi.

 

i24news.tv

/

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.