erdogan-bateau-wp
Comme l’a écrit le stratège chinois Sun Tzu [544-496 av. J.-C.], «L’art de la guerre, c’est de soumettre l’ennemi sans combat.» Au lieu d’envoyer des troupes, [le président turc] Erdogan a regroupé des dizaines de milliers de migrants et de réfugiés en Asie mineure qu’il menace d’envoyer en Grèce et vers d’autres pays européens si l’Union européenne (UE) fait appliquer la décision du parlement européen de suspendre les pourparlers sur l’adhésion de la Turquie à l’UE. Manifestant un état d’esprit agressif, Tayyip Erdogan n’a pas hésité à envoyer un ultimatum à l’UE pour menacer d’inonder l’Europe de migrants si les négociations sur l’accession de la Turquie à l’UE sont suspendues.

15241224_1705209939770177_687609161146745010_n-1

Titre original : Revealed: Turkey’s Plans to Flood Europe with 3,000 Migrants a Day / WebArchiveArchive.Today

Les services de renseignement grecs ont révélé que le gouvernement turc planifie de laisser partir 3000 migrants par jour de leurs rives en direction de la Grèce.
Les plans détaillés, dévoilés par le journal grec Proto Thema, font suite à la menace du président turc Erdogan d’inonder le continent de migrants si les négociations concernant l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne (UE) sont suspendues.
«Si vous persistez, on va ouvrir les frontières», a déclaré Erdogan la semaine dernière.
[…] Les services de renseignements ont affirmé que les passeurs avaient regroupé des milliers de bateaux à moteur et de canots pneumatiques le long de la côte occidentale de la Turquie et que les opérations pourraient commencer d’ici quelques semaines.
Les analystes cités par le Proto Thema affirment qu’Erdogan appuie ces plans.
«Personne ne sous-estime M. Erdogan et ses réactions imprévisibles ces jours-ci», a déclaré au Times l’expert en renseignement Athanassios Drougas à Athènes.
«Ces plans de même que les menaces explicites formulées par le président turc ces dernières semaines préoccupent grandement les autorités militaires de la Grèce.»
«Elles ont informé le leadership politique grec qu’elles craignent qu’une ouverture des frontières par la Turquie provoque un choc tel que la Grèce ne puisse pas l’absorber en raison de sa situation financière et sociale précaire. Cela mènerait à une guerre ou provoquerait une dévastation comparable à celle qui résulterait d’une guerre.»
À la suite de la fermeture de la route des Balkans, plus de 60 000 migrants demeurent en Grèce. Lundi le 28 novembre, l’agence AMNA a rapporté qu’uniquement sur trois des îles de la mer Égée, on trouvait 11 801 migrants (5 918 à Lesvos, 3 701 à Chios et 2 182 à Samos).
M. Drougas souligne que «Il ne faut pas se surprendre si la marine grecque et des unités spéciales mènent de plus en plus d’exercices autour des îles grecques, au nord de la mer Égée en particulier, pour se préparer contre une attaque surprise si les relations d’Ankara avec l’Union européenne devaient se détériorer rapidement».
«Avec une Europe complètement désorganisée, M. Erdogan considère qu’il a toute la latitude requise pour la faire chanter en utilisant la crise des réfugiés comme outil de marchandage.»
L’Union européenne a conclu une entente avec la Turquie en vertu de laquelle ses citoyens pourraient être autorisés à voyager sans visa dans l’espace Schengen et le processus d’admission de la Turquie à l’Europe serait accéléré en échange de mesures prises pour ralentir la vague de migrants qui traversent la Méditerranée pour aller en Grèce et poursuivre leur route vers les pays riches du nord de l’Europe.

TRADUCTION FRANÇAISE DE POINT DE BASCULE

Auteure : Victoria Friedman
Référence : Breitbart, 28 novembre 2016

Lectures complémentaires

BBC Afrique (25 novembre 2016) : Crise des migrants: la Turquie menace d’ouvrir les frontières vers l’Europe /

WebArchiveArchive.Today

Julien Licourt (Le Figaro – 25 novembre 2016) : Erdogan menace l’Europe de laisser passer les migrants / WebArchiveArchive.Today

Point de Bascule : FICHE Turquie

Point de Bascule : FICHE Charia / Hijra (Migration)

Point de Bascule (5 octobre 2012) : Edmonton / Mai 1980 – Le leader des Frères Musulmans Ismail Faruqi a mis en évidence le rôle de l’immigration musulmane dans l’islamisation de l’Amérique du Nord

Makis Pollatos (Protothema – 28 novembre 2016) : Les Turcs regroupent des petites embarcations pour envoyer des milliers de migrants dans les îles grecques / WebArchiveArchive.Today [Article en grec / L’extrait a été traduit grâce à Google Translate.]

Point de bascule

1 COMMENTAIRE

  1. Ce n’est pas l’ UE qui a fait ses promesses utopiques à Erdogan mais Angela Merckel, avec ses calculs de fournir l’Allemagne en main-d’oeuvre à bas prix et de redresser le cours des naissances.
    Pauvre folle ! Elle a eu tout faux; les immigrés sont incapables de travailler (ils ne comprennent pas l’allemand, sont pour la plupart incultes) et les Allemandes n’apprécient pas le viol, même par patriotisme, pour augmenter la natalité.
    Erdogan a encaissé (je suppose) les 3 milliards d’euros promis et il veut , en plus, la libre circulation pour les Turcs en Europe (et toute l’Asie passera…) et l’entrée de la Turquie dans l’Europe. Rien que ça.
    Si les pays européens n’étaient pas dirigés par des pleutres ou des « soumis » il serait aisé d’aller couler ces barques et flottilles, de jour et de nuit.
    Et au lieu d’accueillir les bateaux chargés de migrants qui arrivent renvoyons les d’où ils viennent . Tous les jours la marine militaire italienne va ramasser les migrants en mer pour les déposer à lempeduda.
    Qui le lui ordonne ?
    Si dès le début tout les pays les avaient renvoyés cette arnaque ne marcherait pas aussi bien.
    Je ne manque pas de coeur. Je suis lucide.
    Ceux qui manquent de coeur c’est ceux qui ont déclenché la guerre en Libye, en Syrie, en Irak, et tous les  » Printemps Arabes » dont nous avons le résultat.
    Erdogan est un dictateur islamiste pur et dur qui profite du désarroi de l’Europe.
    C’est à nous à ne pas céder.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.