Présidentielle 2022 : l’aller-retour en jet de Jean Castex pour aller voter à Prades fait polémique

Le Premier ministre français crée la polémique en ce jour de 1er tour de l’élection présidentielle française.

Pour aller voter à Prades, Jean Castex a utilisé un jet Falcon de la République française. Le Premier ministre est resté moins de trois heures sur place, pour un trajet de moins de 1.000 kilomètres. Après avoir décollé de Vélizy-Villacoublay, dans les Yvelines, tôt ce matin, le Falcon a atterri à Perpignan à 8h30 pour redécoller vers Paris à 10h30. Un vol express qui a du mal à passer car il aurait coûté près de 10 000 € à la France, selon les estimations de CNews.

« Pour être filmé par les caméras de télévision pendant qu’il vote dans sa ville, Jean Castex a décidé de faire un aller-retour entre Paris et Prades en jet privé. En 1 jour, il aura relâché 4460 kg de CO2 dans l’atmosphère, autant que ce qu’un Français émet en 6 mois », a dénoncé le journaliste et militant écologiste Loup Espargilière sur Twitter.
Mediapart avait révélé en février dernier une « passion immodérée » de Jean Castex « pour les jets de la République ».

Selon une enquête du site d’investigation Médiapart, sur un an de visites ministérielles, le Premier ministre français utiliserait ainsi « de manière frénétique » ces jets. Un usage contraire à une circulaire signée par Jean Castex lui-même qui restreint son utilisation par les acteurs publics.

Martial Mehr  www.lindependant.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.