Le parlement slovaque, -se défiant du système occulte belge-, réclame une enquête de la Commission Européenne dans l’affaire Chovanec

Comme le rapporte la VRT ce mercredi, le parlement slovaque a adopté une résolution pour demander à la Commission européenne une enquête sur l’affaire chovanec.

Le texte a obtenu le soutien de l’ensemble du parlement slovaque. Ivan Korcok, ministre slovaque des Affaires étrangères, a lui aussi annoncé qu’il soutenait la résolution et a indiqué que ses services surveillaient également l’enquête.

La Slovaquie montre ainsi son mécontentement et son manque de confiance quant à une enquête réalisée par la Belgique. Le pays réclame que la Commission se penche sur l’affaire.

Cette demande s’adresse au commissaire européen à la Justice Didier Reynders qui était lui-même ministre des Affaires étrangères lorsque les faits se sont produits.

Commentaire : une crevasse béante commence à se faire sentir, au sein de l’Europe, avec un pays-hôte des Institutions Européennes, soupçonné d’exercer à ses frontières des comportements xénophobes de rejet, de torture et de meurtre (sans intention de…) assortis de signes nazis, dont la police, les services infirmiers, ensuite les Juges d’instruction, la hiérarchie, les responsables administratifs en enfin, les politiques, sont capables d’étouffer une affaire grave de non-respect des Droits de l’Homme pendant plus de deux ans, avant qu’une citoyenne slovaque ne fasse à nouveau éclater le scandale en devant passer par les Pays-Bas pour se faire entendre… Une fracture durable est possible, entre pays du nord-ouest, usant incidemment de gestes issus des heures les plus sombres de l’histoire, et pays issus récemment du bloc de l’Est, plus marqués par la Seconde Guerre Mondiale, qui éprouvent tout le mépris voués aux nouveaux arrivants, de la part des pays fondateurs, dont l’Allemagne, la France et la Belgique… En cherchant à tout prix à effacer cette affaire, le gratin politique, administratif et policier belge ne s’est pas rendu compte que le reste du monde le regardait « montrer l’exemple ». 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.