La Cour de cassation répond sèchement à Hollande et Fillon/Photo AFP
JUSTICE – Ça a le mérite d’être clair. Les magistrats sont au-dessus des « reproches outranciers » et des « soutiens d’où qu’ils viennent », et « suivent leur rythme en toute indépendance », ont affirmé les premier président et procureur général de la Cour de Cassation, en réponse aux polémiques lancées par François Fillon et Marine Le Pen.
« Une atmosphère survoltée se développe dans le milieu politique depuis quelques jours autour du travail de la Justice », notent Bertrand Louvel et Jean-Claude Marin, les deux plus hauts magistrats de France, dans un communiqué commun.
« Les uns prétendent qu’elle est instrumentalisée par l’Exécutif. Celui-ci réplique qu’il soutient la liberté d’action des magistrats. En réalité, la Justice n’encourt pas plus les reproches outranciers qui lui sont faits qu’elle n’a besoin de soutiens d’où qu’ils viennent », affirment-ils, dans une réponse à François Fillon et François Hollande.

« Les magistrats suivent leur rythme en toute indépendance sous le seul contrôle des juridictions supérieures, de même qu’ils ont le devoir de ne pas s’engager publiquement dans le débat électoral », concluent-ils.

François Fillon et Marine Le Pen dans le viseur

Candidat de la droite et du centre à l’élection présidentielle, François Fillon a annoncé mercredi qu’il se maintenait dans la course à l’Elysée malgré sa convocation devant des juges d’instruction le 15 mars « afin d’être mis en examen » dans l’enquête sur l’affaire d’emplois présumés fictifs de son épouse Pénélope et de deux de ses enfants.

Selon lui, cette convocation « s’inscrit dans la ligne d’une enquête menée depuis le début exclusivement à charge ». « Je n’ai pas été traité comme un justiciable comme les autres », « la présomption d’innocence a complètement et entièrement disparu », a notamment accusé l’ancien Premier ministre.

Dimanche, la candidate du Front national Marine Le Pen, elle aussi visée par une enquête judiciaire, avait appelé les fonctionnaires « à qui un personnel politique aux abois demande d’utiliser un pouvoir d’Etat pour surveiller les opposants, organiser à leur encontre des coups tordus ou des cabales d’Etat, (à) se garder de participer à de telles dérives ».

Source : Huffington Post
 

 

 

 

3 Commentaires

  1. même s’il est mis en examain cela ne prouve pas qu’il est coupable, quoi que tous le monde l’a déjà condamné, les journaleux, et les torchonistes, et maintenant ils cherchent à convaincre le peuple de sa culpabilité, car dans cette caisse enfin, n’oubliez que tous le monde y’a croquer, donc tous les parlementaires doivent être condamnés, si Fillon est reconnu coupable, je suis désolé mais tous les parlementaires sont coupables d’avoir pioché dans cette caisse ÇA ! CE SERAIT LA JUSTICE! qu’en pensez-vous ???

  2. Pour François Fillon la présomption d’innocence n’a jamais été respecté, tous ce sont acharnés sur des preuves fictives, à moins que ce soit les journaleux, et les torchonistes, en France, qui fassent la loi, et prennent la place des juges et des magistrats

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.