Le chantage permanent à la vaccination n’est pas terminé !

Après les non-annonces du Président de la République mardi soir, le porte-parole du gouvernement a annoncé ce mercredi que le pass sanitaire serait désactivé pour les plus de 65 ans qui n’auraient pas reçu leur troisième dose vaccinale « six mois et cinq semaines » après la deuxième dose !

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a détaillé, ce mercredi 10 novembre, les annonces faites par Emmanuel Macron la veille, concernant notamment la dose de rappel vaccinal pour les plus de 65 ans.

«Ce qu’on dit c’est qu’à partir du 15 décembre, pour ceux qui auront plus de 65 ans et qui auront eu leur schéma vaccinal complet depuis six mois et cinq semaines, leur pass sanitaire se désactivera s’ils ne font pas leur dose de rappel» a expliqué le porte-parole du gouvernement dans la matinale de France info.

Cela signifie que, «si vous avez plus de 65 ans, que vous avez réalisé votre deuxième dose il y a six mois, vous avez cinq semaines pour réaliser votre rappel», a-t-il insisté.

70% DES PLUS DE 65 ANS ONT EU LEUR DOSE DE RAPPEL

Cette date butoir a pour objectif d’inciter les plus de 65 ans à se faire administrer leur troisième dose. Depuis l’été, ils sont presque 70% à l’avoir fait, mais Gabriel Attal estime que : «Grâce à la vaccination on a érigé une muraille contre les formes graves du virus, il ne faut pas que cette muraille se fissure», et donc de ce fait continuer à se faire vacciner.

Cette forte incitation à la dose de rappel, aux plus de 65 ans, tend également à se développer pour les autres tranches d’âge. Une campagne de rappel sera d’ailleurs prochainement lancée pour les 50-64 ans, même si, pour le moment, aucune obligation stricto sensu n’est prévue.
Source : CNews

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.