La langue française regorge d’expressions hébraïques

C’est sûr, ça ne fera pas forcément plaisir à tous les Français…Pourtant, la vérité est là : la langue française a été fortement imprégnée de l’hébreu et même de nombreux épisodes de la Torah. En avant donc pour un tour d’horizon du sarfatique ! (Eh oui, c’est ainsi que l’on nommait le judéo-français parlé et écrit dès le XIème siècle en France).

Tout commence à la période du Moyen-Âge, alors que la communauté juive est florissante en France. De très grands Sages imprègnent alors le judaïsme français, tels que Rachi et les Tosfot, dans des villes telles que Troyes, Narbonne, Lunel, Carcassonne, Montpellier, Metz, etc. (villes explicitement citées dans les écrits des Tosfot).

Ainsi, l’imbrication de l’hébreu et du français donne naissance au sarfatique, dont les traces restent bien présentes encore de nos jours dans le langage parlé. En voici quelques exemples parmi de très nombreux :

  • Être entouré d’une aura, auréole => vient de אוֹר (Or), la lumière.

  • Thérapie => à rapprocher de la racine ת.ר.פּ (“soigner”), d’où l’on tient entre autres תרוּפָה (Teroufa, “médicament”).

  • Pâte => on mentionne dans la Torah encore le mot équivalent פָּת (Pat, qui signifie “pain”).

  • Péché => équivaut à פֶּשָׁע (Pécha).

  • Chômer => שׂוֹמֵר (Chomèr, “observer”, notamment un repos).

  • Nez => vient de la racine נ.ז.ל , “qui coule” (d’où la justification au « z » de « nez » !).

  • Paradis => provient du פָּרדֵס (Pardess, “pré”, “champ”) de la Torah.

  • Fruit => équivalent à פֵּרִי (Péri).

  • Calculer => vient de la racine כ.ל.כ.ל (“compter”, “mesurer”), du mot כלכלה (Kalkala, “économie”).

  • Génie => encore une similitude flagrante avec גאוֹן (Gaon).

  • La manne => l’exact équivalent de מַן (Man).

  • Mesquin => être מֽסכין (Miskin).

  • L’alphabet => l’Alef-beth.

  • Spirituel => vient de la racine סֵפֶר (Sefer, livre), à rapprocher du Livre des livres (la Torah) qui est entièrement d’essence spirituelle ! Par ailleurs,  le mot “chiffre” provient encore de cette même racine  סֵפֶר .

  • Tohu bohu => référence au תֹהוּ וַבֹהוּ (Tohou Vavohou) de la création dans les premiers versets de Beréchit.

  • Passer => provient de la fête de פּסח (Pessa’h, “enjamber”), qui commémore l’évènement au cours duquel Hachem est passé au-dessus des maisons juives en Egypte.

  • Avoir la baraka => avoir la בּרָכַה (Berakha, “bénédiction”)!

  • Grain => provient de גרעין (“grain”, “noyau”).

  • Habitat=> provient de בַּיִת.

  • …parmi tant d’autres !

Concernant les expressions du langage courant, il est étonnant de voir que leur source provient souvent de la Torah sans qu’on ne le sache…

  • “Rien de nouveau sous le soleil” => référence directe aux écrits du Roi Salomon, dans Kohélet.

  • “Se jeter à l’eau” => allusion au moment où Na’hchon Ben Aminadav s’est lancé en avant devant la mer des Joncs après la sortie d’Egypte, avant que tous les Bné Israël ne le suivent.

  • “Être un bouc émissaire” => lié au service dans le Temple le jour de Kippour, lorsque le Kohen Gadol déterminait deux boucs, l’un pour Hachem, l’autre émissaire pour expier les fautes de tout le peuple juif.

  • “Abracadabra” => directement contracté de l’araméen אַבּרָה כַּדָבּרָה, (Abra Kadabera, “s’est créé d’après la parole”).

  • “Qui va à la chasse perd sa place” => référence flagrante au “vol” de la bénédiction paternelle par Yaakov à son frère Essav, chasseur émérite !

  • “Cela date de Mathusalem” => référence au plus vieil homme mentionné dans la Torah, Metouchéla’h.

  • …etc.

Incroyable. Si vous connaissez d’autres références, partagez-les avec nous !

Kol touv,

Naomie Hadida

Cet article prend sa source dans les nombreuses trouvailles de Rav Ron Chaya, dans ses cours « Les Français parlent hébreu ».

SOURCE : Torahbox

Lire aussi notre article https://www.jforum.fr/rachi-le-glosait-de-troyes-de-vieux-mots-francais.html

10 Commentaires

  1. Vous avez omis de parler du verbe aller qui est un verbe irrégulier et pour cause: il est formé de 2 verbes hébreux :
    הלך et בא
    Je vais tu vas il va ils vont
    Nous allons vous allez
    La Fontaine dans « la Grenouille et le boeuf » par exemple, qui utilise « nenni » calqué sur אינני .
    Dans le petit Chaperon Rouge, la grand mère dit à sa petite fille:
    « Tire la bobinette et la chevillette cherra »
    cherra est calqué sur שרשרת la chaîne, et se réfère à la fermeture des portes de l’epoque
    Ceci dit, on ne peut pas passer par dessus le grec alpha-beta ou le latin « spiritus » esprit. Les Romains comme les Grecs ont eu à faire avec les juifs et la langue hébraïque et il y a eu des transferts de mots dans les deux sens.
    אפיקומן vient du grec et signifie  » dessert »
    Mais je trouve magnifique ces recherches étymologiques

  2. L’histoire commence par un vol de bénédiction .
    N’aurait jamais dû voler , même une bénédiction .
    C’est pas bon de voler car cela peut te suivre très très longtemps après le vol .

    • Pourquoi le vol est durement puni par la charia? Parce que c’est le seul moyen pour empecher un peuple de voleurs (ceux dont certaines femmes s’appellent Fatima) d’agir. Meme si cela ne les a jamais empecher des vols, kidnapping et autres escalagisme.

      • Marc , c’est toi qui a parlé de vol . Fallait dire que yahvé voyait les choses autrement et à mis dans le coeur de yakov le besoin de prendre la place de essav , c’était plus simple que de traiter yakov de voleur , même avec des guillemets .

  3. Lévitation : État d’un corps qui reste en équilibre à une certaine distance au-dessus d’une surface grâce à une force sustentatrice compensant la pesanteur.

    Ce mot semble trouver son origine dans le fait que l’arche sainte portait les hommes de la Tribu de Levi qui la transportaient.

  4. « Sortir de la cuisse de Jupiter » vient de l’expression « יוצא ירך ועקב״ » ou « sortis de la cuisse de Jacob » , expression biblique pour désigner les 12 enfants de Jacob.
    Dans la Bible, ABRAHAM demande à son serviteur Eliezer de mettre sa main sous sa cuisse pour lui jurer une promesse. Rachi explique qu’en fait il lui a fait jurer en touchant la circoncision, mais la Bible par pudeur utilise le mot « cuisse » à sa place.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.