Une Histoire Extraordinaire de Résilience : Une Jeune Otage Impose sa Chienne aux Terroristes

La libération de Gabriela Leimberg et de sa fille Mia, 17 ans, des mains du Hamas a révélé une histoire extraordinaire de résilience. Les deux otages israéliennes ont été enlevées le 7 octobre dans le kibboutz Nir Yitzhak, près de la bande de Gaza, et ont vécu 53 jours de captivité. Ce qui rend leur histoire unique, c’est la présence inattendue de leur chienne Bella, qui a partagé tout ce temps avec elles.

Lors de l’irruption des terroristes dans la maison, Mia tenait son Shih Tzu dans ses bras. Les membres de l’organisation terroriste, pensant qu’il s’agissait d’une peluche, n’ont pas immédiatement identifié la présence de la chienne. Ce n’est qu’après quelques heures que Bella a attiré leur attention en bougeant. Une dispute a éclaté parmi les ravisseurs sur la question de savoir quoi faire de l’animal, mais finalement, ils ont décidé de la laisser tranquille.

Des vidéos montrent des membres du Hamas visiblement surpris de voir un animal en captivité, interrogeant les otages sur la présence de la chienne. Mia, tenant fermement Bella contre elle, a expliqué la situation à l’un des ravisseurs.

Selon la tante de l’adolescente, une dispute a éclaté entre les membres du Hamas quant à la décision de garder ou non la chienne, et finalement, ils ont choisi de laisser Bella rester avec Mia et sa mère. Une enseignante ayant rendu visite à Mia à l’hôpital a rapporté que l’adolescente avait gardé Bella en permanence dans ses bras et partagé sa nourriture avec elle. La chienne était propre et faisait ses besoins dans les sanitaires, que Mia nettoyait rapidement pour ne pas déranger les autres.

l’adolescente aurait conservé sa chienne dans ses bras en permanence et partagé avec elle sa nourriture. Bella faisait ses besoins dans les sanitaires, que la lycéenne nettoyait rapidement pour sa présence ne gêne personne.

Pendant tout ce temps, le père et mari des otages, Moshé, pensait que le chien familial avait disparu dans la panique du jour de l’attaque. Il avait lancé plusieurs appels à témoins, ignorant que sa fille réussirait à garder Bella à ses côtés dans de telles conditions difficiles. Une histoire de résilience qui ajoute une note émouvante à la libération de ces deux femmes.

 

Jforum.fr

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires