La demande de missiles israéliens monte en flèche

La demande croissante de missiles israéliens entraîne une augmentation significative de la production chez Tomer Systems, le principal fabricant des moteurs de ces missiles. La société prévoit de recruter 65 nouveaux employés pour répondre à cette hausse de la demande. Tomer Systems, qui fabrique les moteurs pour les missiles Haganah 2 et 3 ainsi que les missiles Barak MX, constate une augmentation marquée de ses activités, notamment en raison des besoins accrus de l’armée israélienne (Tsahal) et d’autres forces armées étrangères.

L’entreprise a récemment finalisé la création d’une nouvelle division appelée l’administration MTR (Intercepteurs, Missiles et Roquettes), qui facilitera la production en série des systèmes de propulsion nécessaires aux missiles et aux roquettes israéliens. Cette initiative vise à soutenir la croissance et à renforcer les capacités de recherche et développement dans le domaine des armements de précision.

L’augmentation des activités de Tomer était déjà perceptible avant même le début de la récente guerre en Israël, en raison de la pression accrue sur les entreprises de défense pour fournir des équipements nécessaires à Tsahal. De plus, les événements géopolitiques mondiaux tels que l’invasion de l’Ukraine par la Russie ont entraîné une augmentation générale des commandes d’armements, bénéficiant également aux industries israéliennes.

Un aspect important de cette croissance réside dans les contrats substantiels conclus avec des pays étrangers. Par exemple, l’industrie aérospatiale israélienne a signé un contrat de plusieurs milliards de shekels avec l’Allemagne pour les missiles Arrow 3, ainsi qu’un contrat de 133 millions de dollars avec le Danemark pour des systèmes de lancement de fusées de précision Elbit. De plus, un accord majeur avec l’Azerbaïdjan pour l’achat de missiles Barak MX a été conclu pour environ 1,2 milliard de dollars.

L’expérience et l’expertise de Tomer dans le domaine de la propulsion des fusées en font un acteur clé de l’industrie de la défense en Israël. La société a été créée à la suite de la privatisation d’IAS Systems en 2018, avec un mandat clair du ministère de la Défense pour gérer cette activité stratégique nationale. Depuis lors, Tomer est devenue une entreprise publique, jouant un rôle essentiel dans la fourniture de technologies avancées pour les missiles et les roquettes.

En 2023, Tomer a enregistré des ventes de l’ordre d’un demi-milliard de shekels, avec une augmentation de 10 % par rapport à l’année précédente. Les bénéfices nets de l’entreprise ont également été solides, dépassant les 33 millions de shekels à la fin de l’année dernière. Avec une carnet de commandes de plus d’un milliard de shekels, Tomer Systems se positionne comme un pilier de l’industrie de la défense en Israël, s’efforçant de répondre aux exigences croissantes du marché national et international en matière de systèmes d’armement de pointe.

Jforum.fr

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires