Un avion d’El Al transportant des réactifs pour des dizaines de milliers de tests du coronavirus et 30 000 combinaisons de protection pour le personnel médical, a décollé pour Israël depuis la Corée du Sud mercredi matin.

Le vol El Al transporte des réactifs pour les tests de coronavirus et des combinaisons de protection de Corée du Sud (crédit photo: MINISTERE DE LA DEFENSE)
Un vol d’El Al transporte des réactifs pour les tests de coronavirus et des combinaisons de protection en provenance de Corée du Sud
(crédit photo: MINISTERE DE LA DEFENSE)
Le matériel a été acheté par le ministère de la Défense au nom du ministère de la Santé.

En raison des difficultés à voyager à l’ère des coronavirus et de l’urgence avec laquelle les réactifs étaient nécessaires, le ministère de la Défense a collaboré avec le ministère des Affaires étrangères et l’ambassade d’Israël à Séoul pour organiser un permis de débarquement en moins de 24 heures. L’avion devrait arriver à l’aéroport Ben Gourion d’ici mercredi à midi, avant les congés et la fête religieuse de Pessah.

“Je remercie le ministère de la Défense et El Al, que nous avons envoyés au bout du monde afin d’apporter des équipements de sauvetage ici”, a déclaré le ministre de la Défense Naftali Bennett. “Nous continuons à agir en pleine force et de toutes les manières possibles, à la fois avec la production locale et sur la scène internationale”, a déclaré le ministre de la Défense, Naftali Bennett.

De même, le ministre des Affaires étrangères, Israël Katz, a déclaré que son ministère est “mobilisé pour lutter contre le corona” et a aidé à permettre la livraison de cet équipement afin que le pays puisse “faire face efficacement à l’épidémie”.

Le ministère de la Santé a déclaré qu’il manquait de réactifs, le composé chimique utilisé pour extraire l’ADN du virus des échantillons et ainsi identifier s’il existe dans le corps, vendredi dernier.

Depuis lors, il a réduit le nombre de tests nécessaires par jour. Bien que lundi, le ministère de la Santé ait rapporté avoir testé 7 250 personnes, selon le Conseil de sécurité nationale, seulement 1 600 personnes ont été examinées mardi.

Le directeur général du ministère de la Santé, Moshe Bar Siman Tov, a déclaré qu’il prévoyait d’étendre les dépistages spécifiquement dans les maisons de soins infirmiers (maison de retraite) afin que, lorsqu’un résident ou un membre du personnel tombe malade du coronavirus, tous les résidents et le personnel soient testés.

En outre, les ministères de la Santé et de la Défense ont signé mardi soir un accord avec BGI, une société chinoise de séquençage du génome, pour fournir des équipements et du matériel qui permettront d’effectuer environ 10000 tests de coronavirus par jour, selon un communiqué du ministère de la Santé. L’équipement sera placé dans six laboratoires du Fonds pour la santé au cours des deux à trois prochaines semaines. Le coût total du marché était de 90 millions de shekels.

“Nous sommes ravis de la coopération avec le ministère de la Santé et de la confiance qu’ils nous accordent pour mener à bien cette importante mission nationale”, a déclaré Snir Zano, PDG d’AID GENOMICS, partenaire de BGI en Israël.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et Bennett ont déclaré que leur objectif était de tester jusqu’à 30 000 personnes par jour afin que le pays puisse mieux comprendre comment le nouveau virus s’est propagé à travers le pays.

Crédit photo: Ministère de la défense

2 Commentaires

  1. On peut constater que les asiatiques se sont fait remarquer positivement dans cette guerre contre ce maudit virus .

    Marc qui connait bien le sujet a t il une explication ? ah ah

  2. J’espère qu’il s’agit des tests “sérologiques” sanguins efficaces à 98% et non des tests rhino pharyngés par écouvillons qui génèrent plus de 30 % de faux négatifs..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.