Une journaliste victime de menaces de mort pour s’être étonnée que BFMTV fasse la promotion d’une femme voilée

L’épisode, lourd de menaces, illustre à quel point les réseaux sociaux sont devenus  un enjeu personnel et politique, là où on peut voir édicter des Fatwas anonymement, contre des esprits libres ou rebelles, exprimant leur dissentiment face aux tendances sociétales qui se généralisent, par esprit moutonnier et absence de réaction du public.

Judith Waintraub, journaliste au Figaro, fait un lien qui a tout du poil à gratter, en soulignant que BFMtv met en scène une femme voilée, parlant de plats étudiants, comme par un drôle de hasard, le 11 septembre : ce jour où l’on se remémore les attentats des Twin Towers, début d’une guerre sanglante contre le terrorisme, dont on ne peut être certain d’être sortis, au moment des procès pour d’autres attentats contre Charlie-Hebdo et HyperCacher, il y a cinq ans seulement. Bref, l’aperçu de BFMtv vaut le coup d’œil, si on s’interroge sur les évolutions en cours, en dépit de ces terribles avertissements. L’autre question sous-jacente consiste à se demander si, finalement, ce que les terroristes n’ont pas su nous imposer par la violence, les Frères Musulmans, le Salafisme ordinaire ne sont pas en train de nous l’imposer, au jour le jour, tranquillement, pas à pas et en douceur…

https://twitter.com/i/status/1304386073506779137

Or cette simple question de bon sens, l’islamophobie étant une angoisse légitime, la censeure du gouvernement, Nadia Hai, -qui passe énormément de temps à dépenser le denier public auprès des associations musulmanes dans nos cités,- la trouve intolérable et déplacée : il faut désormais habituer les Français à subir le voile dans l’espace public et ailleurs, n’en déplaise aux derniers contestataires républicains comme J. Waintraub. Mais, rebond pas si « inattendu », à force de jeter les critiques de l’expression revendicative et politique de l’Islam aux chiens, des cyberjihadistes prennent au rebond le pavé dans la marre lancé par la Ministre de la Ville,  Nadia Hai, et menacent directement Judith Waintraub de « la rafaler » … « comme deux Frères » (les Kouachi) sur Charlie… ».

Involontairement, Nadia Hai a donc offert du grain à moudre au Djihad de plume, et tenté d’imposer par le « débat sur réseaux sociaux » la Fatwa que les adeptes des Kouachi ne s’interdisent pas de porter plus loin. L’Etat se voit donc assimilé au camp des radicaux séparatistes contre la représentation de la laïcité la plus neutre à l’écran, alors que la journaliste relève maintenant de la protection des personnes exposées, à cause de la sur-réactivité d’une Ministre qui milite pour l’Islam revendicatif et veut interdire à autrui de penser… voire de vivre?. Son deuxième poste, indigent, est vertement critiqué par les Voltairiens.

De tels partis-pris, de la part d’une Ministre, dépasse tous les outrages, du fait de la menace de mort qu’elle a su déclencher. Comme Chevènement le disait si bien, quand on on est Ministre : « il faut savoir faire sa gueule ; ou démissionner ».

Nadia Hai, viscéralement antisioniste, n’en est pas à son premier coup d’éclat. En juillet dernier, elle appelait le gouvernement à prendre des sanctions contre l’Etat Juif à cause d’alertes sur un projet d’application de la Souveraineté sur certains blocs d’implantation et en zone C sous juridiction israélienne. Entre-temps, Israël va signer des accords de normalisation, à l’opposé de ses exigences de boycott, avec plusieurs Etats et Emirats arabes du Golfe. Cela constituerait une bonne leçon, pour cette apprentie-sorcière jouant avec le feu, que son pays d’origine, le Maroc finisse, lui aussi par s’aligner sur cette tendance qui se généralise, d’accord avec Israël, au grand dam des acharnés de l’antisionisme en Europe. Plus soft, le Ministre de l’Intérieur Darmanin a besoin d’en rajouter sur les « désaccords profonds » avec la journaliste avant de la soutenir face aux menaces de mort, alors que cela ne souffre aucune condition, surtout de la part du Premier « flic de France » censé la protéger. Solidarité interministérielle sans bornes, doit-on penser…

En attendant, cette importatrice de conflit et d’usages exotiques à la télé devrait apprendre à ne jamais sous-estimer les dangers des prises de position sur réseau social, au risque d’entraîner une mise en danger d’autrui…

Par Marc Brzustowski

WAINTRAUB : Le nom, assez rare, signifie en allemand « grappe de raisin » (Weintraube). On peut penser à un surnom donné à un viticulteur ou à un marchand de vin, mais en fait il s’agit pratiquement toujours d’un nom ornemental porté par des Juifs askhénazes. » Weintraub es un nom de famille yiddish qui a différentes versions et transcriptions, à savoir: en allemand : Weintraub (Weintrob, Vayntrob, en polonais : Wajntrojb, en yiddish : ווײַנטרויב Vayntroyb, Weinraub, Weinrab, Weinrob).


Polémique après des menaces de mort, sur Twitter, contre une journaliste du « Figaro »

Vendredi, Judith Weintraub avait commenté une vidéo de BFM TV montrant, sur le média social, une étudiante voilée donner des conseils de cuisine.

Source AFP

Modifié le  – Publié le  | Le Point.fr
Judith Waintraub a ete soutenue par de nombreuses personnalites politiques, sur Twitter, apres les menaces de mort dont elle a fait l'objet. (Illustration)
Judith Waintraub a été soutenue par de nombreuses personnalités politiques, sur Twitter, après les menaces de mort dont elle a fait l’objet. (Illustration) © Soumyabrata Roy / NurPhoto / NurPhoto via AFP

https://twitter.com/i/status/1304386073506779137

12/09/2020

11/09/2020

https://twitter.com/i/status/1304386073506779137

 

5 Commentaires

  1. NADIA HAI APRES CE QUI VA LUI ARRIVER POURRA VRAIMENT SE METTRE A CRIER AIE!AIE HAIE …………….EN CHOEUR AVEC TOUS LES GENS DE SON ESPECE,CA NE SAURAIT TARDER NADIA !!!!!

  2. Il n’ont pas trouvé une autre étudiante non voilée pour nous montrer comment cuisiner pas cher. De toute façon de la part de cette ministre Nadia Haï cela ne m’étonne pas. Elle est pro BDS
    et tout ce qui touche aux juifs et à Israël la révulse.
    Mon total soutient Judith Weintraub excellente journaliste.
    ROSA

  3. Et pourquoi pas une bonne sœur en cornette pour nous conseiller la cuisine ?
    Bfm vient d’être puni…
    Mouarf !!!
    Ah, Judith, une héroïne inconsciente…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.