Israël s’engage à la neutralité carbone d’ici 2050

Israël a annoncé vendredi s’engager à atteindre la neutralité carbone d’ici 2050, rejoignant ainsi de nombreux pays ayant fait des annonces similaires à l’approche de la conférence internationale sur le climat (COP26) qui s’ouvre dans deux jours à Glasgow.

En juillet, l’État hébreu avait annoncé un plan de réduction de 85% de ses émissions carbone d’ici 2050 par rapport à 2015, un objectif moins ambitieux que celui de la neutralité carbone, adopté par la plupart des pays développés.

La neutralité carbone figurera au menu des discussions à Glasgow (Ecosse), où les dirigeants du monde se réunissent à partir de dimanche dans le cadre de la COP26.

« Avec ce nouvel objectif, Israël s’aligne aux côtés des pays développés qui prennent déjà des mesures pour atteindre l’objectif de zéro émission (nette, NDLR) et confirme son engagement envers l’Accord de Paris et les accords internationaux sur la question », a déclaré le Premier ministre israélien Naftali Bennett, cité dans un communiqué de ses services.

Selon le bureau de M. Bennett, Israël compte atteindre la neutralité carbone en développant notamment ses capacités de stockage d’énergie verte, en particulier solaire, et de capture du carbone, en éduquant les consommateurs en matière d’économie d’énergie et en développant l’innovation dans le domaine.

Plusieurs milliers de personnes ont défilé vendredi à Tel-Aviv pour demander des actions plus ambitieuses du gouvernement dans le domaine du climat.

Selon un rapport du contrôleur de l’État cette semaine, Israël n’est pas préparé à la crise climatique et la politique israélienne sur la question ne s’est pas encore adaptée à l’ampleur du problème.

Belga Publié le vendredi 29 octobre 2021 à 19h01

© afp and licensors JT 19h30

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.