L’ex-chef du Mossad Yossi Cohen : Le potentiel de progrès entre Israël et les Émirats arabes unis est « infini »

S’exprimant à Abu Dhabi lors de la conférence « Beyond Business » (Au delà des Affaires) à laquelle ont assisté des centaines de chefs d’entreprise des deux pays, l’ancien chef de l’espionnage a déclaré que les relations « ne font que se réchauffer ».

« Le potentiel est infini » pour la future coopération entre Israël et les Émirats arabes unis, a déclaré dimanche l’ancien chef du Mossad, Yossi Cohen.
S’exprimant à Abu Dhabi lors de la conférence « Beyond Business » accueillant des centaines de chefs d’entreprise des deux pays, l’ancien chef de l’espionnage a déclaré que les centaines de millions de dollars d’échanges commerciaux entre les deux pays à ce jour ne sont encore que le début du processus.
Il a dit que les Israéliens et les Émiratis « ont le cerveau, le courage… à tous égards, nous ne faisons que nous réchauffer ».
Lorsqu’on lui a demandé à quel point il était difficile de « réaliser le rêve » de la normalisation israélo-émirienne – étant donné que Cohen a reçu un crédit important pour avoir ouvert la voie à l’accord éventuel négocié à Washington en août 2020 – il a répondu « c’est quelque chose que j’ai pensé pendant de nombreux mois après la signature du traité sur le terrain de la Maison Blanche.
La cérémonie de signature a eu lieu quelques mois après l’annonce initiale.
« Ce n’était pas si difficile d’entrer en contact avec les dirigeants des Emirats Arabes Unis – avec Mohammed Bin Zayed et ses frères. C’était plus pour s’assurer qu’il y a la confiance nécessaire entre les peuples et les nations. C’était une chose sur laquelle il fallait en quelque sorte travailler », a-t-il déclaré, notant que les chefs d’État israélien et émirien se sont rencontrés secrètement bien avant que les relations ne soient rendues publiques.

 L'ancien chef du Mossad, Yossi Cohen, s'exprimant lors de la conférence annuelle du Jerusalem Post au Musée de la tolérance à Jérusalem, le 12 octobre 2021. (Crédit : MARC ISRAEL SELLEM/THE JERUSALEM POST)L’ancien chef du Mossad, Yossi Cohen, s’exprimant lors de la conférence annuelle du Jerusalem Post au Musée de la tolérance à Jérusalem, le 12 octobre 2021. (Crédit : MARC ISRAEL SELLEM/THE JERUSALEM POST)

Concernant l’Iran, Cohen a déclaré : « Je pense que la menace que les Iraniens font peser sur cette région est plus large que la menace qu’ils font peser sur l’État d’Israël aujourd’hui.
Cohen a ajouté qu’il y avait « des menaces imminentes faites par les Iraniens au moment où nous parlons, à la stabilité des nations de la région… L’Iran mène toujours des activités terroristes dramatiques dans la région, largement, non seulement [lui-même, mais aussi à travers] mandataires du Hezbollah, du Hamas et du Jihad islamique… c’est une menace que nous avons combattue avec d’autres nations.
   17 OCTOBRE 2021 19:11  www.jpost.com
Le Président de la Bank Hapoalim, Robert Krupik, l’ancien chef du Mossad Yossi Cohen et le PDG de Bank Hapoalim Dov Kotler (crédit photo : SIVAN FEIJ)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.