Le Guide suprême de la Révolution islamique d’Iran, l’ayatollah Ali Khamenei, a ordonné lundi à l’Organisation de l’énergie atomique d’Iran (OEAI) de se préparer à reprendre le processus d’enrichissement de l’uranium à hauteur de 190 000 UTS (Unités de travail de séparation).

M. Khamenei a émis cet ordre dans un discours télévisé prononcé dans le Mausolée de l’imam Khomeini, dans le sud de Téhéran, pour commémorer le 29e anniversaire du décès de l’imam fondateur de la République islamique d’Iran.

“Il semble (…) que certains gouvernements européens s’attendent à ce que la nation iranienne accepte à la fois d’endurer des sanctions et d’abandonner ses activités nucléaires”, a déclaré M. Khamenei, se référant aux négociations actuellement en cours entre l’Iran et les pays européens au sujet du maintien de l’accord sur le nucléaire iranien de 2015 connu sous le nom de Plan d’action global conjoint (JCPOA), suite au retrait des Etats-Unis de l’accord au mois de mai.

“J’annonce à ces gouvernements que ce mauvais rêve ne se réalisera jamais”, a-t-il ajouté.

Le Guide suprême iranien a déclaré que Téhéran n’accepterait jamais d’endurer des sanctions tout en étant dans le même temps forcé à un régime “d’austérité nucléaire”.

Il a donc ordonné à l’OEAI de s’atteler immédiatement aux préparatifs de reprise du processus d’enrichissement de l’uranium, “à hauteur de 190 000 UTS pour le moment, et dans les limites de l’accord sur le nucléaire”.

Selon l’accord de 2015, l’Iran est en effet autorisé à enrichir de l’uranium jusqu’à 3,5 %, ce qui représente de l’uranium faiblement enrichi.

David Stern

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.